Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Enfance, Économie, Femme, Première Nation, CFG

Aide financière fédérale pour améliorer la sécurité économique des femmes à l'Île-du-Prince-Édouard


Le projet permettra de trouver des solutions en matière de garde d'enfants pour les femmes qui travaillent selon un horaire irrégulier

CHARLOTTETOWN, le 25 juill. 2018 /CNW/ - Le gouvernement s'est engagé à promouvoir l'égalité entre les sexes et comprend l'importance d'offrir plus de possibilités aux femmes dans toutes les sphères de la vie au Canada pour renforcer leur autonomie. Par nos investissements dans des projets qui améliorent la sécurité économique des femmes, nous contribuons à créer des conditions propices à leur réussite, de même qu'à celle de leur famille et de leur collectivité.

Terry Duguid, secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada financera un projet qui accroîtra la sécurité économique des femmes à l'Île-du-Prince-Édouard. 

L'organisme The Adventure Group of PEI recevra une somme de 305 750 $ pour son projet « Working Together - Planting Seeds for Change » (Travailler ensemble - semer le changement). Ce projet aidera les femmes vulnérables qui ont des enfants et qui sont obligées de travailler selon un horaire irrégulier dans différents secteurs de l'économie. Durant ce projet de 36 mois, l'organisme Adventure Group collaborera avec des partenaires clés pour déterminer les lacunes, les priorités et les possibilités, ainsi que pour mettre en oeuvre des solutions efficaces pour la garde des enfants des femmes qui travaillent en agriculture, en santé ou dans la vente au détail. L'organisme The Adventure Group appuie activement l'inclusion sociale et économique des femmes depuis de nombreuses années. Il a su, tout particulièrement efficacement, offrir aux femmes des occasions d'apprendre et de perfectionner les compétences dont elles ont besoin pour se trouver un emploi et renforcer leur sécurité économique.

L'insécurité économique continue de toucher un nombre disproportionné de femmes. En 2015, au Canada, les Canadiennes ont gagné seulement 87 cents pour chaque dollar gagné par les Canadiens. Elles étaient en outre beaucoup plus susceptibles d'occuper un emploi à temps partiel (les femmes représentent 76 % de la main-d'oeuvre à temps partiel), et 25 % d'entre elles affirmaient travailler à temps partiel en raison de leurs responsabilités parentales.

En octobre 2017, Condition féminine Canada a invité des organismes à proposer des projets pour promouvoir la sécurité économique des femmes au Canada en tâchant de remédier à certaines des causes fondamentales de l'inégalité, dont, notamment, des obstacles comme l'accès aux services de garde d'enfants, les salaires inégaux et l'écart salarial entre les femmes et les hommes. À la suite de l'appel de propositions intitulé « Promouvoir la sécurité économique des femmes », une trentaine de projets ont été approuvés et recevront un financement totalisant 10 millions de dollars. Les projets approuvés dureront trois ans. Ce financement s'inscrit dans nos efforts continus pour renforcer l'autonomie économique des femmes et faire avancer l'égalité entre les sexes au Canada.

Citations

« Notre gouvernement sait que nos investissements dans les femmes profitent à toute la population puisqu'ils renforcent l'ensemble de l'économie. D'où l'importance de ces projets, qui créeront des conditions propices à l'épanouissement professionnel et personnel des femmes. En finançant des organismes qui s'emploieront à éliminer les obstacles qui limitent le pouvoir d'action des femmes, nous faisons en sorte que l'ensemble des Canadiennes et Canadiens aient une chance réelle et équitable de réussir, indépendamment de leur sexe et de leur identité de genre. »

L'honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Je suis heureux d'annoncer l'octroi d'une contribution fédérale à l'organisme The Adventure Group pour ce projet très novateur. Ce projet permettra aux femmes qui travaillent selon un horaire variable de veiller à la prise en charge de leurs enfants. Ce faisant, elles peuvent offrir des possibilités à leurs enfants et assurer leur sécurité. Notre gouvernement est fermement déterminé à faire en sorte que toutes et tous puissent réaliser leur plein potentiel, et je suis convaincu que ce projet aidera bien plus de femmes à atteindre cet objectif. »

Terry Duguid
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine
Député pour Winnipeg-Sud

« J'ai le plaisir d'être sur place pour annoncer l'attribution d'un soutien à l'organisme The Adventure Group. Cet organisme appuie fermement l'inclusion sociale et économique des femmes, et son nouveau projet aura des retombées très positives sur les personnes et les collectivités de l'Île-du-Prince-Édouard. »

Sean Casey
Secrétaire parlementaire de la ministre du Patrimoine canadien et
député pour Charlottetown

« Nous sommes ravis que le gouvernement du Canada appuie ce projet et qu'il soutienne nos efforts visant à améliorer la sécurité économique des femmes vulnérables et de leurs enfants dans cette province. Nous sommes d'avis que chaque personne est un don à sa communauté, et nous croyons qu'il est important de travailler avec les jeunes et leurs parents pour aider nos citoyennes et citoyens ainsi que nos communautés à s'épanouir et à croître. »

Roxanna Carter-Thompson
Directrice générale
The Adventure Group

Les faits en bref

Liens connexes

Suivez Condition féminine Canada :

Document d'information

Condition féminine Canada - Programme de promotion de la femme

Condition féminine Canada fait progresser l'égalité entre les sexes au Canada de plusieurs façons, notamment par le financement d'organismes admissibles au moyen de son Programme de promotion de la femme. Les projets sont sélectionnés au moyen d'appels de propositions portant sur des thèmes précis ou parmi l'arrivage continu de propositions, reçues en tout temps par le Programme.

Le Programme de promotion de la femme finance des projets d'une durée maximale de 36 mois qui ciblent les obstacles systémiques à l'égalité des sexes dans trois domaines prioritaires, à savoir : l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles, l'amélioration de la sécurité économique des femmes et des filles, et l'accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision.

Appels de propositions - Promouvoir la sécurité économique des femmes et Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones

Le 2 octobre 2017, l'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a lancé deux appels de propositions. Le premier appel, intitulé Promouvoir la sécurité économique des femmes, invitait les organismes à présenter une demande de financement pour des projets favorisant la sécurité économique des femmes tout en contribuant à l'avancement de l'égalité entre les sexes au Canada. Le gouvernement versera un total de 10 millions de dollars pour la réalisation d'une trentaine de projets à la suite de cet appel, qui comportait deux thèmes.

Sous le premier thème, Aplanir les obstacles systémiques grâce au partenariat, le gouvernement finance des projets visant à éliminer les obstacles majeurs à la sécurité économique des femmes, notamment l'accès aux services de garde, l'écart salarial entre les femmes et les hommes ainsi que les iniquités salariales.

Le second thème, Mobiliser le secteur privé et augmenter ses investissements dans la cause des femmes, invite les organismes à établir des partenariats avec le secteur privé pour trouver des solutions novatrices qui aideront à promouvoir la sécurité économique des femmes.

Le second appel, Améliorer la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, invitait les organismes à encourager la collaboration entre les parties prenantes -- femmes, organismes et communautés autochtones, ainsi que le secteur privé -- pour favoriser la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones au Canada. Les résultats de cet appel de propositions seront annoncés à une date ultérieure.

Projet financé

Constitué en société en 1992, The Adventure Group est un organisme digne de confiance qui appuie l'inclusion sociale et économique des femmes. L'organisme offre un soutien aux femmes et leur donne des occasions d'acquérir les compétences nécessaires pour se trouver un emploi et être financièrement autonomes. Il utilise une approche éducative et formative fondée sur l'expérience auprès des femmes vulnérables et de leurs enfants qui fait participer pleinement ces personnes à l'expérience.

Description du projet :

Durant ce projet de 36 mois, l'organisme collaborera avec des partenaires clés pour déterminer les lacunes, les priorités et les possibilités, ainsi que pour mettre en oeuvre des solutions efficaces pour la garde des enfants des femmes qui travaillent en agriculture, en santé ou dans la vente au détail à l'Île-du-Prince-Édouard. Il s'attaquera plus particulièrement aux obstacles auxquels se heurtent les femmes qui cherchent un emploi au-delà des heures normales de travail. Afin d'améliorer la sécurité économique de leur clientèle et des femmes de l'ensemble de la province, l'organisme mettra également à l'essai un modèle de services de garde accessibles et d'autres solutions pour les femmes qui travaillent dans ces secteurs.

 Statistiques - Sécurité économique des femmes 

 

SOURCE Condition féminine Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:00
Leclanché SA (SIX: LECN), un des principaux fournisseurs de solutions de stockage d'énergie dans le monde, vient de signer un accord avec...

à 01:00
L'Association des fabricants de vêtements du Cambodge (GMAC) se dit déçue de la décision de suspendre partiellement le programme commercial « Tout sauf les armes » (TSA) pour le Cambodge, annoncée le 12 février 2020 par la Commission européenne. Le...

17 fév 2020
Performance financière1 Total du résultat d'exploitation : 561 M$ pour le trimestre et 2,2 G$ pour l'exercice clos le 31 décembre 2019, en baisse de 4 M$, ou 0,7 %, et de 79 M$, ou 3,5 %, respectivement. La mise sur pied du groupe ServCo2 aux fins de...

17 fév 2020
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ne s'étonne pas des résultats de l'étude intitulée Portrait 360º, rendue publique aujourd'hui par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.  Parmi les...

17 fév 2020
La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue le protocole d'entente pour le développement économique entre les Cris et le Québec. Annoncé conjointement par le gouvernement et le grand chef du Conseil des Cris, Abel Bosum, cet accord...

17 fév 2020
Canopy Growth...



Communiqué envoyé le 25 juillet 2018 à 10:11 et diffusé par :