Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation minière
Sujets : Enjeux environnementaux, Politique environnementale, CFG

Projet aurifère Magino -- Décision relative à l'évaluation environnementale


OTTAWA, le 24 janv. 2019 /CNW/ - Le gouvernement du Canada est engagé à protéger l'environnement et notre patrimoine naturel tout en stimulant notre économie.

Aujourd'hui, Catherine McKenna, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a annoncé que le projet aurifère Magino n'est pas susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants lorsque les mesures d'atténuation sont prises en compte. Le projet, proposé par Prodigy Gold Incorporated, comprend la construction, l'exploitation, la désaffectation et la fermeture d'une mine d'or à ciel ouvert et d'un concentrateur de métaux sur place situés près de Dubreuilville, en Ontario. Le projet, évalué à 427 millions de dollars, pourrait créer jusqu'à 550 emplois pendant la construction et 350 emplois lors de l'exploitation, pendant la durée de vie du projet, selon des chiffres fournis par le promoteur.

Pour prendre sa décision, la ministre a tenu compte du rapport d'évaluation environnementale et des commentaires reçus du public et des groupes autochtones. L'approche et les principes provisoires du gouvernement en matière d'évaluation environnementale permettent d'assurer que les décisions relatives aux projets reposent sur des consultations significatives auprès des peuples autochtones, les commentaires du public et des preuves scientifiques, y compris les connaissances traditionnelles autochtones, et sur une évaluation des émissions de gaz à effet de serre.

La déclaration de décision de la ministre établit 120 conditions visant à protéger les poissons et leur habitat, les oiseaux migrateurs, la santé humaine, l'usage courant des terres et des ressources à des fins traditionnelles et les espèces en péril, et renferme des mesures d'atténuation ainsi que des exigences relatives à un programme de suivi que le promoteur doit respecter.

Par exemple, pour atténuer les effets environnementaux potentiels, le promoteur devra gérer la qualité des effluents et des eaux de surface afin de protéger les poissons et leur habitat, entreprendre la remise en état progressive des terres et minimiser les émissions de poussières.

Cette décision fait suite à une évaluation environnementale rigoureuse fondée sur les données scientifiques réalisée par l'Agence canadienne d'évaluation environnementale avec la participation de groupes autochtones, du public et de ministères fédéraux, dont Pêches et Océans Canada, Environnement et Changement climatique Canada, Ressources naturelles Canada, Santé Canada et Transports Canada.

À la suite de cette décision, le promoteur devra obtenir des autorisations et des permis supplémentaires auprès de ministères fédéraux. L'Agence sera responsable de la surveillance et de l'application des conditions juridiquement contraignantes en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012).

Citation

« Le gouvernement s'emploie à protéger l'environnement tout en créant de bons emplois et en stimulant l'économie. À la suite de l'obtention de preuves scientifiques rigoureuses, de vastes consultations auprès des Autochtones et du public, et de la mise en place de conditions visant à protéger les terres, l'eau, la faune et les droits des Autochtones, ce projet peut aller de l'avant et créer des centaines de bons emplois pour la communauté et soutenir une croissance économique propre. »

     - L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Lien connexe

Suivez-nous sur Twitter : @ACEE_CEAA

 

SOURCE Agence canadienne d'évaluation environnementale


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
Dans le cadre du « Rendez-vous de l'écocitoyen » lancé par l'arrondissement de Saint-Laurent, Développement économique Saint-Laurent (DESTL) organise une matinée conférence et échanges, dédiée aux entreprises, le vendredi 25 octobre 2019, de 7h30 à...

à 12:48
Laurence Lavigne Lalonde, responsable de la transition écologique et de la résilience au comité exécutif, et Jean-François Parenteau, responsable de l'environnement et des services aux citoyens au comité exécutif, ont dévoilé le projet de Plan...

à 10:26
Garrett Motion Inc. confirme la mise au point du premier « E-Turbo » au monde pour des véhicules de transport de passagers de masse qui doivent être lancés en 2021. Cette annonce survient alors que les constructeurs automobiles se tournent vers la...

à 09:51
Innergex énergie renouvelable inc. (« Innergex » ou la « Société ») diffusera ses résultats financiers du troisième trimestre 2019 le mardi 12 novembre 2019 et tiendra une conférence téléphonique et webdiffusion pour discuter des résultats le...

à 09:15
Boralex inc. (« Boralex » ou la « Société ») annonce le repowering de la centrale hydroélectrique Buckingham, au Québec. Le « repowering » ou renouvellement désigne le remplacement d'unités de production par d'autres plus performantes. D'une...

16 oct 2019
Suite au formidable succès de la conférence et exposition Plant Based World à New York, l'organisateur JD Events est ravi d'annoncer le lancement de Plant Based World Europe à Londres en 2020. Le Royaume-Uni est le plus important marché d'Europe...



Communiqué envoyé le 24 janvier 2019 à 17:19 et diffusé par :