Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : Bénéfices / Revenus

Stingray dévoile ses résultats pour le troisième trimestre de 2019


Faits saillants du troisième trimestre

MONTRÉAL, 06 févr. 2019 (GLOBE NEWSWIRE) -- Groupe Stingray Inc. (TSX : RAY.A; RAY.B) (la « société » ou « Stingray »), chef de file des services musicaux multiplateformes et des solutions multimédias en magasin, a dévoilé aujourd'hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre clos le 31 décembre 2018.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, sauf les données
Trimestres clos les
31 décembre
Périodes de neuf mois closes
les 31 décembre
par part)2018 2017%2018 2017 %
Produits70 772 35 099101,6139 920 95 991 45,8
Produits récurrents1)33 364 28 78815,994 811 81 056 17,0
BAIIA ajusté2)27 219 11 151144,149 827 29 772 67,4
Bénéfice net (perte nette)(18 053)737?(15 930)(2 378)?
Par action ? dilué (en $)(0,26)0,01?(0,26)(0,05)?
Bénéfice net ajusté3)12 396 6 016106,125 002 17 126 46,0
Par action ? dilué (en $)0,18 0,1163,60,40 0,32 25,0
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation9 160 6 58939,021 586 8 710 147,8
Flux de trésorerie disponibles ajustés4)15 998 8 02299,427 644 22 115 25,0


1) Les produits récurrents du secteur Diffusion et musique pour entreprises comprennent les frais d'abonnement et d'utilisation ainsi que les frais fixes facturés aux clients mensuellement, trimestriellement et annuellement pour des services musicaux continus. Les produits non récurrents proviennent essentiellement de la publicité, des services de soutien et d'installation, du matériel et des frais ponctuels.
2) Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant le montant net des charges financières (produits financiers), la variation de la juste valeur des placements, les impôts, l'amortissement et les radiations d'immobilisations corporelles, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions incessibles, aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, les avantages tangibles exigés par le CRTC, les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et d'intégration.
3) Le bénéfice net ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, la variation de la juste valeur des placements, les charges liées aux unités d'actions incessibles, aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, les avantages tangibles exigés par le CRTC, les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et d'intégration, déduction faite des impôts connexes.
4) Les flux de trésorerie disponibles ajustés, une mesure non conforme aux IFRS, sont définis comme suit : les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation diminués des dépenses d'investissement, de la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, des coûts d'acquisition, des frais juridiques et des charges de restructuration et d'intégration.

« Comme prévu, l'acquisition de NCC a transformé nos activités et contribué de manière importante à nos résultats du troisième trimestre. Nos produits ont atteint 70,8 millions de dollars, en hausse de plus de 100 %, et notre BAIIA ajusté a atteint 27,2 millions de dollars, en hausse de 144,1 %, ce qui représente un nouveau jalon, a déclaré Eric Boyko, président, chef de la direction et cofondateur de Stingray.

« La capacité de NCC de générer des flux de trésorerie disponibles significatifs a été un facteur important dans la décision de procéder à son acquisition. Même si l'on ne tient pas compte de la pleine contribution de l'acquisition au cours du trimestre, les flux de trésorerie disponibles ajustés ont doublé pour atteindre 16 millions de dollars, ce qui nous a permis de porter le dividende à 0,065 $ par action, soit 18,2 % de plus que le dividende de la période correspondante de l'exercice précédent.

« À la clôture du troisième trimestre, le nombre d'abonnés aux services de vidéo sur demande avait atteint un nouveau sommet de plus de 356 000. Au cours du trimestre, trois nouvelles applications ont été lancées : The Voice, Piano Academy et Stingray Classica. Cet élan sera soutenu au cours des prochains trimestres par le lancement de Stingray Karaoke et de Stingray Qello sur la chaîne Roku. En outre, les produits moyens par client continuent d'augmenter et ils dépassent nos attentes initiales, nos produits mensuels étant en croissance de 25 %.

« Dans l'avenir, nous comptons poursuivre l'intégration de NCC en tirant parti des importantes occasions de ventes croisées et en générant des synergies opérationnelles. Notre objectif est toujours le même : devenir le principal fournisseur de services de vidéo sur demande visant du contenu musical choisi sur des plateformes interentreprises et pour le grand public. Bien que la société continue de chercher à atteindre un équilibre entre le versement de dividendes et les acquisitions, notre stratégie d'allocation du capital à court terme sera axée surtout sur la réduction de notre dette », a conclu M. Boyko.

Résultats du troisième trimestre
Les produits du troisième trimestre de 2019 ont progressé de 101,6 % pour atteindre 70,8 millions de dollars, en comparaison de produits de 35,1 millions de dollars un an plus tôt. L'augmentation des produits s'explique surtout par l'acquisition de NCC, conjuguée à l'acquisition de DJ Matic et à la croissance interne liée aux services de vidéo sur demande et aux applications pour les services grand public. Le nombre d'abonnés aux services de vidéo sur demande a atteint un nouveau sommet de plus de 356 000 abonnés au troisième trimestre, contre 316 000 abonnés au deuxième trimestre. Les produits mensuels tirés des services de vidéo sur demande ont augmenté de 25 % pour se chiffrer à 3,2 millions de dollars au troisième trimestre, comparativement à 2,6 millions de dollars au deuxième trimestre. Les produits moyens par client ont augmenté de 15 % pour atteindre 9,07 $ au troisième trimestre, contre 7,91 $ pour la période correspondance de l'exercice précédent.

Les produits récurrents se sont élevés à 33,4 millions de dollars au troisième trimestre, en hausse de 15,9 % par rapport à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Pour le trimestre à l'étude, les produits générés au Canada ont grimpé de 188,2 % pour s'établir à 46,7 millions de dollars (66,0 % du total des produits) en raison de l'acquisition de NCC, les produits générés aux États-Unis ont augmenté de 25,5 % pour s'établir à 8,8 millions de dollars (12,5 % du total des produits), tandis que ceux générés dans d'autres pays ont connu une hausse de 28,3 % pour se chiffrer à 15,2 millions de dollars (21,5 % du total des produits).

Les produits du secteur Diffusion et musique pour entreprises pour entreprises ont augmenté de 10,8 % pour atteindre 38,9 millions de dollars, du fait surtout de l'apport des acquisitions de DJ Matic et de Novramedia et, dans une moindre mesure, des produits liés aux applications pour les services grand public et aux services de vidéo sur demande, partiellement contrebalancés par la diminution des ventes non récurrentes de services d'installation et de matériel liées à l'affichage numérique. Au cours du trimestre à l'étude, les activités existantes, à l'exclusion des ventes de services d'installation et de matériel non récurrentes liées à l'affichage numérique, ont affiché une croissance interne de 2 %, ce qui a également contribué à la hausse des produits du secteur.

Les produits du secteur Radio se sont élevés à 31,2 millions de dollars au troisième trimestre de 2019. Cette augmentation est attribuable à l'apport de l'acquisition de NCC, la société ayant commencé à comptabiliser les résultats liés à celle-ci à la date de la clôture de la transaction, le 26 octobre 2018.

Le BAIIA ajusté a atteint 27,2 millions de dollars (38,5 % des produits) au troisième trimestre, contre 11,2 millions de dollars (31,8 % des produits) un an plus tôt. L'augmentation du BAIIA ajusté est essentiellement attribuable à l'acquisition de NCC et aux acquisitions réalisées au cours des exercices 2019 et 2018, ainsi qu'à la croissance interne liée aux applications pour les services grand public et aux services de vidéo sur demande. La hausse de la marge du BAIIA ajusté découle essentiellement du nouveau secteur Radio, dont la marge brute est plus élevée.

Au troisième trimestre, la société a déclaré une perte nette de 18,1 millions de dollars, soit (0,26) $ par action (après dilution), comparativement à un bénéfice net de 0,7 million de dollars, soit 0,01 $ par action (après dilution), pour la même période de l'exercice précédent. Ce recul découle essentiellement de la charge non récurrente de 25,3 millions de dollars se rapportant aux avantages tangibles exigés par le CRTC découlant de l'acquisition de NCC, de la hausse des intérêts et de l'augmentation des coûts d'acquisition, partiellement contrebalancées par l'amélioration du résultat d'exploitation.

Le bénéfice net ajusté s'est établi à 12,4 millions de dollars, soit 0,18 $ par action (après dilution), comparativement à 6,0 millions de dollars, soit 0,11 $ par action (après dilution) un an plus tôt, la hausse du résultat d'exploitation ayant été annulée en partie par l'augmentation des charges d'intérêts.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation ont atteint 9,2 millions de dollars au troisième trimestre de 2019, en comparaison de 6,6 millions de dollars un an plus tôt. Les flux de trésorerie disponibles ajustés ont augmenté pour s'établir à 16,0 millions de dollars, en regard de 8,0 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent. Cette hausse est principalement attribuable à la progression du résultat d'exploitation, contrebalancée par la hausse des intérêts payés.

Au 31 décembre 2018, la société disposait de 5,1 millions de dollars en trésorerie et en équivalents de trésorerie, d'une dette subordonnée de 49,5 millions de dollars ainsi que de facilités de crédit de 450 millions de dollars, dont une tranche d'environ 135,5 millions de dollars était inutilisée.

Résultats de la période de neuf mois
Les produits des neuf premiers mois de l'exercice 2019 ont progressé de 45,8 % pour atteindre 139,9 millions de dollars, en comparaison de 96,0 millions de dollars un an plus tôt. Cette hausse est principalement attribuable à l'acquisition de NCC, conjuguée aux acquisitions de Qello Concerts et de DJ Matic et à la croissance interne liée aux applications pour les services grand public et aux services de vidéo sur demande.

Le BAIIA ajusté a progressé de 67,4 % pour atteindre 49,8 millions de dollars, contre 29,8 millions de dollars pour la même période de l'exercice précédent. La hausse du BAIIA ajusté est surtout attribuable à l'acquisition de NCC et à d'autres acquisitions effectuées au cours des exercices 2019 et 2018, ainsi qu'à la croissance interne liée aux applications pour les services grand public et aux services de vidéo sur demande.

Le bénéfice net ajusté des neuf premiers mois de 2019 s'est apprécié de 46,0 % pour se chiffrer à 25,0 millions de dollars, soit 0,40 $ par action (après dilution), comparativement à 17,1 millions de dollars, soit 0,32 $ par action (après dilution) un an plus tôt.

Déclaration de dividende
Le 6 février 2019, la société a déclaré un dividende de 0,065 $, ce qui représente une hausse de 8,3 % par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Le dividende sera payable le 15 mars 2019, ou vers cette date, aux actionnaires inscrits le 28 février 2019.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d'administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d'exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d'administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme étant « déterminés » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

Autres faits saillants des activités
Le 6 février 2019, John R. Steele a été nommé au conseil d'administration de la société pour y remplacer David Purdy, qui a démissionné en tant qu'administrateur de la société. M. Purdy demeure chef de la stratégie de revenus de la société. M. Steele est président de Steele Hotels Limited, qui exploite six (6) établissements à Terre-Neuve-et-Labrador. Jusqu'à l'acquisition de NCC par la société à la fin d'octobre 2018, M. Steele était à l'emploi de NCC et de sa filiale Newcap Inc. depuis mars 1988, où il a occupé plusieurs postes, dont récemment celui de président des activités à Terre-Neuve-et-Labrador. M. Steele a également été membre du conseil d'administration de NCC. Au cours du troisième trimestre, un changement additionnel a été apporté à l'équipe de direction, Marie Ginette Lepage ne servira plus en tant que membre de la haute direction de la société

Le 8 janvier 2019, la société a annoncé les impressionnants résultats des deux premières semaines (du 17 au 30 décembre 2018) de mesure d'écoute des chaînes audio télévisées Stingray Musique, effectuée par l'entreprise Numeris. Plus de 15 millions de Canadiens (41,4 % de la population de 2 ans et plus) et 41,6 % des adultes de 25 à 54 ans au pays (6,3 millions de personnes) ont syntonisé les chaînes audio Stingray Musique. La chaîne des Fêtes de langue anglaise Stingray Musique a à elle seule été écoutée par plus de 7,2 millions de Canadiens (2 ans et plus) et la chaîne des Fêtes de langue française Stingray Musique a pour sa part rejoint plus de 1,9 million de Canadiens (2 ans et plus). Stingray Musique a représenté 14,2 % des parts de l'univers audio chez la population canadienne de 2 ans et plus, et 12,8 % des parts de marché audio mesurées par Numeris pour les 25 à 54 ans au pays.

Le 7 janvier 2019, la société a annoncé que sa filiale entièrement détenue Stingray Radio Inc. avait conclu une entente visant l'acquisition des actifs de CHOO-FM, station de radio de Drumheller, en Alberta, auprès de Golden West Broadcasting Ltd. La transaction est assujettie à l'approbation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (le « CRTC »). Si la transaction est approuvée, la clôture devrait avoir lieu en milieu d'année 2019. Le 15 décembre 2018, le nom officiel de Newfoundland Capital Corporation Limited (« NCC ») est devenu Stingray Radio Inc.

Le 2 janvier 2019, la société a annoncé qu'elle mettait fin à ses démarches préalablement annoncées visant à acquérir Music Choice.

Le 31 décembre 2018, la société a annoncé qu'elle allait prendre de nouveau de l'expansion aux États?Unis grâce à la conclusion d'un accord de distribution avec Altice USA (NYSE : ATUS), l'un des plus importants fournisseurs de communications à large bande et de services vidéo aux États-Unis. Altice USA proposera ainsi 50 chaînes audio de Stingray Musique et des centaines de clips vidéo du catalogue sur demande de Stingray à ses millions d'abonnés Optimum et Suddenlink aux États-Unis. Aux termes de l'accord, Stingray Musique et Stingray Vidéoclips seront inclus dans les forfaits Optimum et Suddenlink d'Altice USA. Altice USA peut également choisir de lancer d'autres services populaires de Stingray, tels que des chaînes télé linéaires de vidéoclips, des produits d'abonnement vidéo à la demande et des applis télé.

Le 13 décembre 2018, la société a lancé Piano Academy, une appli mobile novatrice conçue pour apprendre le piano.

Le 5 décembre 2018, la société a annoncé que Stingray Qello, un service qui peut transformer n'importe quel écran en scène de concert, avait conclu un contrat de licence avec The Orchard, société pionnière en matière de distribution de musique, de films et de vidéos présente dans plus de 40 marchés mondiaux. En vertu de cet accord, Stingray Qello obtient les droits de diffusion de 108 concerts prestigieux donnés par des artistes représentés par The Orchard, tels qu'Adele, Amy Winehouse, David Bowie, Jason Aldean, Dr. Dre et Eminem. D'autres concerts s'ajouteront pendant la période de validité du contrat.

Le 3 décembre 2018, la société a annoncé la prise d'effet du changement de sa dénomination officielle, qui passe de Groupe Stingray Digital Inc. à Groupe Stingray Inc.

Le 5 novembre 2018, la société a annoncé avoir conclu, avec Irving West, Limited (« l'investisseur »), une convention de souscription aux termes de laquelle l'investisseur a convenu de souscrire un nombre total de 2 429 544 actions à droit de vote subalterne (les « actions visées par le placement privé ») au prix de 10,29 $ l'action à droit de vote subalterne, pour un produit brut total de 25,0 millions de dollars.

Téléconférence
La société tiendra une téléconférence pour présenter ses résultats le jeudi 7 février 2019, à 10 h (heure de l'Est). Les personnes intéressées peuvent s'y joindre en composant le 647-788-4922 (Toronto) ou le 1-877-223-4471 (sans frais). Ceux qui ne peuvent le faire pourront ultérieurement écouter un enregistrement en composant le 416-621-4642 (Toronto) ou le 1-800-585-8367 (sans frais), suivi du code « 5759425 ». L'enregistrement pourra être écouté jusqu'à minuit le 6 mars 2019.

À propos de Stingray
Groupe Stingray (TSX : RAY.A; RAY.B), entreprise située à Montréal, est un chef de file dans les domaines de la musique, des médias et de la technologie comptant plus de 1 200 employés dans le monde entier. Stingray est un fournisseur de premier plan de services sélectionnés offerts directement aux consommateurs ou à des entreprises, notamment des chaînes musicales télévisées, plus de 100 stations de radio, du contenu vidéo à la demande par abonnement, des chaînes de télévision en format 4K ultra-haute définition (UHD), des produits de karaoké, de l'affichage dynamique numérique, de la musique en magasin et des applications de musique qui ont été téléchargées plus de 101 millions de fois. Stingray rejoint 400 millions d'abonnés (ou utilisateurs) dans 156 pays.

Information prospective
Le présent communiqué contient de l'information prospective au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Cette information prospective comprend, sans s'y limiter toutefois, des énoncés sur les objectifs, les convictions, les projets, les attentes, les prévisions, les estimations et les intentions de Stingray. On reconnaît généralement les énoncés contenant de l'information prospective à l'emploi de mots et d'expressions comme « pourrait », « devrait », « s'attendre à », « compter », « croire », « escompter », « prévoir », « projeter », « estimer », « planifier » et « continuer », entre autres, ou de la forme négative de ces termes ou d'une terminologie semblable, y compris des références à certaines hypothèses. Veuillez noter, toutefois, que ce ne sont pas tous les énoncés prospectifs qui contiennent ce genre de formulations. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'hypothèses et sont assujettis à une variété de risques et d'incertitudes qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société. En raison de ces risques et incertitudes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, les facteurs de risque présentés dans la notice annuelle de Stingray pour l'exercice clos le 31 mars 2018, publiée sur SEDAR, au www.sedar.com. Par conséquent, la mise en garde qui précède vise toute l'information prospective contenue dans le présent communiqué, et rien ne garantit que les résultats ou les développements escomptés par Stingray se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent pour l'essentiel, qu'ils produiront les conséquences ou les effets attendus sur les activités, la situation financière ou les résultats d'exploitation de Stingray. Sauf indication contraire ou à moins que le contexte ne s'y oppose, les énoncés prospectifs ne sont formulés qu'en date du présent communiqué, et la société ne s'engage d'aucune façon à les mettre à jour ou à les modifier pour tenir compte de faits nouveaux ou d'événements ultérieurs ni pour quelque autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

Mesures non conformes aux IFRS
La société estime que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour l'analyse de sa rentabilité opérationnelle, abstraction faite des décisions relatives au financement, des éléments hors trésorerie et des stratégies fiscales. La comparaison avec les pairs est également facilitée étant donné que les sociétés ont rarement la même structure du capital et la même structure de financement. La société estime que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par action sont des mesures importantes, car elles démontrent la rentabilité nette de ses activités principales. La société est d'avis que les flux de trésorerie disponibles ajustés constituent une mesure importante pour l'évaluation de la trésorerie générée compte tenu des dépenses d'investissement et des charges non liées aux activités principales. Cette mesure démontre la trésorerie disponible pour procéder à des acquisitions d'entreprises, verser des dividendes et réduire la dette. La société estime que la dette nette et le ratio dette nette/BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour évaluer l'importance de la dette au regard de l'état de la situation financière de la société. Toutes ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures du bénéfice ni des flux de trésorerie reconnues par les IFRS et elles n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS.

Notre méthode de calcul de ces mesures financières pourrait différer de celles d'autres émetteurs et, par conséquent, notre définition de ces mesures pourrait ne pas être comparable à celle présentée par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont priés de noter que les mesures financières non conformes aux IFRS ne doivent pas être interprétées comme des substituts du bénéfice net établi selon les IFRS en tant qu'indicateurs de notre rendement, ni des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation en tant que mesures de la trésorerie ou des flux de trésorerie.

Rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net ajusté avec le bénéfice net

 3 mois 9 mois
 31 décembre
2018
31 décembre
2017
 31 décembre
2018
31 décembre
2017
(en milliers de dollars canadiens)T3 2019T3 2018 Cumul 2019Cumul 2018
Bénéfice net (perte nette) (18 053)737  (15 930)(2 378)
Charges financières (produits financiers), montant net7 208 1 746  10 039 3 552 
Variation de la juste valeur des placements(840)(110) (901)1 021 
Impôts(6 117)849  (5 061)372 
Amortissement et radiation d'immobilisations corporelles2 469 704  4 912 2 043 
Amortissement d'immobilisations incorporelles6 401 4 582  16 243 13 631 
Rémunération fondée sur des actions263 346  796 852 
Charges liées aux unités d'actions incessibles, aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées(147)422  738 1 444 
Avantages tangibles exigés par le CRTC25 306 ?  25 306 ? 
Coûts d'acquisition, frais juridiques et charges de restructuration et d'intégration10 729 1 875  13 685 9 235 
BAIIA ajusté27 219 11 151  49 827 29 772 
Charges financières (produits financiers), montant net(7 208)(1 746) (10 039)(3 552)
Impôts6 117 (849) 5 061 (372)
Amortissement des immobilisations corporelles et radiations(2 469)(704) (4 912)(2 043)
Charge d'impôts liée à la variation de la juste valeur des placements, à la rémunération fondée sur des actions, aux charges liées aux unités d'actions incessibles, aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, à l'amortissement des immobilisations incorporelles, aux avantages tangibles exigés par le CRTC ainsi qu'aux coûts d'acquisition, frais juridiques et charges de restructuration et d'intégration(11 263)(1 836) (14 935)(6 679)
Bénéfice net ajusté12 396 6 016  25 002 17 126 

Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

 3 mois 9 mois
 31 décembre
2018
31 décembre
2017
 31 décembre
2018
31 décembre
2017
(en milliers de dollars canadiens)T3 2019T3 2018 Cumul 2019Cumul 2018
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation9 160 6 589  21 442 8 710 
Ajouter/déduire :     
Acquisition d'immobilisations corporelles(1 972)(2 188) (5 688)(3 700)
Acquisition d'immobilisations incorporelles autres que les immobilisations incorporelles développées en interne(1 272)(593) (3 002)(1 997)
Entrées d'immobilisations incorporelles développées en interne(1 827)(847) (4 422)(847)
Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement liés à l'exploitation1 180 3 186  5 629 10 714 
Coûts d'acquisition, frais juridiques et charges de restructuration et d'intégration10 729 1 875  13 685 9 235 
Flux de trésorerie disponibles ajustés15 998 8 022  27 644 22 115 

Note au lecteur : Les états financiers consolidés intermédiaires résumés et le rapport de gestion sont publiés sur le site de la société, au www.stingray.com, de même que sur SEDAR, au www.sedar.com.

Personne-ressource

Mathieu Péloquin
Vice-président principal, marketing et communications
Stingray
514-664-1244, poste 2362
mpeloquin@stingray.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:20
La Banque Laurentienne annonce un don de 25 000  $ à la Croix-Rouge canadienne afin de soutenir les sinistrés des inondations au Québec. La Banque appuiera ses clients touchés par les inondations afin de les aider à traverser ces moments difficiles....

à 17:02
...

à 17:00
Joignez-vous à Kent Hehr, député pour Calgary Centre, au nom de l'honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), à Susan...

à 16:50
Vassili Oxenuk, président de SIMEX Inc., a déclaré : « Aujourd'hui, nous constatons que le nombre de plateformes appelées bourses de crypto-monnaies a dépassé tout caractère raisonnable. Ainsi, pour les investisseurs souhaitant participer au...

à 16:29
Lifestyle Delivery Systems Inc. , , (« LDS » ou la « compagnie ») annonce que sa filiale en toute propriété, LDS Development Corporation, a conclu un accord de sous-location de cinq ans pour un espace d?entrepôt de 930 mètres carrés au prix de 21,53...

à 16:21
Reprise des négociations pour : Société :  Kepler Acquisition Corp. Symbole à la Bourse de croissance TSX : KEP.P Reprise (HE) : 09 h 30 04-23-2019 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à...



Communiqué envoyé le 6 février 2019 à 18:00 et diffusé par :