Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Conservation / Recyclage, Enjeux environnementaux

Comment les élèves canadiens apprennent à refuser, réduire, réutiliser et recycler


OTTAWA, le 23 janv. 2019 /CNW/ - Imaginez que votre enfant revienne de l'école et s'empresse d'éteindre toutes les lumières inutilisées. Ce même enfant insiste aussi auprès de vous pour que vous utilisiez des sacs réutilisables à l'épicerie. Et faites bien attention de ne pas laisser un robinet couler, vous pourriez bien avoir droit à une remontrance! Pour Nancy Gillis, enseignante primée de Toronto qui se passionne pour la littératie environnementale, cet enfant pourrait bien avoir suivi le programme Défi Régime énergétique en classe. Aujourd'hui dans sa huitième année, le programme national de littératie énergétique présenté par Canadian Geographic Éducation et Shell Canada offre aux élèves de la maternelle à la fin du secondaire un concours amusant et stimulant pour les aider à réduire leur empreinte carbonique et devenir des gardiens de l'environnement.

Le Défi Régime énergétique en classe (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

« J'encourage tous les enseignants canadiens à s'inscrire au Défi Régime énergétique en classe pour constater la différence que ce programme peut faire non seulement dans la vie de leurs élèves, mais aussi au sein de leur famille, de leur communauté scolaire et de leur voisinage », dit Mme Gillis. « Nous faisons partie intégrante de notre écosystème et la beauté du Défi réside dans les connaissances qu'il permet d'acquérir. En apprenant à réduire, réutiliser, recycler et même refuser, nous sommes mieux informés sur les petits gestes que chacun de nous peut faire et qui, ensemble, font une grande différence pour aider notre planète. »

Par l'entremise des 16 épreuves du Défi Régime énergétique en classe, les jeunes apprennent sur la littératie énergétique, incluant les quatre R : refuser, réduire, réutiliser et recycler.

En 2018, durant les trois mois du programme, les classes participantes ont empêché que 750 kg de déchets se retrouvent au dépotoir, économisé plus de 230 000 litres d'eau en relevant l'épreuve « Jeux d'eau » et passé plus de 4 500 heures sans utiliser d'électricité en relevant l'épreuve « Déconnectez pour une heure! »

Parmi les nouveautés de cette année, une épreuve à faire chez soi incite les élèves à parler de déchets de plastique avec leur famille. Combien de sacs de plastique les élèves canadiens et leurs familles pourront-ils éliminer en relevant cette épreuve? Présenté par Shell Canada et Canadian Geographic Éducation, le Défi Régime énergétique en classe offre plus de 90 prix d'une valeur totale de 40 000 $!

À quel point est-il important pour les Canadiens d'augmenter leur « littératie énergétique » et d'intégrer les mesures de réduction de consommation d'énergie comme les quatre R dans leur vie de tous les jours? Selon le Conference Board of Canada, le Canada produit plus de déchets par habitant que tout autre pays du monde. Les Canadiens devraient également regarder de plus près leur consommation d'eau. En termes de consommation d'eau potable par personne, le Canada, malgré sa population relativement faible, se situe au deuxième rang des principaux pays industrialisés du monde, selon l'Organisation pour la coopération et le développement économiques.

La Canadienne Jill Heinerth, exploratrice marine parmi les mieux cotées au monde et exploratrice en résidence à la Société géographique royale du Canada, est une grande admiratrice du Défi Régime énergétique en classe. « J'ai fait de la plongée dans la plupart des Grands Lacs et des océans du Canada et j'ai vu les effets de la pollution par le plastique », explique-t-elle. « J'encourage les enseignants et les élèves à s'inscrire au Défi Régime énergétique en classe. Quelques actions chaque semaine pour réduire les déchets et la consommation d'énergie peuvent faire une différence dans le monde que nous partageons. »

La période d'inscription au Défi Régime énergétique en classe 2019 prend fin le 27 janvier 2019. Pour plus d'information sur le concours et la façon de s'y inscrire, rendez-vous sur www.energydiet.ca.

Liens sur les médias sociaux : @CanGeoEdu, @RCGS_SGRC, @Energy_Lit?, @Shell_Canada #energydietchallenge #DéfiRégimeénergétique           

Shell est présente au Canada depuis 108 ans et emploie environ 4 000 personnes à travers le pays. Notre travail consiste à fournir davantage de solutions énergétiques plus propres au Canada et au monde, et nous sommes l'une des plus importantes sociétés énergétiques intégrées au Canada. Cela signifie que nous sommes actifs dans l'exploration pétrolière et gazière, la production, le raffinage, le processus manufacturier et la livraison à nos clients dans plus de 1 300 stations-service à travers le Canada. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.shell.ca.

 

Les élèves recherchent l'endroit le plus venteux pour tester les anémomètres qu'ils ont fabriqués (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

Les empreintes des élèves font valoir leurs messages de conservation énergétique. (Groupe CNW/Société géographique royale du Canada)

SOURCE Société géographique royale du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:39
GCL System Integration (GCL SI) et Powin Energy (Powin) ont annoncé aujourd'hui une coentreprise, baptisée « G-Powin Energy Solution », nom de marque qui affirme leur ambition de développer leurs activités de stockage d'énergie dans la région...

à 06:00
La neige et le froid ont fait une entrée remarquée au Québec et au Canada dans les dernières semaines. Est-ce un présage de l'hiver qui nous attend ? Selon l'Aperçu de l'hiver de MétéoMédia, qui brosse le portrait de décembre, janvier et février,...

à 05:30
Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) font le point sur les effets de l'hiver hâtif sur la récolte de 2019. Globalement, 74 % des superficies de maïs restent encore à récolter, sur un sol enneigé et avec des tiges fragilisées et cassées. Près de...

à 00:01
Le Rocky Mountain Institute (RMI) a lancé aujourd'hui un nouveau rapport, Seven Challenges for Energy Transformation (Sept défis pour la transformation énergétique) dans le cadre de trois événements...

17 nov 2019
La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a remis le Prix de la noirceur au Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), pour le licenciement du lanceur d'alerte Louis Robert en janvier...

17 nov 2019
Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) font le point sur les effets de l'hiver hâtif sur la récolte de 2019. Globalement, 74 % des superficies de maïs restent encore à récolter, sur un sol enneigé et avec des tiges fragilisées et cassées. Près de...



Communiqué envoyé le 23 janvier 2019 à 17:21 et diffusé par :