Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le virus Ebola
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance, Affaires étrangères, Plaidoyer (politique)

Le monde a failli à son devoir de protection envers les enfants pris dans des conflits en 2018, affirme l'UNICEF


Année après année, les enfants vivant dans des régions touchées par des conflits voient leurs droits bafoués de manière révoltante.

NEW YORK, le 28 déc. 2018 /CNW/ - Selon l'UNICEF, des millions d'enfants vivant dans des pays touchés par des conflits armés voient leur avenir menacé tandis que les parties belligérantes continuent de bafouer leurs droits et que les dirigeants du monde échouent à leur demander des comptes.

Le 17 avril 2019, à Yambio, au Soudan du Sud, un adolescent se tient debout lors d'une cérémonie pour la libération d'enfants prisonniers de forces et de groupes armés. © UNICEF/UN0202136/Rich (Groupe CNW/UNICEF Canada)

« Les enfants vivant dans des zones de conflit à l'échelle mondiale ont continué d'être victimes d'actes de violence extrême au cours des douze derniers mois, et la communauté internationale les a une fois de plus abandonnés », affirme Manuel Fontaine, le directeur des programmes d'urgence de l'UNICEF. « Depuis trop longtemps, les parties aux conflits commettent des atrocités et jouissent d'une impunité quasi totale. Et la situation est loin de s'améliorer. Nous pouvons et devons faire beaucoup plus pour protéger et aider les enfants. »

En temps de guerre, les enfants sont directement pris pour cible et sont utilisés comme boucliers humains, tués, mutilés ou recrutés par les groupes armés. De la Syrie au Yémen, de la République démocratique du Congo au Nigéria, en passant par le Soudan du Sud et le Myanmar, le viol, le mariage forcé et l'enlèvement sont devenus des tactiques courantes lors de conflits.

Au cours de 2018 :

« L'année 2019 marque le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant et le 70e anniversaire des Conventions de Genève. Or, à l'heure actuelle, le nombre de pays qui sont en proie à un conflit interne ou international est plus élevé qu'à n'importe quelle autre époque des trente dernières années. Les enfants coincés dans des conflits sont parmi ceux dont les droits risquent le plus d'être bafoués. Les attaques contre les enfants doivent cesser », souligne Manuel Fontaine.

L'UNICEF demande à toutes les parties belligérantes de respecter leurs obligations en vertu du droit international et de cesser immédiatement toute violation des droits de l'enfant ainsi que toute attaque ciblant des infrastructures civiles, notamment les écoles, les hôpitaux et les réseaux de distribution d'eau. L'UNICEF demande également aux États qui exercent une influence sur les parties prenant part aux conflits de se servir de leur pouvoir pour protéger les enfants.

« Beaucoup reste à faire pour éviter les guerres et pour mettre fin aux nombreux conflits armés désastreux qui ont un effet dévastateur sur la vie des enfants. Pourtant, même si les guerres continuent, nous ne devons jamais accepter que les enfants soient la cible d'attaques. Nous devons obliger les belligérants à respecter leur obligation de protéger les enfants. Autrement, ce sont les enfants, leur famille et leur communauté qui continueront de subir les conséquentes dévastatrices aujourd'hui et pour les années à venir », ajoute M. Fontaine.  

Dans tous ces pays, l'UNICEF travaille en collaboration des partenaires afin de fournir des services de santé, de nutrition, d'éducation et de protection aux enfants les plus vulnérables. Par exemple, en octobre, l'UNICEF a contribué à la libération de 833 enfants qui avaient été recrutés par les forces armées dans le nord-est du Nigéria et travaille maintenant avec ces enfants pour les réintégrer à leur communauté. Depuis que le conflit a éclaté au Soudan du Sud, il y a cinq ans, l'UNICEF a contribué à la réunification de près de 6 000 enfants non accompagnés et séparés avec des membres de leur famille. Au Bangladesh, en 2018, l'UNICEF est venu en aide à des milliers d'enfants réfugiés rohingyas en leur fournissant des soins de santé et du soutien psychosocial. En Iraq, l'UNICEF travaille en collaboration avec ses partenaires pour fournir des services spécialisés aux femmes et aux enfants touchés par la violence sexospécifique.

Notes pour les rédacteurs et rédactrices en chef :

Du matériel multimédias est disponible ici : https://weshare.unicef.org/Package/2AMZIFI7QW8B

Apprenez-en plus sur le travail de l'UNICEF pour les enfants ici : uni.cf/childrenunderattack

 À propos de l'UNICEF

L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 oct 2018
À la demande du très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra en Afrique de l'Ouest du 23 au 30 octobre 2018. Elle effectuera des visites d'État au...

13 sep 2018
Réseau mélanome Canada (RMC), le plus grand défenseur national des patients atteints du mélanome, tiendra sa septième marche de sensibilisation annuelle, Avancées contre le mélanome, le dimanche 23 septembre 2018. Une action commune dont l'objectif...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a fait parvenir une lettre aux professionnels de la santé dans le but de leur transmettre des renseignements importants concernant le contraceptif oral...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...

28 aoû 2018
Alors que plus de 82 500 enfants se préparent pour la nouvelle année scolaire dans les zones touchées par le virus Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), l'UNICEF renforce ses programmes d'éducation, de santé, d'eau,...

22 aoû 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...



Communiqué envoyé le 28 décembre 2018 à 06:00 et diffusé par :