Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Première Nation, Plaidoyer (politique)

Décision de la Cour suprême : les Innus ne lâcheront pas prise dans leur poursuite de 900 M$ contre Rio Tinto (IOC)


UASHAT MAK MANI-UTENAM, QC, le 15 nov. 2018 /CNW Telbec/ - Les Premières Nations innues de Uashat mak Mani-utenam et de Matimekush-Lac John sont déçues de la décision rendue aujourd'hui par la Cour suprême du Canada qui a accepté d'entendre un appel du gouvernement de Terre-Neuve-Labrador sur la compétence des tribunaux du Québec dans le cadre de la poursuite de 900 millions de dollars des Innus contre la minière Rio Tinto (IOC). Après que la Cour supérieure du Québec et la Cour d'appel du Québec avaient donné gain de cause aux Innus sur la question, il y aura maintenant une audition devant la Cour suprême du Canada afin de déterminer si les tribunaux du Québec peuvent juger des violations des droits des Innus causées par les opérations minières de Rio Tinto (IOC) au Labrador.

«?Nous demeurons convaincus que notre capacité d'obtenir réparation pour les violations de nos droits par Rio Tinto (IOC) ne s'arrête pas là où ont été fixées les frontières provinciales?», a déclaré Mike McKenzie, Chef de Uashat mak Mani-utenam. «?Cette décision aujourd'hui renforce notre désir et notre détermination de s'assurer que Rio Tinto (IOC) soit confrontée à ses actions et à la violation systématique de notre territoire et de nos droits au cours des 70 dernières années?».

Il s'agit de la deuxième fois qu'une question procédurale dans le cadre de cette poursuite historique des Innus contre Rio Tinto (IOC), déposée en 2013, se rend jusqu'à la Cour suprême du Canada. La minière Rio Tinto (IOC) a subi un revers la première fois alors qu'elle demandait aux tribunaux de mettre fin à la procédure contre elle prétendant que les Innus devaient poursuivre les gouvernements et non une entreprise privée.

«?Il s'agit d'un nouveau délai pour nos peuples qui attendent que cette compagnie nous respecte, et ce, depuis le début des opérations de Rio Tinto (IOC) chez nous en 1950?», a ajouté le Chef de Matimekush-Lac John Tshani Ambroise. «?Il demeure que Rio Tinto (IOC) continue d'opérer sur notre territoire sans notre consentement et cette situation ne peut plus perdurer?».

 

SOURCE Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (ITUM)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

25 mai 2019
Une vague de solidarité déferle aujourd'hui sur Trois?Rivières, alors que quelques milliers de personnes marchent dans les rues de la ville pour demander la fin du lockout chez ABI et une entente négociée. Lockoutés, familles, syndiqués de  toutes...

25 mai 2019
Des familles de la région, des militants syndicaux de partout au Québec et même du Canada et des États-Unis convergeront samedi le 25 mai prochain vers Trois?Rivières pour participer à la Grande marche familiale avec les lockoutés d'ABI. À la rue...

25 mai 2019
La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Ethier, accompagnée d'une délégation de membres manifesteront leur solidarité envers les lock-outés de l'Aluminerie de Bécancour (ABI) dans le cadre de la Grande marche familiale qui...

24 mai 2019
Mines Agnico Eagle Limitée  (« Agnico Eagle ») a annoncé aujourd'hui qu'elle a fait l'acquisition de 26 133 158 actions ordinaires de Royal Road Minerals Limited (« Royal Road ») dans le cadre d'un placement privé de Royal Road au prix de 0,20 $...

24 mai 2019
Chaque année, dans le cadre du Rendez-vous horticole du Jardin botanique de Montréal, le prestigieux Prix Henry-Teuscher est décerné à une personne dont les réalisations contribuent de façon significative à l'avancement de l'horticulture au Québec....

24 mai 2019
La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Ethier, accompagnée d'une délégation de membres manifesteront leur solidarité envers les lock-outés de l'Aluminerie de Bécancour (ABI) dans le cadre de la Grande marche familiale qui...



Communiqué envoyé le 15 novembre 2018 à 10:55 et diffusé par :