Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Plaidoyer (politique)

L'Ordre des chiropraticiens du Québec lance une campagne pour faire moderniser la Loi sur la chiropratique


MONTRÉAL, le 12 sept. 2018 /CNW Telbec/ - L'Ordre des chiropraticiens du Québec lance aujourd'hui la campagne de communication numérique LALOIDOITCHANGER.COM dans le but de sensibiliser les instances politiques et le grand public à l'importance de moderniser la Loi sur la chiropratique, laquelle date de 45 ans.

«?Nous désirons expliquer que la Loi sur la chiropratique adoptée en 1973,  il y a plus de 45 ans, ne reflète plus la pratique des chiropraticiens d'aujourd'hui et qu'elle n'est plus adaptée aux attentes des Québécois et des Québécoises quant à l'accessibilité aux soins et aux services de santé. Elle coûte cher au réseau de la santé et contribue à son engorgement, car elle empêche, entre autres, aux chiropraticiens de prescrire certains examens complémentaires leur permettant d'offrir une qualité de soins maximale à leurs patients?» de commenter le Dr Jean-François Henry, chiropraticien, président de l'Ordre des chiropraticiens et membre du comité exécutif du Conseil interprofessionnel du Québec.

Depuis les années 70, la formation, les connaissances, la recherche ainsi que l'évolution technologique des nouveaux outils cliniques et diagnostiques, ont nettement transformé les compétences des chiropraticiens et leur pratique. La modernisation de la Loi sur la chiropratique doit préciser les activités réservées aux chiropraticiens et reconnaître expressément le diagnostic neuromusculosquelettique. Ces derniers sont titulaires d'un doctorat universitaire de 1er cycle comprenant une formation des plus exhaustives dans le domaine du diagnostic neuromusculosquelettique.

La campagne de communication débutera par la diffusion d'une vidéo de 60 secondes diffusée sur les médias sociaux. Cette vidéo démontrera les difficultés vécues par le patient d'un chiropraticien obligé de se perdre dans les méandres du système de santé parce que le chiropraticien ne peut lui prescrire lui-même un examen qui lui serait nécessaire. Elle sera suivie par des affichages numériques ainsi que par différentes interventions dans les médias locaux et nationaux. « Nous invitons le public à consulter le lien www.laloidoitchanger.com pour en apprendre davantage sur le sujet et partager le plus largement possible cette vidéo?» de conclure le président de l'Ordre.

Rappelons que le diagnostic neuromusculosquelettique est actuellement reconnu aux chiropraticiens partout au Canada, sauf au Québec, ainsi que dans 43 États américains. De plus, la Cour d'appel du Québec dans un jugement unanime reconnaissait en 2005 le droit au chiropraticien de poser un diagnostic dans les limites de son champ d'exercice.

En se dotant d'un cadre législatif clair reconnaissant le diagnostic neuromusculosquelettique, le Québec a l'opportunité de se mettre au diapason des meilleures pratiques nord-américaines et de démontrer que ses décisions sont orientées vers les besoins des patients.

L'Ordre des chiropraticiens du Québec

L'Ordre des chiropraticiens du Québec est un ordre professionnel d'exercice exclusif constitué en vertu du Code des professions et qui regroupe plus de 1350 chiropraticiens au Québec. Sa mission est d'assurer la protection du public en veillant à la qualité et à l'excellence de l'exercice de la chiropratique et en soutenant le développement des compétences de ses membres. Sa vision est d'être reconnu à titre de référence incontournable en santé neuromusculosquelettique et de chef de file dans le domaine des manipulations vertébrales et articulaires.

 

SOURCE ORDRE DES CHIROPRATICIENS DU QUÉBEC


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), sous la directive du comité de coordination des mesures d'urgence de Montréal (CCMU), poursuivait cette semaine le démantèlement de campements érigés par des personnes en situation d'itinérance au...

à 15:52
La FIQ-Syndicat des professionnelles en soins de la Capitale-Nationale (FIQ-SPSCN) dénonce l'intention de la direction du CIUSSS de la Capitale-Nationale de limiter les vacances de l'ensemble des professionnelles en soins du territoire à deux...

à 14:52
Afin d'atténuer les conséquences économiques de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Québec annonce des mesures visant à faciliter la relance, notamment par des mesures d'accélération pour les projets d'infrastructure désignés comme...

à 14:44
Medtech Canada, l'association canadienne des technologies médicales, réagit avec prudence à la présentation du projet de loi n° 61, Loi visant la relance de l'économie du Québec et l'atténuation des conséquences de l'état d'urgence sanitaire déclaré...

à 14:27
C'est avec regret que la communauté du Cégep-Saint-Jean-sur-Richelieu a appris le décès de madame Margot Cambron Phaneuf, inf., M. Éd., Ph. D., enseignante en Soins infirmiers au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu de 1974 à 1991 et ayant mené une...

à 14:20
Les très nombreuses mesures proposées dans le projet de loi no 61, Loi visant la relance économique et l'atténuation des conséquences de l'état d'urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19, ouvrent la porte à...



Communiqué envoyé le 12 septembre 2018 à 13:30 et diffusé par :