Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Santé, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Enjeux environnementaux, Politique environnementale

Une nouvelle recherche de l'EIU met en lumière des initiatives de l'ensemble de la région de l'océan Indien visant à encourager le développement durable


LONDRES et DUBAÏ, ÉAU, January 9, 2019 /PRNewswire/ --

La seconde partie du rapport de recherche publié aujourd'hui par The Economist Intelligence Unit (EIU) met en évidence une série de mesures prises dans la région de l'océan Indien pour soutenir le développement durable. Le rapport, intitulé Charting the course for ocean sustainability in the Indian Ocean Rim, parrainé par l'Agence pour l'environnement d'Abou Dhabi et le Ministère du développement économique d'Abou Dhabi, identifie les principaux problèmes liés aux océans auxquels les pays riverains sont confrontés et évalue le rythme des progrès vers une économie bleue.

     (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/805745/EIU_Logo.jpg )

     (Logo: https://mma.prnewswire.com/media/805689/World_Ocean_Initiative_Logo.jpg )

Les études publiées aujourd'hui portent sur cinq grands problèmes touchant l'océan Indien : la dégradation de l'écosystème marin, la pollution par les plastiques, la pêche non durable, l'extraction de ressources marines non renouvelables et la salinité croissante des eaux résultant du dessalement. Chaque volet comprend des études de cas qui explorent les principaux problèmes touchant l'océan et reflète la diversité écologique et économique de la région.

Melanie Noronha, rédactrice en chef du rapport, a déclaré : « Dans la première partie de cette étude, nous avons examiné l'importance de l'océan Indien pour la subsistance de sa population ainsi que les défis auxquels cette dernière est confrontée. La seconde partie met en évidence la réaction des pays de la région face à ces défis. Les résultats positifs de ces travaux de recherche sont encourageants et servent de modèle à la région dans son ensemble. »

Klaas de Vos, directeur de la rédaction adjoint de la World Ocean Initiative de The Economist Group, a ajouté : « Ces travaux de recherche sont encourageants dans la mesure où ils fournissent des exemples de la manière dont entrepreneurs, gouvernements et entreprises travaillent ensemble pour proposer des solutions en matière de développement durable pour l'océan. C'est ce même message qui guide les travaux de l'Initiative. »

Pour lire toutes les études de cas, rendez-vous sur : https://www.woi.economist.com/sustainability-indian-ocean-rim/

Twitter :
@Economist_WOI
@EIUPerspectives 

À propos de The Economist Intelligence Unit 

The Economist Intelligence Unit est le leader mondial de l'intelligence économique. Il s'agit de la branche business-to-business de The Economist Group, qui publie la revue The Economist. The Economist Intelligence Unit aide les dirigeants à prendre de meilleures décisions en leur fournissant une analyse opportune, fiable et impartiale des tendances du marché et des stratégies commerciales dans le monde. Pour plus d'informations, veuillez consulter les adresses suivantes : http://www.eiu.com ou http://www.twitter.com/theeiu.

Lisez le rapport ici : https://www.woi.economist.com/sustainability-indian-ocean-rim/

À propos de la World Ocean Initiative 

La World Ocean Initiative incarne la dynamique et les priorités du World Ocean Summit sous la forme d'un programme annuel sur l'océan qui exploite l'ensemble des capacités de The Economist Group. Grâce à des travaux de recherche soigneusement élaborés et séquencés, à la création de connaissances et à la convocation de décideurs de l'ensemble de l'espace maritime, la World Ocean Initiative a pour objectif de mettre au point de nouveaux programmes, axés sur les résultats, et de nouvelles composantes, à travers ses leviers de financement du changement, de gouvernance et d'innovation. Le World Ocean Summit sera au coeur de la World Ocean Initiative et marquera chaque année les progrès réalisés dans le cadre de l'Initiative et ailleurs dans le cadre du programme mondial pour l'océan.

Pour recevoir les communiqués de presse, consulter les dernières informations et vous inscrire au Sommet, rendez-vous sur : http://www.worldoceansummitmedia.com

À propos de l'agence pour l'environnement d'Abu Dhabi 

Créée en 1996, l'Agence pour l'environnement d'Abou Dhabi (EAD) s'est engagée à protéger et à améliorer la qualité de l'air, les eaux souterraines ainsi que la biodiversité de son écosystème désertique et marin. En collaborant avec d'autres entités gouvernementales, le secteur privé, des ONG et des agences environnementales mondiales, elle contribue aux meilleures pratiques internationales, à l'innovation et aux travaux rigoureux visant à mettre en place des mesures politiques efficaces. Elle a pour mission de sensibiliser à l'environnement, de faciliter le développement durable et de mettre les questions environnementales au premier plan du programme national.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :
Ashleigh Lezard
ashleigh.lezard@tvcgroup.com
+44-7920-510065


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:10
L'entreprise québécoise NI Corporation mettra gratuitement à la disposition de plusieurs écoles du Québec de l'équipement de récupération reconditionné destiné à la collecte des matières résiduelles. L'équipement permettra à celles-ci de réaliser...

à 15:00
L'adaptation aux changements climatiques coûte cher aux grandes villes du Québec, et la facture ne cessera d'augmenter au cours des prochaines années. Tel est le principal constat d'une étude inédite réalisée par le Groupe AGÉCO, avec la...

à 14:39
CleanEquity®, le forum de l'innovation en technologie durable, cofondé par Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco & Mungo Park, président d'Innovator Capital, a démarré le 13 mars. Le huitième Secrétaire Général des Nations Unies, Ban...

à 11:29
Le comité exécutif de la Ville de Montréal a entériné la décision de faire don des surplus de végétaux du Jardin botanique de Montréal aux organismes et sociétés partenaires qui en ont fait la demande et dans la limite des quantités disponibles....

à 09:00
Le secteur du biométhane connait un essor mondial. Plus de 1 000 unités de production seront bientôt en activité dans 34 pays, contre 720 fin 2017. Longtemps essentiellement européen, le secteur du gaz vert se mondialise indiscutablement. Depuis...

19 mar 2019
Le Grand Montréal se réjouit de l'investissement fédéral de 183 millions $ dans la Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone (ou LC3*), une initiative qui aidera les villes à réduire leur empreinte carbone par la mise en oeuvre de solutions...



Communiqué envoyé le 8 janvier 2019 à 23:00 et diffusé par :