Le Lézard
Sujets : Campagnes politiques, Personnes handicapées ou invalides, Plaidoyer (politique)

Équité financière entre les familles d'accueil et les parents d'enfants handicapés - Les partis se prononcent


Malgré trois jours de campagne électorale dédiés à cette question, les engagements demeurent incomplets

 Cliquez ici afin de soutenir notre campagne pour l'équité

MONTRÉAL, le 26 sept. 2018 /CNW Telbec/ - Forts du succès d'une campagne de mobilisation ayant recueilli près de 40 000 signatures, Parents jusqu'au bout! et l'Étoile de Pacho - Réseau d'entraide pour parents d'enfants handicapés - appelaient, à la veille du déclenchement des élections, les chefs des quatre partis représentés à l'Assemblée nationale à se prononcer en faveur de l'équité financière entre les familles d'accueil et les parents d'enfants handicapés.

« Vous engagez-vous à ajuster et à bonifier le programme d'aide financière pour les parents d'enfants handicapés en fonction de la sévérité des limitations de l'enfant de façon à établir l'équité entre l'aide accordée aux familles naturelles et celle accordée aux familles d'accueil ? »

Demande acheminée le 9 août 2018

Alors que le jour du vote approche, il est maintenant possible de comparer les réponses et engagements reçus, indiqués dans le tableau ci-joint. Avant de se commettre, tous les partis avaient été préalablement informés que les parents d'un enfant handicapé reçoivent, en moyenne, 70 % moins d'aide gouvernementale qu'une famille d'accueil pour prendre soin du même enfant. Ces données précises ont été établies dans une récente analyse de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton, laquelle démontre par ailleurs que l'écart s'est creusé entre 2016 et 2018, d'où l'urgence d'intervenir. 

Des engagements formels, mais incomplets

« La démarche a porté fruit, vu les engagements formels des quatre partis, mais ceux-ci démontrent que des efforts importants demeurent nécessaires afin de compléter, bonifier ou ajuster les promesses faites. Si l'on doit se réjouir de la reconnaissance du problème de l'iniquité, aucun parti n'emprunte le même chemin, ni les mêmes moyens, pour le corriger », relève Nathalie Richard, fondatrice et directrice générale de l'Étoile de Pacho.

« Nous tenons à remercier les quatre partis pour l'importance qu'ils ont respectivement accordée aux personnes handicapées dans le cadre de la campagne. Au nom des 36 000 enfants handicapés et de leurs familles, nous promettons de poursuivre avec encore plus de vigueur cette campagne de mobilisation en faveur de l'équité financière entre les familles d'accueil et les familles naturelles au-delà du 1er octobre », a précisé Marie-Ève Tétreault, porte-parole de Parents jusqu'au bout!

À propos de Parents jusqu'au bout!
En février 2015, le mouvement Parents jusqu'au bout! prenait forme pour militer en faveur de l'équité financière entre les familles naturelles ayant un enfant lourdement handicapé et les familles d'accueil bénéficiant d'une rétribution gouvernementale et prodiguant des soins à ces enfants. www.parentsjusquaubout.com

À propos de l'Étoile de Pacho - Réseau d'entraide pour parents d'enfants handicapés
L'Étoile de Pacho est un organisme communautaire fondé en juillet 2013 à Montréal. L'équipe est composée de mamans d'enfants handicapés qui sont paires aidantes auprès de parents venant d'apprendre le diagnostic de handicap sévère de leur enfant. Les parents d'enfants sévèrement handicapés de 0 à 18 ans qui vivent des situations difficiles menant à une détresse psychologique et à une précarité financière sont en droit de recevoir une aide spécifique sans frais, par le biais de nos trois programmes de soutien. L'Étoile de Pacho - Réseau d'entraide pour parents d'enfants handicapés se donne comme mission de créer des conditions favorables permettant l'épanouissement des parents d'enfants sévèrement handicapés en offrant des services et des outils pour soutenir le processus d'adaptation, développer le pouvoir d'agir et ainsi encourager l'inclusion sociale. www.etoiledepacho.ca

Tableau sommaire des engagements des principaux partis politiques du Québec en faveur des enfants handicapés et de leurs familles dans le cadre de la campagne électorale de 2018

 


Le 9 août 2018, aux chefs des quatre principaux partis politiques :

Vous engagez-vous à ajuster et bonifier le programme d'aide financière pour les parents d'enfants handicapés en fonction de la sévérité des limitations de l'enfant de façon à rétablir l'équité entre l'aide accordée aux familles naturelles et celle accordée aux familles d'accueil ?

 

Parti libéral du Québec

Coalition Avenir Québec

Parti Québécois

Québec Solidaire

31 août 2018

(conférence de presse)

 

S'engage à :

  • SEHNSE : Soutenir 10 000 enfants de plus par le biais d'un programme d'aide intermédiaire;
  • Offrir 1 000 places additionnelles en centre de jour pour les personnes handicapées (il n'est pas fait mention d'une allocation précise pour les enfants handicapés);
  • Créer 2 000 places de répits supplémentaires pour les personnes handicapées (il n'est pas fait mention d'une allocation précise pour les enfants handicapés) (avec l'ensemble des acteurs du réseau, dans chaque région);
  • 1 800 familles en attente se qualifieront au Programme de soutien à la famille. Toutes celles admissibles recevront environ 300$ de plus par année;
  • Valeur : 70 M$ (incluant un revenu de base lorsque les enfants atteignent 18 ans).

6 septembre 2018

(conférence de presse)

 

S'engage à :

  • Rétablir un équilibre entre l'aide versée aux familles naturelles et aux familles d'accueil d'enfants handicapés mineurs et majeurs;
  • SEHNSE : ajouter 22 M$ annuellement;
  • Moduler l'aide en fonction de la sévérité du handicap de l'enfant.

23 septembre 2018

(conférence de presse)

 

S'engage à :

  • Investir 24 M$ pour tendre vers l'équité des services, dans toutes les régions. Les familles admissibles pourront compter sur des services professionnels - de répit, de dépannage, de gardiennage, d'information ou de soutien psychologique.
  • Augmenter le financement du soutien à domicile pour l'ensemble des personnes ayant une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l'autisme ou un handicap d'au moins 100 M$ par année pendant 5 ans (donc à terme : 500 M$ annuellement).

22 août 2018

(lettre) :

 

S'engage à :

  • Ajuster et bonifier le programme d'aide financière pour les parents d'enfants handicapés en fonction de la sévérité des limitations de l'enfant, de façon à établir l'équité entre l'aide accordée aux familles naturelles et celle accordée aux familles d'accueil;
  • Aucune référence budgétaire.

 

SOURCE Parents jusqu'au bout!



Communiqué envoyé le 26 septembre 2018 à 06:00 et diffusé par :