Le Lézard
Sujet : Prix et Récompenses

La pièce musicale « Nomaden » remporte un prix Grawemeyer


LOUISVILLE, Kentucky, 3 décembre 2018 /PRNewswire/ -- Le compositeur néerlandais Joël Bons a remporté le Grawemeyer Award for Music Composition 2019 de l'Université de Louisville pour « Nomaden », une pièce musicale d'une heure pour violoncelle solo et ensemble d'instruments de diverses cultures.

Joël Bons, 65 ans, a composé ce morceau pour le violoncelliste français Jean-Guihen Queyras et l'Atlas Ensemble, un groupe de 18 musiciens talentueux originaires de Chine, du Japon, d'Asie centrale, du Moyen-Orient et d'Europe. Commandée par Cello Biennale Amsterdam, l'oeuvre a été présentée pour la première fois à Amsterdam en octobre 2016.

Outre le violoncelle, la pièce fait appel à un large éventail d'instruments asiatiques ? erhu et sheng chinois, sho et shakuhachi japonais, sarangi indien, kemençe turc, duduk arménien, setâr persan et târ et kamânche azerbaïdjanais ? dont beaucoup sont des ancêtres des instruments occidentaux.

« "Nomaden" n'est pas un concerto traditionnel, mais plutôt une pièce pour violoncelle et instruments issus de cultures du monde entier. », a déclaré Joel Bons. « J'ai imaginé un potentiel de combinaisons illimité et un spectre de timbres inédit. Mon but était de composer une oeuvre au sein de laquelle les musiciens et les instruments, avec toutes les différences culturelles qui les caractérisent, pourraient s'épanouir pleinement. »

Joël Bons, professeur de composition musicale au Conservatoire d'Amsterdam, a découvert les musiques du monde dès sa plus tendre enfance en écoutant la collection de disques de ses parents. En 1980, il a cofondé le groupe de musique contemporaine Nieuw Ensemble, récompensé en 1998 par le Prince Bernhard Fund Music Prize pour sa programmation « particulièrement vivante et audacieuse ».

En 2002, il a fondé l'Atlas Ensemble dont il est toujours le directeur artistique. En 2005, il a remporté l'Amsterdam Prize for the Arts. En 2009, il a créé l'Atlas Academy/Lab, un laboratoire pour la création de musique interculturelle.

Ses oeuvres ont été interprétées par des ensembles et des orchestres en Europe, en Chine et au Canada.

« Les arts de toutes natures deviennent de plus en plus éclectiques, juxtaposant matériaux et influences de manière toujours plus innovante. », a déclaré Marc Satterwhite, professeur de musique à l'Université de Louisville, qui dirige le prix musical. « "Nomaden" est l'un des exemples musicaux les plus réussis illustrant cette tendance observée ces dernières années. »

Les lauréats des Grawemeyer Awards 2019 ont été nommés cette semaine sous réserve de l'approbation officielle des administrateurs de l'université. Les prix annuels, d'une valeur de 100 000 dollars, récompensent des idées remarquables dans les domaines de la musique, de l'ordre mondial, de la psychologie, de l'éducation et de la religion. Les lauréats se rendront à Louisville en avril pour accepter leur prix et donner des conférences gratuites sur leurs idées gagnantes.

#WeAreUofL



Communiqué envoyé le 3 décembre 2018 à 10:00 et diffusé par :