Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujet : Nouveaux produits et services

Le numéro d'automne de la revue Gestion HEC Montréal est maintenant en kiosque



Gestion présente un vaste dossier sur l'état du système de santé québécois

L'organisation des soins de santé au Québec : des défis de gestion et de perception

MONTRÉAL, le 12 sept. 2018 /CNW Telbec/ - Peut-on guérir notre système de santé ? C'est la question à laquelle des chercheurs du Pôle santé HEC Montréal tentent de répondre à l'occasion de la publication d'un dossier spécial sur ce sujet dans le numéro d'automne de la revue Gestion HEC Montréal.

Logo : Revue Gestion - HEC Montréal (Groupe CNW/Revue Gestion - HEC Montréal)

Dans ce dossier de plus de 40 pages consacré à cet enjeu fondamental, les chercheurs établissent un diagnostic complet du système de santé québécois et proposent différentes pistes de solution pour remédier aux maux qui l'affectent.

« Alors que le Québec est excédé par des décennies de "réinvention" du système de santé, ce n'est pas vraiment la qualité des soins eux-mêmes ni la valeur des professionnels qui y oeuvrent qu'on remet en question, précise le directeur de la revue Gestion, Sylvain Lafrance : ce sont plutôt l'accessibilité déficiente, la complexité des processus et le manque de cohérence globale. »

Des enjeux incontournables en santé : l'organisation des soins, l'innovation et la gestion

Si la hauteur du financement et la qualité des soins au Québec correspondent à la moyenne des pays industrialisés, c'est plutôt l'organisation des soins et des services qu'il faut repenser, avancent les divers signataires de ce dossier.

« En matière d'accessibilité, il y a de sérieux problèmes, affirme l'un d'eux, Alain Rondeau, professeur honoraire de management et directeur associé du Pôle santé HEC Montréal. Ce n'est pourtant pas en raison d'un manque de ressources. Les problèmes d'accessibilité relèvent plutôt de l'organisation du travail. Il faut trouver des façons de mieux organiser les soins. »

De son côté, Caroline Parent, chargée de projets au Pôle santé HEC Montréal, se questionne : « La réforme de 2015 était-elle la bonne solution ? Sûrement pour régler certaines choses... Mais elle est loin d'avoir tout résolu. »

Un constat s'impose toutefois : la complexité du système est telle qu'on ne peut pas s'attaquer à tous ces enjeux en les traitant en silo. C'est pourquoi on préconise la mise en commun de différentes perspectives.

Ainsi, un des volets du dossier propose trois catalyseurs d'innovation destinés à améliorer le système en le rendant plus innovateur et plus productif. Le premier, qu'on peut résumer par l'axiome « L'argent suit les patients », porte sur le mode de financement à l'activité. Le deuxième catalyseur consiste en la révision du mode de rémunération des médecins avec, en guise d'exemple, le modèle danois. Enfin, la transparence des données constitue le troisième catalyseur ; on y traite du Dossier santé Québec, qui n'est toujours pas au point, contrairement au modèle australien, qui a fait ses preuves.

Autre sujet abordé, le volet humain des salles de pilotage qui ont vu le jour dans une trentaine d'établissements au Québec. On découvre comment la multinationale Toyota applique ce mode de gestion avec succès et comment celui-ci peut aider à améliorer l'organisation du travail au sein de nos établissements de santé.

Un article est aussi consacré à la démarche participative en se fondant cette fois-ci sur l'expérience française. Tout en attirant du nouveau personnel, cette méthode permet aussi d'améliorer les soins et la vie au travail, estiment les auteurs.

En plus de tous les changements qu'ils ont vécus au cours des dernières années, les gestionnaires des établissements de santé, pour leur part, doivent maintenant faire face à de grands défis, dont celui de la gestion multisite et à distance, entraînée par les divers regroupements issus de la réforme adoptée en 2015. Gestion leur consacre tout un chapitre de son dossier et leur propose une trousse de survie.

Quant aux professionnels de la santé, ils subissent les effets de toutes ces réformes, ce qui en affecte plus d'un : les médecins sont épuisés et les infirmières quittent la profession. Gestion a donc fait enquête.

Cela dit, tout n'est pas sombre pour autant, et il existe des modèles de réussite, notamment l'expérience plus que probante du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUSJ), à Montréal, où l'innovation a été mise au goût du jour. Gestion présente d'ailleurs un entretien avec le PDG du Centre hospitalier de l'Université de Montréal et du CHUSJ, Fabrice Brunet, qui explique comment il est parvenu à inculquer une culture d'innovation au sein de ces deux établissements d'envergure.

Marie Saint Pierre : une anticonformiste en perpétuel mouvement

C'est à une femme audacieuse et libre que Gestion consacre son portrait d'un leader : Marie Saint Pierre. Nul doute que la détermination avec laquelle elle a affronté les turbulences d'un domaine aussi difficile que la mode impressionnera nos lecteurs. Marie Saint Pierre connaît aujourd'hui un succès qui dépasse nos frontières.

Des points de vue toujours aussi pertinents

Enfin, Mia Homsy, directrice de l'Institut du Québec, présente son point de vue sur les finances publiques québécoises, alors que Géraldine Martin, directrice de l'entrepreneuriat au Service du développement économique de la Ville de Montréal, traite de l'entraide comme moteur économique.

À propos de Gestion HEC Montréal

Gestion HEC Montréal est une revue trimestrielle qui s'adresse aux gens d'affaires, aux gestionnaires et aux décideurs. Vitrine du savoir de HEC Montréal, la revue se déploie sur de multiples plateformes, versions imprimée et web, où elle propose des conseils et des pistes de réflexion aux lecteurs qui souhaitent devenir de meilleurs gestionnaires. Outil de référence en gestion d'entreprise, la revue Gestion HEC Montréal est vendue en kiosque au Québec et en Europe et est aussi offerte en format numérique (Apple Store et Google Play).

https://www.revuegestion.ca/

 

SOURCE Revue Gestion - HEC Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:37
Foresee Pharmaceuticals Co., Ltd. (6576.TWO) (« Foresee »), a annoncé aujourd'hui la désignation du Dr Thomas Weitao Sun au poste de vice-président principal des divisions Produits pharmaceutiques et Fabrication. Le Dr Thomas Sun est un cadre...

à 06:01
Le 16 novembre prochain, plus de 1 500 médecins spécialistes participeront  à la 11e édition de la Journée de formation interdisciplinaire (JFI) de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ). Au programme : plus de 25 séances de...

à 06:00
L'Association médicale canadienne (AMC) s'inquiète du fait que le gouvernement de l'Ontario veut, par l'intermédiaire du projet de loi 47, rétablir les attestations de maladie pour les problèmes de santé de courte durée afin de gérer l'absentéisme....

à 06:00
Il tombe en moyenne 210 cm[i] de neige chaque année d'octobre à mai à Montréal. Pour déneiger une entrée pour deux voitures de 30 mètres carrés, c'est donc 6300 kg[ii] de neige qui est à dégager. Si une pelletée de neige pèse en moyenne 5 kg[iii],...

15 nov 2018
Le gouvernement du Québec est heureux d'annoncer qu'il a convenu, avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), d'un devis pour la réalisation d'une étude comparative pancanadienne sur la rémunération des médecins spécialistes....

15 nov 2018
Le gouvernement du Canada, le gouvernement de l'Alberta et des Premières Nations partenaires collaborent pour veiller à ce que les enfants des Premières Nations en Alberta aient accès à l'appui et aux services dont ils ont besoin, au moment où ils en...




Communiqué envoyé le 12 septembre 2018 à 10:12 et diffusé par :