Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation minière
Sujets : Enjeux environnementaux, Première Nation, CFG

Projet de mine d'or Hardrock - Décision d'évaluation environnementale


OTTAWA, le 13 déc. 2018 /CNW/ - Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger l'environnement et notre patrimoine naturel tout en favorisant la croissance économique.

Aujourd'hui, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Catherine McKenna, a annoncé que le projet de mine d'or Hardrock n'est pas susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants lorsque les mesures d'atténuation sont prises en compte. Le projet, proposé par Greenstone Gold Mines, comprend la construction, l'exploitation, la désaffectation et la fermeture d'une mine d'or à ciel ouvert et d'un concentrateur de métaux sur place, situé près de Geraldton, dans le nord de l'Ontario.

Pour prendre sa décision, la ministre a examiné le Rapport d'évaluation environnementale et les commentaires reçus des peuples autochtones et du public. L'approche et les principes provisoires du gouvernement en matière d'évaluation environnementale permettent d'assurer que les décisions relatives au projet reposent sur des consultations significatives auprès des peuples autochtones, les commentaires du public et des preuves scientifiques, y compris les connaissances traditionnelles autochtones, ainsi que sur une évaluation des émissions de gaz à effet de serre.

La déclaration de décision de la ministre établit 116 conditions visant à protéger les poissons et leur habitat, les oiseaux migrateurs, la santé humaine, l'usage courant des terres et des ressources à des fins traditionnelles, le patrimoine naturel et culturel et les espèces en péril, et comprend des mesures d'atténuation et des exigences qui font partie d'un programme de suivi que le promoteur doit respecter.

Par exemple, pour atténuer les effets potentiels sur l'environnement, le promoteur sera tenu de gérer la qualité des effluents et des eaux de surface afin de protéger le poisson et son habitat, d'entreprendre la remise en état progressive des terres, de réduire les émissions de poussières et de contaminants atmosphériques et de fournir des voies d'accès aux terres utilisées à des fins traditionnelles.

Cette décision s'appuie sur une évaluation environnementale rigoureuse et fondée sur la science, réalisée par l'Agence canadienne d'évaluation environnementale avec la participation de groupes autochtones, du public et de ministères fédéraux, dont Pêches et Océans Canada, Environnement et Changement climatique Canada, Santé Canada et Ressources naturelles Canada. Le ministère de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l'Ontario, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario et le ministère de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines de l'Ontario ont aussi participé à l'évaluation.

À la suite de cette décision, le promoteur devra obtenir des autorisations et des permis additionnels auprès de ministères fédéraux. L'Agence sera chargée de surveiller et de mettre en application les conditions juridiquement contraignantes en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012).

Citation

« Ma décision se fonde sur des preuves scientifiques rigoureuses, sur l'expertise des ministères fédéraux et sur des consultations approfondies auprès du public et des groupes autochtones, et comprend des conditions qui assureront que des mesures d'atténuation seront prises pour réduire les risques d'effets sur l'environnement. Notre gouvernement s'emploie à protéger l'environnement tout en appuyant des projets qui créent de bons emplois pour la classe moyenne, afin que nous puissions transmettre un Canada sécuritaire et prospère à nos enfants et nos petits-enfants. »

- L'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter : @ACEE_CEAA

 

SOURCE Agence canadienne d'évaluation environnementale


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 jan 2020
Paul Lefebvre, secrétaire parlementaire du ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Seamus O'Regan, prononcera un discours à l'ouverture du congrès de l'Association for Mineral Exploration (AME), à Vancouver. Il prononcera également...

17 jan 2020
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que le CN prévoit réaliser des travaux de maintenance sur le pont Victoria, les mardi 21 et mercredi 22 janvier. Une fermeture de la voie en direction de Montréal, à l'extérieur des périodes...

17 jan 2020
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) annonce la première partie de l'audience publique sur le Projet minier Matawinie à Saint?Michel-des-Saints par Nouveau Monde Graphite. La commission d'enquête est...

17 jan 2020
« Les tendances énergétiques québécoises actuelles ne sont pas rassurantes », s'inquiète Pierre-Olivier Pineau, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l'énergie de HEC Montréal, « malgré plusieurs initiatives notables (électrification des...

17 jan 2020
Westinghouse Electric Company a annoncé aujourd'hui avoir signé un contrat avec la centrale nucléaire de Kozlodouy en Bulgarie, pour migrer ses systèmes actuels d'informations et de contrôle (I&C) basés sur la plateforme Ovationtm des unités 5 et 6...

17 jan 2020
La Garde côtière canadienne présentera aux médias des séances d'information technique sur le début des opérations hivernales de déglaçage dans la région des Grands Lacs, et le long du fleuve Saint-Laurent. Des représentants de la Garde côtière seront...



Communiqué envoyé le 13 décembre 2018 à 16:55 et diffusé par :