Le Lézard
Classé dans : Santé

La Société Canadienne de la SLA dédie la dernière campagne de financement de contrepartie du« Ice Bucket Challenge » destinée à la recherche à des chercheurs en début de carrière, qui cherchent à créer un avenir sans SLA


Le concours de financement 2018, en collaboration avec la Fondation Brain Canada, a permis de décerner 720 000 $ en bourses à six stagiaires, ce qui constitue un record du plus grand nombre de bourses de stagiaire jamais octroyé en une seule année

TORONTO, le 13 déc. 2018 /CNW/ - Aujourd'hui, la Société canadienne de la SLA et la Fondation Brain Canada ont annoncé un financement de 720 000 $ sous la forme de six nouvelles bourses de stagiaire, complétant ainsi le dernier partenariat de recherche de 20 millions de dollars avec la Fondation Brain Canada (avec le soutien financier du gouvernement du Canada) à la suite de l'« Ice Bucket Challenge ». La Société canadienne de la SLA est également heureuse de s'associer à la Fondation Vincent Bourque, qui apportera un soutien financier à l'une de ces bourses. Chaque subvention a été attribuée dans le but de soutenir la recherche canadienne de grande qualité sur la SLA en offrant une aide salariale à la prochaine génération de chercheurs sur la SLA qui convoite actuellement des postes de recherche au doctorat ou de recherche postdoctorale.

programme de recherche de la Société canadienne de la SLA (Groupe CNW/SLA Canada)

À un moment donné, environ 3 000 Canadiens vivent avec la SLA, une maladie mortelle qui paralyse graduellement les gens parce que le cerveau n'est plus en mesure de communiquer avec les muscles du corps que nous pouvons normalement bouger à notre guise. Au fur et à mesure que la connexion entre le cerveau et les muscles se détériore, une personne vivant avec la SLA perd la capacité de marcher, de parler, de manger, d'avaler et, éventuellement, de respirer. Chaque année, environ 1 000 Canadiens meurent de la SLA. En l'absence de cure et avec peu d'options de traitement disponibles ayant un impact significatif sur la progression de la maladie, 80 % des personnes atteintes de la SLA décèdent dans les deux à cinq ans suivant le diagnostic.

« Ce fut une formidable occasion de collaborer avec la Fondation Brain Canada et la Fondation Vincent Bourque pour soutenir plus de stagiaires que jamais en une seule année », a déclaré le Dr David Taylor, vice-président de la recherche au sein de la Société canadienne de la SLA. « Pendant plus d'une décennie, la Société canadienne de la SLA a financé étudiants et des candidats postdoctoraux exceptionnels dans le but de faire avancer l'importante recherche canadienne sur la SLA et de développer la prochaine génération canadienne de chercheurs dédiés à la SLA. Il s'agit d'un programme qui a un impact aujourd'hui et pour les nombreuses années à suivre. »

 « Depuis 2015, le très important partenariat entre la Fondation Brain Canada et le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA a permis d'investir 20 millions de dollars dans la recherche sur la SLA. Les projets financés mèneront à de nouvelles découvertes dans le développement de traitements efficaces pour cette maladie dévastatrice, et permettront à la prochaine génération de chercheurs sur la SLA de démarrer ou de poursuivre des recherches dans des secteurs de recherche prometteurs », a mentionné Inez Jabalpurwala, président et PDG de la Fondation Brain Canada. « De plus, les découvertes qui découleront de ce partenariat nous permettront potentiellement de mieux comprendre d'autres maladies neurodégénératives présentant des mécanismes sous-jacents similaires, telles que la sclérose en plaques, ainsi que la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson et la maladie de Huntington. » 

« Recevoir un diagnostic de SLA a un énorme impact sur tous les domaines de la vie : physique, émotionnel et financier. Cependant, les progrès de la recherche au cours des dernières années ont permis aux personnes vivant avec la SLA d'espérer la découverte possible de traitements susceptibles de changer leur vie », a partagé Vincent Bourque, fondateur de la Fondation Vincent Bourque, peu de temps avant son décès en novembre 2018. M. Bourque a reçu un diagnostic de SLA en 2015, à l'âge de 40 ans. « Les futurs progrès en matière de recherche ne sont limités que par le montant du financement disponible. C'est pourquoi nous sommes fiers de contribuer à renforcer la capacité de découvrir de nouveaux traitements grâce à la recherche sur la SLA en aidant des chercheurs en début de carrière. »

Les six lauréats d'une bourse de stagiaire de cette année cherchent à répondre aux questions suivantes sur la manière dont la SLA survient et sur la manière de la traiter :

L'attribution de ces bourses de stagiaire survient à la suite d'un processus concurrentiel d'évaluation par les pairs, qui a fait appel à un groupe d'experts canadiens en matière de SLA pour évaluer les candidatures et identifier les jeunes chercheurs les plus exceptionnels dont les projets ont un potentiel considérable pour faire progresser le domaine de la recherche sur la SLA. Tous les aspects du processus d'évaluation par les pairs ont été réalisés avec la pleine collaboration de la Fondation Brain Canada, dont les fonds sont offerts par l'intermédiaire du Fonds canadien de recherche sur le cerveau (avec le soutien financier de Santé Canada).

Maintenant que l'engagement de la Fondation Brain Canada à verser des fonds de contrepartie a pris fin, le financement du programme de recherche de la Société canadienne de la SLA reviendra maintenant à son niveau de financement historique variant entre 1,5 et 2 millions de dollars par année en bourses de recherche.

À propos du programme de recherche de la Société canadienne de la SLA et les Sociétés canadiennes de la SLA
Le programme de recherche de la Société canadienne de la SLA finance des bourses de recherche examinées par les pairs et favorise la collaboration entre les chercheurs canadiens afin de développer de nouvelles idées et de nouveaux moyens. Les Sociétés canadiennes de la SLA recueillent des fonds à l'échelle régionale afin d'offrir des services et du soutien aux personnes ainsi qu'aux familles vivant avec la SLA dans leur province, et pour contribuer au financement du programme de recherche de la Société canadienne de la SLA. Les sociétés de la SLA défendent les intérêts des personnes et des familles vivant avec la SLA au niveau fédéral, provincial et local afin qu'elles soient mieux épaulées par les gouvernements et aient un meilleur accès au système de santé.

À propos de la Fondation Brain Canada et du Fonds canadien de recherche sur le cerveau
La Fondation Brain Canada est un organisme de bienfaisance national enregistré qui encourage ainsi que soutient l'excellente et l'innovante recherche contribuant à changer les paradigmes de la connaissance acquise sur le cerveau au Canada. Depuis 1998, la Fondation Brain Canada fait valoir le cerveau comme étant un système unique et complexe avec des similitudes pour l'ensemble des troubles neurologiques, les maladies mentales et la toxicomanie, les lésions du cerveau et de la moelle épinière. Le fait de considérer le cerveau comme étant un système a mis de l'avant la nécessité d'accroître la collaboration entre les disciplines et les établissements, ainsi que d'investir de façon plus intelligente dans une recherche sur le cerveau qui se concentre sur les résultats qui bénéficieront aux patients et à leur famille. La vision de la Fondation Brain Canada consiste à comprendre le cerveau, à l'état sain et à l'état malade, afin d'améliorer des vies et d'exercer une incidence sociale.

Le Fonds canadien de recherche sur le cerveau est un partenariat public-privé entre le gouvernement du Canada et la Fondation Brain Canada visant à inciter la population canadienne à soutenir davantage la recherche sur le cerveau et à maximiser les retombées ainsi que l'efficacité de ces investissements. La Fondation Brain Canada a recueilli 115 millions de dollars auprès de donateurs privés et de partenaires non fédéraux, qui s'élèvent actuellement à plus de 100, un montant auquel Santé Canada a ajouté 120 millions de dollars. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web www.braincanada.ca/fr/ ou suivez nous sur Twitter ou Facebook.

Brain Canada (Groupe CNW/SLA Canada)

SOURCE SLA Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:05
Veeva Systems  a annoncé aujourd'hui que les entreprises des sciences de la vie adoptent Veeva Nitro pour accélérer leurs projets de stockage des données et obtenir plus rapidement des informations utiles à leur activité....

à 11:23
Les personnes vivant dans les pays émergents éprouvent de grandes difficultés à financer leurs besoins en soins de santé, car les dépenses médicales augmentent, dans l'ensemble, plus vite que le produit intérieur brut, selon un rapport de recherche...

à 10:00
Hoffmann-La Roche Limitée (Roche Canada) a annoncé aujourd'hui avoir achevé les négociations avec l'Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) en vue d'une lettre d'intention concernant OCREVUS®  (ocrélizumab) en traitement de première intention des...

à 09:15
La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, annonce aujourd'hui, à l'occasion de l'édition 2019 du Colloque en don et en transplantation d'organes, qu'un financement de 994 488 $ est octroyé par le ministère de la Santé et des...

à 09:15
Dans le cadre du Colloque en don et en transplantation d'organes qui a lieu les 19 et 20 mars 2019 à Trois-Rivières, Transplant Québec a eu l'honneur d'accueillir la ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, qui a prononcé...

à 09:00
« L'APTS a maintes fois déploré que les considérations purement bureaucratiques prennent le dessus sur le gros bon sens et le facteur humain dans la réforme OPTILAB. Le MSSS en fait à nouveau la preuve, et cette fois de façon retentissante, en...



Communiqué envoyé le 13 décembre 2018 à 10:00 et diffusé par :