Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation minière
Sujets : Enjeux environnementaux, Première Nation, CFG

Projet de mine d'or souterraine Red Mountain - Décision relative à l'évaluation environnementale


OTTAWA, le 14 janv. 2019 /CNW/ - Le gouvernement du Canada maintient fermement son engagement à protéger l'environnement pour les générations futures tout en stimulant notre économie.

Aujourd'hui, Catherine McKenna, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, a annoncé que le projet de mine d'or souterraine Red Mountain n'est pas susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants lorsque les mesures d'atténuation décrites dans le rapport d'évaluation environnementale sont prises en compte. Le projet comprend une mine d'or et d'argent souterraine proposée par IDM Mining Ltd., située à 15 kilomètres au nord-est de Stewart, en Colombie-Britannique. Selon le promoteur, environ 200 emplois seraient créés pendant la phase d'exploitation du projet.

Le projet est également assujetti aux exigences de l'Accord définitif Nisga'a, un traité moderne signé par les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique, et la Nation Nisga'a. Conformément au traité, la ministre a formulé une recommandation relative au projet qui comprend une conclusion concernant les effets potentiels du projet en vertu de l'Accord définitif Nisga'a.

Pour prendre sa décision, la ministre a tenu compte de la recommandation relative au projet et du rapport d'évaluation environnementale, qui renferme les conclusions et les recommandations de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale concernant les effets environnementaux potentiels du projet, les effets potentiels sur la Nation Nisga'a, les mesures d'atténuation proposées, l'importance des effets environnementaux négatifs et les exigences du programme de suivi.

La déclaration de décision de la ministre établit plus de 120 conditions que le promoteur doit respecter pendant toute la durée du projet. Ces conditions permettront de réduire ou d'éliminer les effets potentiels du projet sur l'environnement et comprennent des mesures visant à protéger le poisson et son habitat, les oiseaux migrateurs, les espèces en péril, la santé humaine, le patrimoine naturel et culturel et l'usage courant des terres et des ressources à des fins traditionnelles par les peuples autochtones.

La décision annoncée aujourd'hui est conforme à l'approche et aux principes provisoires du gouvernement du Canada, qui permettent d'assurer que les décisions relatives aux projets reposent sur des évaluations environnementales rigoureuses et fondées sur les données scientifiques, des consultations significatives auprès des peuples autochtones, les commentaires du public, y compris les connaissances traditionnelles autochtones, et sur une évaluation des émissions de gaz à effet de serre.

Citation

« Le gouvernement du Canada s'est engagé à réaliser des évaluations environnementales qui assurent la protection de notre environnement, favorisent la croissance économique et créent de bons emplois pour la classe moyenne. Nous sommes sûrs que, grâce aux mesures d'atténuation mises en place et aux conditions juridiquement contraignantes que le promoteur devra respecter, ce projet ira de l'avant d'une manière qui soutient le développement durable. »

- L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter : @ACEE_CEAA

 

SOURCE Agence canadienne d'évaluation environnementale


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 fév 2019
C'est en présence de 80 personnes, que le Conseil jeunesse de Montréal (CjM) a lancé son nouvel « Avis sur la mobilité des jeunes montréalais.es de 17 à 30 ans » portant sur l'enjeu de mobilité durable. Le lancement s'est...

20 fév 2019
Avidity Science célèbre son anniversaire d?or aujourd?hui en amorçant toute une année de célébrations marquant les réalisations et étapes importantes des 50 dernières années. Depuis ses humbles débuts dans une petite maison de ferme, Avidity Science,...

20 fév 2019
Les représentants des médias sont priés de noter que le député de Jonquière et porte-parole du Parti Québécois en matière d'environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, tiendra un point de presse le jeudi 21...

20 fév 2019
La mairesse de Montréal, Valérie Plante, en compagnie de Luc Ferrandez, membre du comité exécutif, responsable des grands parcs, des espaces verts et des grands projets, invite les représentants des médias à une conférence de presse durant laquelle...

20 fév 2019
Avidity Science lance aujourd'hui son 50e anniversaire avec une année de célébration des réussites et faits marquants des 50 dernières années. Après des débuts modestes dans une petite ferme, Avidity Science, anciennement connue sous le nom d'Edstrom...

20 fév 2019
La Direction générale du secteur sud-est du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a profité aujourd'hui d'une rencontre en présence des représentants des médias et de différents partenaires pour présenter le plan d'action du Ministère...



Communiqué envoyé le 14 janvier 2019 à 17:35 et diffusé par :