Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujet : Conseil d'administration

Stornoway Annonce la Succession du Chef de la Direction



LONGUEUIL, Québec, 14 nov. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stornoway Diamond Corporation (TSX-SWY; « Société » ou « Stornoway ») annonce qu'avec prise d'effet le 1er janvier 2019, M. Matt Manson quittera ses fonctions à titre de président et chef de la direction de la Société et que M. Patrick Godin le remplacera. M. Godin est actuellement chef de l'exploitation de la Société, poste qu'il occupe depuis 2010. Dans le but d'assurer une transition ordonnée en 2019, M. Manson fournira un soutien à M. Godin lorsque ce dernier assumera son nouveau poste.

Ebe Sherkus, président du conseil d'administration de Stornoway, a commenté en ces termes : « Nous voulons remercier Matt Manson pour les services qu'il a fournis à Stornoway. À compter de 2005, M. Manson a été à l'origine de l'acquisition, du financement et de la mise en valeur réussis de la mine diamantifère Renard. Sa détermination et son énergie ont été les éléments clés de la transition de la Société d'une jeune société d'exploration vers un véritable promoteur et exploitant minier. Sa relève sera habilement assurée par Patrick Godin qui, en tant que chef de l'exploitation et administrateur de la Société, a été chargé de la construction et de la mise en valeur de la mine à ciel ouvert et des activités d'exploitation souterraine à la mine Renard, ainsi que du développement des bonnes relations de la Société avec les employés, les organismes de réglementation, les collectivités et les parties prenantes. »

Matt Manson a fait le commentaire suivant : « L'atteinte graduelle de notre capacité nominale à la mine Renard est maintenant complétée et notre production de carats augmente. Notre produit est bien établi au sein du marché diamantifère international et les opérations de financement réalisées récemment ont renforcé le bilan de la Société. Dorénavant, notre priorité consiste à réaliser le plein potentiel d'exploitation et des flux de trésorerie de l'entreprise à long terme. Je suis persuadé que Patrick Godin possède le leadership requis pour réaliser cette tâche et je serai heureux de le soutenir dans ses nouvelles fonctions à titre de président et chef de la direction. »

Patrick Godin a déclaré : « Je suis ravi de prendre en charge la direction de Stornoway pour cette prochaine phase de son développement. En collaboration avec nos employés dévoués, nos partenaires et nos actionnaires, nous nous concentrerons à court terme à réaliser d'autres améliorations sur le plan du rendement, à élargir notre base de réserve et à maximiser la génération de flux de trésorerie disponibles tout en demeurant à l'affût d'occasions de croissance créatrices de valeur à long terme. »

À propos de Patrick Godin

Patrick Godin s'est joint à Stornoway en mai 2010 en tant que chef de l'exploitation et a été nommé au conseil d'administration en octobre 2011. Depuis qu'il s'est joint à Stornoway, M. Godin a la responsabilité globale du développement du projet diamantifère Renard en ce qui a trait à l'étude de faisabilité, à l'obtention des permis, à la construction et à l'exploitation du projet. Avant de se joindre à Stornoway, il a été vice-président du développement de projets au sein de GMining Services et était responsable du développement de la mine Essakane au Burkina Faso aux termes d'un contrat intervenu avec IAMGOLD. Auparavant, M. Godin a été vice-président de l'exploitation de Canadian Royalties, où il dirigeait le développement de son projet nickélifère dans le nord du Québec. Il a également été président directeur général de CBJ-CAIMAN S.A.S., filiale française de Cambior/IAMGOLD, qui détient le projet minier aurifère de Camp Caïman situé en Guyane française.

À PROPOS DE LA MINE DE DIAMANTS RENARD

La mine de diamants Renard est la première mine diamantifère au Québec en importance et la sixième au Canada. Elle est située à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la Baie-James, dans le centre-nord du Québec. Le projet de construction a commencé le 10 juillet 2014 et la production commerciale a débuté officiellement le 1er janvier 2017. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,8 million de carats pendant les 10 premières années de vie de la mine. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 11 janvier 2016 concernant l'estimation des ressources minérales de septembre 2015, et le rapport technique daté du 30 mars 2016 sur la mise à jour du plan minier et de l'estimation des réserves minérales de mars 2016 pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet.

À PROPOS DE STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Stornoway est une société canadienne d'exploration de propriétés diamantifères et de production de diamants et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Société axée sur la croissance, Stornoway détient en propriété exclusive une mine de calibre mondial, la mine Renard, la première mine de diamants au Québec.

Au nom du conseil
STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
/s/ « Matt Manson »
Matt Manson
Président et chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez contacter Alexandre Burelle (Directeur, Relations avec les investisseurs et développement des affaires) au 450-616-5555 x2264, aburelle@stornowaydiamonds.com

For more information, please contact Matt Manson (President and CEO) at 416-304-1026 x2101
or Orin Baranowsky (CFO) at 416-304-1026 x2103 or Alexandre Burelle (Manager, Investor Relations and Business Development) at 450-616-5555 x2264 or toll free at 1-877-331-2232

** Site Web : www.stornowaydiamonds.com Courriel : info@stornowaydiamonds.com **

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient de l'information prospective (telle qu'elle est définie par le Règlement 51?102 sur les obligations d'information continue) et des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États?Unis (collectivement, « information prospective » ou « énoncés prospectifs »). Ces énoncés prospectifs ont été établis en date du présent document et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Ces énoncés prospectifs comprennent notamment des énoncés se rapportant aux objectifs de Stornoway pour l'exercice à venir, à ses objectifs à moyen terme et à long terme et à ses stratégies en vue d'atteindre ces objectifs, ainsi que des énoncés concernant ses opinions, plans, objectifs, attentes, prévisions, estimations et intentions. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes.

Les énoncés prospectifs reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard i) de la quantité de réserves minérales, de ressources minérales et de cibles d'exploration; ii) des estimations de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des attentes et des cibles relatives à la teneur récupérée, à la distribution granulométrique et à la qualité des diamants, à la récupération moyenne du minerai, aux carats récupérés, aux carats vendus, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans le rapport technique de 2016 ainsi que les niveaux de bris de diamants; v) des attentes, cibles et prévisions relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie d'exploitation et à d'autres mesures des produits des activités ordinaires indiqués dans le rapport technique de 2016, à la hausse des ventes de diamants, aux coûts des produits vendus, aux coûts de production décaissés, aux estimations des marges brutes, aux ventes de diamants, à la composition de diamants vendus et aux dépenses d'investissement prévues et projetées, à la situation de trésorerie et aux besoins en matière de fonds de roulement; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et des ressources, de la durée de vie prévue et des estimations relatives à la récupération supplémentaire du minerai, aux produits des activités ordinaires et à d'autres paramètres miniers susceptibles d'être tirés de la prolongation éventuelle de la durée de vie de la mine; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires liés aux activités de construction menées à la mine diamantifère Renard; viii) du calendrier prévu pour l'achèvement de la mine à ciel ouvert et de la mine souterraine de la mine diamantifère Renard; ix) des attentes à l'égard des obligations financières de Stornoway ou des coûts engagés par celle?ci relativement à l'aménagement continu de la mine diamantifère Renard; x) des taux d'extraction minière, d'aménagement, de production, de traitement et d'exploration, des progrès réalisés et des plans, comparativement aux calendriers et aux budgets, des plans d'optimisation, des possibilités d'expansion, des calendriers et des avantages attendus connexes; xi) des plans d'exploration futurs et de l'éventualité d'un relèvement des cibles visées d'exploration supplémentaire; xii) des attentes relatives aux perspectives et aux tendances du secteur diamantaire, à la production de diamants bruts, à l'offre et à la demande de diamants bruts, des cours futurs des diamants bruts et de l'incidence éventuelle de tous ces facteurs sur les mesures financières et la production de diamant de Renard; xiii) des avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au GNL plutôt qu'au diesel; xiv) des besoins de financement, des sources de financement et de l'accès au financement, et de l'utilisation des fonds; xv) de la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xvi) du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien; et xvii) des avantages escomptés des mesures de modification de l'usine récemment approuvées et du calendrier et du coût en capital prévus. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendements futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attendre à », « prévoir », « planifier », « projeter », « estimer », « supposer », « avoir l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs », « calendrier » ou des variantes de ceux?ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous?entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris la teneur de récupération, la distribution granulométrique et la qualité des diamants, la récupération moyenne du minerai, la dilution interne et les niveaux de bris des diamants, le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, les activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation minière, l'accès au financement et le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes. Parmi les hypothèses importantes posées par Stornoway ou ses consultants dans le cadre de ses énoncés prospectifs, on note entre autres les suivantes : i) l'exactitude de nos estimations relatives aux requis et les besoins estimatifs en matière de main?d'oeuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la teneur de récupération, la distribution granulométrique et la qualité des diamants, la récupération moyenne du minerai, les carats récupérés, les carats vendus, la dilution interne, la dilution minière et les autres paramètres miniers établis dans le rapport technique de 2016 ainsi que les niveaux de bris des diamants; iv) la combinaison attendue des diamants vendus, l'atténuation des problèmes courants de bris des diamants de l'usine de traitement de la mine diamantifère Renard, la concrétisation des avantages escomptés des mesures de modification de l'usine dans le respect du calendrier et du coût en capital prévus; v) la stabilisation du marché des devises de l'Inde et la pleine remontée des prix; vi) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels et l'absence de nouvelles réglementations défavorables; vii) les délais prévus pour l'aménagement d'une mine à ciel ouvert et d'une mine souterraine à la mine diamantifère Renard; viii) les formations géologiques que l'on s'attend à rencontrer; ix) l'acceptation continue des marchés de la production de diamants de Renard, les prévisions modestes des prix du marché pour les diamants bruts et l'incidence des facteurs susmentionnés sur les mesures financières et la production de diamant de Renard; x) le calendrier, l'avancement et les coûts futurs d'exploration, d'aménagement, de production et d'extraction minière, les plans, engagements et objectifs en la matière; xi) la disponibilité des facilités de crédit existantes et de tout financement futur nécessaire à des conditions favorables et le respect de toutes les clauses restrictives et conditions relatives aux engagements de financement futurs; xii) la capacité d'honorer les obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xiii) l'interprétation par Stornoway des données de forage géologique recueillies et de leur incidence potentielle sur les ressources minérales indiquées et la durée de vie de la mine; xiv) la force persistante du dollar américain par rapport au dollar canadien et l'absence de fluctuations importantes des taux d'intérêt; xv) l'amélioration à long terme des fondamentaux du secteur du diamant et l'absence de détérioration importante de la conjoncture générale des affaires et de la conjoncture économique, l'absence de fluctuations importantes des taux d'intérêt; xvi) le relèvement des taux de récupération des carats et la hausse progressive des teneurs prévues dans le plan de la durée de vie de la mine; xvii) les estimations relatives à la récupération supplémentaire du minerai, les produits des activités ordinaires et d'autres paramètres miniers susceptibles d'être tirés de la prolongation éventuelle de la durée de vie de la mine tout en engageant des dépenses d'investissement minimales; xviii) la disponibilité d'employés compétents et le maintien des relations clés avec les partenaires de financement, les collectivités locales et d'autres parties prenantes; xix) les tendances à long terme positives de la demande et le dépassement important de la demande de diamants bruts par rapport à l'offre; xx) les taux élevés d'épuisement des mines de diamant existantes; xxi) la stabilité continue de la production mondiale de diamants bruts; xxii) les besoins modestes de capitaux après 2018 et la disponibilité de possibilités importantes d'expansion des ressources à un coût marginal; xxiii) la forte augmentation des ressources dans le contexte de l'étendue du plan de la mine; xxiv) les possibilités d'expansion de l'anticipation et du traitement de minerai à haute teneur et la concrétisation des avantages devant en être tirés; xxv) la hausse éventuelle importante à partir des cibles d'exploration supplémentaire visées; et xxvi) les impôts à payer limités à moyen terme.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci?dessus ne se matérialisent pas, y compris l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs ne seront pas exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter, i) les risques liés aux variations de teneur, de distribution granulométrique et de qualité des diamants, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et les niveaux de bris des diamants; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles d'exploration entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les risques associés à notre dépendance envers la mine diamantifère Renard et l'historique d'exploitation restreint de la mine; v) l'évolution défavorable de la conjoncture économique générale et des marchés mondiaux du diamant; vi) les variations des évaluations des diamants et les fluctuations des prix des diamants par comparaison aux hypothèses les concernant; vii) l'insuffisance de la demande et de l'acceptation des marchés de nos diamants; viii) les risques associés à la production et à la hausse de la demande des consommateurs de diamants synthétiques; ix) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain et aux fluctuations des taux d'intérêt; x) l'inexactitude de nos estimations relatives aux besoins de financement et en capital futurs ainsi qu'aux dépenses à ce titre, l'intensification des besoins en capital futurs additionnels et la non?disponibilité de financement et de capitaux supplémentaires à des conditions raisonnables ou leur absence totale; xi) les incertitudes entourant les prévisions, les coûts et les calendriers des plans d'aménagement futur et des activités d'exploration, de traitement, de production et d'extraction minière de la Société; xii) les augmentations relatives aux coûts en capital, coûts d'exploitation et dépenses d'investissement de maintien proposées; xiii) les hausses des charges financières ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; xiv) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; xv) l'incertitude liée au potentiel de prolongation de la vie de la mine et aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xvi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats d'exploration; xvii) les risques liés à l'obtention des approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xviii) le défaut de trouver et de retenir des employés compétents et le maintien des relations clés avec les partenaires de financement, les collectivités locales et d'autres parties prenantes; xix) les risques associés aux problèmes courants de bris des diamants de l'usine de traitement de la mine diamantifère Renard, le manque de concrétisation des avantages escomptés des mesures de modification de l'usine dans le respect du calendrier et du coût en capital prévus, voire son absence; xx) les effets négatifs sur le marché de la récente démonétisation en Inde et de son incidence continue sur les prix et la demande; xxi) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xxii) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xxiii) le risque d'exécution lié à l'aménagement d'une mine productive à la mine diamantifère Renard; xxiv) le risque que la Société soit incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xxv) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions ordinaires et la dilution de la participation des actionnaires actuels; xxvi) le risque de défaillance des systèmes informatiques; xxvii) le risque que nos assurances ne suffisent pas à couvrir tous les risques potentiels; xxviii) les risques associés à notre endettement important et l'incapacité d'honorer nos obligations en matière de service de la dette; et xxix) les facteurs de risque additionnels décrits dans les présentes et dans les rapports de gestion annuels et intermédiaires et dans les autres documents d'information de Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède des facteurs pouvant influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

12 déc 2018
Lifestyle Delivery Systems Inc. , , (« LDS » ou la « Société ») annonce que le 1er décembre 2018, sa filiale, Rêveur Corporation, a conclu une entente de services de distribution avec Rise Logistics LLC, un exécutant pour le compte de DionyMed...

12 déc 2018
STRATACACHE a annoncé aujourd'hui qu'elle a repris une société de fabrication de tablettes et de dispositifs informatiques intelligents, tout-en-un, établie à Ningbo, en Chine, et que, dans le cadre de cette acquisition, la société, anciennement...

12 déc 2018
Les échanges de bois d'oeuvre américain et canadien la semaine dernière se sont poursuivis avec le glissement annuel habituel des fermetures et des réductions saisonnières des scieries de vacances. L'impression de vendredi dans le Madison's Lumber...

12 déc 2018
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Amex Exploration Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : AMX Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelleHeure de la suspension (HE) : 16 h 49 L'OCRCVM peut...

12 déc 2018
Alors que les membres d'Unifor protestaient dans sept villes canadiennes, VIA Rail Canada a accordé un contrat de 989 millions de dollars à une entreprise allemande qui construira des trains pour le service ferroviaire voyageurs du Canada. « C'est...

12 déc 2018
Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) est déçue de voir un important contrat d'approvisionnement d'une société de la couronne bénéficier à des travailleurs californiens. « C'est près d'un milliard de dollars qui glissent entre les doigts des...




Communiqué envoyé le 14 novembre 2018 à 07:35 et diffusé par :