Le Lézard
Sujets : Femme, Première Nation, CFG

La ministre Monsef annonce un investissement pour assurer la vigueur et le dynamisme du mouvement des femmes


En réponse aux demandes du mouvement, le gouvernement du Canada lance un appel de propositions pour développer la capacité des groupes de femmes et des organismes autochtones

VANCOUVER, le 15 oct. 2018 /CNW/ - Il est essentiel d'investir pour assurer la vigueur et le dynamisme du mouvement des femmes dans tout le Canada, vu son rôle dans le plan d'action du gouvernement pour renforcer la classe moyenne et soutenir ceux et celles qui travaillent fort pour y accéder. Nous financerons des projets qui cherchent à renforcer la capacité des groupes de femmes et des organismes autochtones au service des femmes; de cette façon, les femmes et les filles, y compris les femmes autochtones, les femmes issues de communautés ethnoculturelles, les personnes allosexuelles et non binaires, non inscrites, réfugiées, immigrantes et les femmes handicapées pourront accéder à la sécurité financière, vivre à l'abri de toute violence et participer pleinement à tous les aspects de l'économie et de la société.

L'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a donc invité aujourd'hui les groupes de femmes et les organismes autochtones qui travaillent au progrès de l'égalité entre les sexes à présenter une demande de financement au gouvernement du Canada pour des projets visant à développer leur capacité. Elle a fait l'annonce à l'occasion de la troisième réunion nationale du Réseau d'égalité des genres Canada, convoquée par la Fondation canadienne des femmes.

Le plus récent appel de propositions de Condition féminine Canada, intitulé Fonds de renforcement des capacités, débouchera sur le financement d'organismes pour leur permettre de renforcer leur capacité et celle du secteur; les sommes allouées pourront notamment servir à financer leur participation à des activités de perfectionnement des compétences et de mobilisation communautaire. Ce fonds donne suite au Budget 2018, qui annonçait l'affectation de 100 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser la viabilité et la pérennité du mouvement des femmes au Canada.

On invite les organismes qui souhaitent déposer une demande de financement en vertu de cet appel de propositions à consulter notre site Web, à l'adresse femmes.gc.ca. Ils ont jusqu'au 11 décembre 2018, à 11 h 59 (heure du Pacifique), pour déposer leur demande.

Citation

« Quand nous faisons avancer l'égalité entre les sexes, nous stimulons la croissance économique du Canada et nous créons des collectivités plus sûres. Mais les gouvernements ne peuvent agir seuls. Chaque personne et chaque secteur a un rôle à jouer. Les faits montrent que l'une des manières les plus efficaces de faire avancer l'égalité entre les sexes est de passer par les groupes de femmes. Partout au pays, le mouvement des femmes veut pouvoir compter sur une source de financement fiable, prévisible et accessible pour assurer la viabilité de son action. Notre gouvernement l'a entendu. Grâce à ce nouvel appel de propositions, nous aiderons les groupes de femmes à croître et à durer grâce à une source stable et souple de financement. Les demandes de financement sont maintenant acceptées et le gouvernement est prêt à créer des partenariats pour investir avec d'autres instances dans ce secteur. Nous sommes résolus à veiller à ce que les groupes de femmes puissent continuer à faire avancer l'égalité entre les sexes, à appuyer la classe moyenne et ceux et celles qui travaillent fort pour y accéder, ainsi qu'à susciter des changements durables qui profitent à l'ensemble de la population. » 

L'honorable Maryam Monsef, C. P., députée
Ministre de la Condition féminine

Les faits en bref

Produit associé

Liens connexes

Suivez Condition féminine Canada :

This news release is also available in English.

 

SOURCE Condition féminine Canada



Communiqué envoyé le 15 octobre 2018 à 16:18 et diffusé par :