Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Femme, Contrats de license / de marketing, Sécurité publique, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, CFG

Le gouvernement du Canada augmente de plus du double son soutien aux personnes survivantes de violence fondée sur le sexe


Près de 60 projets reçoivent un financement dans le cadre du Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe pour combler les lacunes en matière de soutien aux groupes mal desservis au Canada, dont les femmes autochtones.

HALIFAX, le 3 déc. 2018 /CNW/ - Un réel désir de donner, à toutes et tous, les mêmes chances d'accéder à la classe moyenne, pour la faire croitre et prospérer, passe nécessairement par l'élimination de la violence fondée sur le sexe, car lorsque les femmes et les filles sont libres de vivre pleinement leur vie en toute sécurité, c'est toutes les Canadiennes et les Canadiens qui en bénéficient.

Aujourd'hui, la ministre de la Condition féminine, l'honorable Maryam Monsef, a annoncé un investissement de plus de 50 millions de dollars pour financer près de 60 projets communautaires à travers le Canada dans le but d'aider les survivantes de violence fondée sur le sexe et leur famille. Ce montant est plus de deux fois supérieur aux 20 millions de dollars prévus dans le Budget de 2017. Le financement appuiera les organisations oeuvrant contre la violence fondée sur le sexe à élaborer et mettre en oeuvre des pratiques prometteuses visant à combler les lacunes en matière de soutien pour les groupes mal desservis de personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe. Cela comprend notamment les femmes autochtones, les communautés LGBTQ2 et les personnes de la diversité sexuelle; les femmes non-inscrites, réfugiées et immigrantes, les personnes âgées, les femmes vivant dans des communautés rurales, éloignées ou nordiques, et les femmes handicapées.

Lors de son passage à la bibliothèque publique d'Halifax, la ministre Monsef a souligné trois projets néoécossais recevant du financement :

Ce financement découle d'un appel de concepts annoncé au mois de janvier dernier par la ministre Monsef dans le cadre d'Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

Citations

« Avec ces fonds supplémentaires, nous avons plus que doublé les montants alloués par le gouvernement fédéral au financement de services de soutien pour les personnes survivantes et leur famille. Cette enveloppe budgétaire a été décidée en consultation avec les cheffes de file du mouvement des femmes dont les conseils judicieux continuent d'aider à orienter la première stratégie canadienne pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe. Les cheffes d'organismes de femmes nous ont demandé : davantage de financement s'étendant sur de plus longues périodes, une simplification du processus des demandes de financement, et plus de ressources pour soutenir les personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe qui sont le plus marginalisées et mal desservies. Notre gouvernement a répondu à l'appel. La violence fondée sur le sexe ne peut être tolérée et nous continuerons de travailler avec les personnes survivantes, partenaires communautaires et autres paliers de gouvernement pour mettre fin à toute forme de violence fondée sur le sexe. »

L'honorable Maryam Monsef, P.C., députée 
Ministre de la Condition féminine

« Nous accueillons favorablement les investissements de Condition féminine Canada dans des projets qui permettront aux dirigeants communautaires d'élaborer de nouvelles mesures de soutien pour les personnes ayant survécu à la violence fondée sur le sexe. Nous financerons conjointement un de ces projets et collaborerons avec les organismes mi'kmaq et afro-néoécossais pour contribuer à résoudre cet enjeu complexe dans ces collectivités. En travaillant ensemble, nous serons en mesure d'offrir un meilleur soutien aux victimes et de contribuer à prévenir et à réduire les répercussions de cette violence. »

L'honorable Kelly Regan 
Ministre responsable du Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse

Faits en bref

 

Produit connexe

Document d'information

Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe

À la suite du lancement d'Il est temps : La stratégie du Canada pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe, en juin 2017, Condition féminine Canada (CFC) a lancé le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe (VFS) en janvier 2018.

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe vient compléter le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada. Son but est d'aider les organismes qui luttent contre la violence fondée sur le sexe à élaborer et à mettre en oeuvre des pratiques prometteuses pour combler les lacunes dans le soutien offert aux personnes survivantes et à leur famille.

La violence peut affecter tout le monde, peu importe le sexe, l'âge, la culture, l'origine ethnique, le lieu de résidence ou les antécédents socioéconomiques. Certaines parties de la population sont toutefois plus à risque d'en être victime et elles doivent aussi surmonter plus d'obstacles pour obtenir le soutien et les services dont elles ont besoin. Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe répond à ce besoin en octroyant des fonds aux organismes admissibles à l'échelle locale, régionale et nationale pour la réalisation de projets visant à combler les lacunes dans le soutien apporté à certains groupes de personnes survivantes. Cela comprend, notamment les femmes autochtones et leurs communautés, et d'autres populations mal desservies, comme les enfants, les jeunes, les personnes de la diversité sexuelle, les femmes non-inscrites ou réfugiées ou immigrantes, les personnes âgées, les femmes vivant en milieu rural, éloigné ou nordique, et les femmes handicapées.

Appel de concepts : Pratiques prometteuses pour aider les personnes survivantes et leur famille

En janvier 2018, la ministre Monsef a annoncé un financement de 20 millions de dollars pour le lancement d'un appel de concepts dans le cadre du nouveau Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe. À la suite du budget de 2018, l'investissent dans le Programme de financement de la lutte contre la VFS a plus que doublé. Par conséquent, un plus grand nombre d'organismes, comme les centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle, seront plus en mesure d'aider les groupes de la population qui sont plus à risque d'être victime de la VFS.

Le Programme de financement de la lutte contre la violence fondée sur le sexe apporte une nouvelle approche au soutien d'organismes communautaires qui met l'accent sur les éléments suivants:

Projets en Nouvelle-Écosse

L'annonce d'aujourd'hui portait sur trois projets en Nouvelle-Écosse qui recevront jusqu'à 1 million de dollars chacun :

Antigonish Women's Resource Centre and Sexual Assault Services Association

Titre du projet : Cercles de soutien et de changement : appliquer des pratiques autochtones rurales fructueuses à d'autres milieux ruraux

Ce projet permettra aux Néoécossaises et Néoécossais vivant en régions rurales ou éloignées, en particulier les jeunes et les personnes d'origine africaine, d'obtenir des services personnalisés et culturellement adaptés qui sont fondés sur des modèles ayant fait leurs preuves dans les communautés autochtones.

Avalon Sexual Assault Centre

Titre du projet : Réseau de soutien communautaire d'Halifax.

Ce projet testera des partenariats entre les organismes et prestataires de services offrant des espaces sécuritaires et accessibles afin de s'assurer que les lacunes, dans les programmes et services, comme le manque d'information, d'interprétation ou de pertinence culturelle, sont cernées et comblées.

Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse

Titre du projet : Créer des communautés de soins avec les personnes survivantes à partir du droit coutumier

Ce projet cherchera à établir des communautés de soins offrant des services culturellement adaptés, des espaces sécuritaires pour les personnes ayant subi un traumatisme ou se trouvant en danger, et à améliorer la santé et le bienêtre des personnes survivantes qui sont actuellement mal desservies.

Liens connexes

Suivez Condition féminine Canada :

 

SOURCE Condition féminine Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 fév 2020
Microland, la principale entreprise indienne de transformation numérique informatique, a inauguré aujourd'hui son centre numérique de pointe à Birmingham, au Royaume-Uni, pour apporter ses services à ses clients européens. Le site de Bourneville...

26 fév 2020
Le gouvernement du Canada est engagé à s'assurer que les Canadiens soient informés de ses engagements, de ses plans et des résultats qu'il obtient. Aujourd'hui, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a déposé les Rapports sur les...

26 fév 2020
Groupe WSP Global Inc. ("WSP" ou la « Société ») a annoncé de solides résultats financiers et opérationnels pour l'exercice et le quatrième trimestre terminés le 31 décembre 2019. Alors que la première année du plan stratégique mondial 2019?2021...

26 fév 2020
Groupe Colabor Inc. (« Colabor » ou la « Société »), divulgue ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice financier terminé le 28 décembre 2019. Faits saillants financiers du quatrième trimestre de 2019 : Hausse du résultat net lié aux...

26 fév 2020
Le conseil d'administration de L'Empire, Compagnie d'Assurance-Vie (Empire Vie) a déclaré les dividendes en espèces suivants aujourd'hui : Catégorie Date d'inscription Date de versement Dividende par action Actions...

26 fév 2020
L'Institut canadien de la construction en acier (ICCA) est heureux de la décision de la Commission du commerce international des États-Unis selon laquelle l'acier de construction importé du Canada ne constitue ni une menace ni un préjudice pour...



Communiqué envoyé le 3 décembre 2018 à 09:41 et diffusé par :