Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Politique commerciale, CPG, CFG, MAT

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l'agriculture aident le secteur à croître, à innover et à prospérer


VANCOUVER, le 20 juill. 2018 /CNW/ - Les agriculteurs, les éleveurs et les transformateurs à travers le pays déploient beaucoup d'efforts chaque jour afin que les consommateurs canadiens et des autres pays aient accès à des aliments sains et de qualité supérieure. Les systèmes agricoles et agroalimentaires du Canada contribuent pour plus de 110 milliards de dollars à notre produit intérieur brut. La valeur de nos exportations de produits agricoles et alimentaires et de produits de la mer a atteint un niveau record l'an dernier, soit 64,6 milliards de dollars.

Les enjeux déterminants pour la croissance et la prospérité soutenue du secteur ont fait l'objet de discussions à la réunion annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) de l'agriculture qu'ont coprésidée Lawrence MacAulay, ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, et Lana Popham, ministre de l'Agriculture de la Colombie-Britannique.

Les ministres ont discuté de la façon dont ils peuvent collaborer pour créer plus d'emplois et favoriser la croissance économique dans le secteur agricole et agroalimentaire. Le récent rapport Barton a désigné l'agriculture et l'agroalimentaire comme l'un des six secteurs dont le potentiel de croissance économique est élevé. La Table de la stratégie économique du secteur agroalimentaire, qui a été créée dans le cadre du Plan fédéral pour l'innovation et les compétences, sert de forum aux dirigeants du secteur pour examiner les débouchés et les défis qui se présentent au secteur. La Table a demandé aux ministres FPT de faire part de leurs points de vue sur la façon de stimuler la croissance dans le secteur. Les ministres ont souligné les travaux importants que la Table a entrepris et se sont engagés à collaborer avec l'industrie.

Les ministres ont reconnu l'importance du commerce. Ils ont discuté des négociations commerciales menées actuellement pour maintenir et élargir l'accès du Canada aux marchés, et de l'importance de collaborer pour aider le secteur agricole à accroître son volume d'affaires sur les principaux marchés mondiaux. Les ministres ont en outre réitéré leur appui ferme à la gestion de l'offre. Ils ont convenu qu'une offre accrue de main-d'oeuvre à court et à long terme était essentielle à la croissance future et ils ont convenu de l'importance d'assurer une meilleure  efficacité des programmes visant les travailleurs étrangers temporaires.

Les ministres FPT ont souligné le lancement réussi en avril 2018 du Partenariat canadien pour l'agriculture, une initiative quinquennale de trois milliards de dollars qui aidera le secteur à croître, à innover et à prospérer. Le Partenariat fera des investissements pour appuyer les découvertes scientifiques et la recherche appliquée de pointe, stimuler l'innovation et promouvoir le commerce international tout en veillant à ce que les producteurs continuent d'avoir accès aux programmes de gestion des risques de l'entreprise (GRE).

Le gouvernement du Canada a fait le point sur les progrès accomplis en ce qui concerne la légalisation du cannabis. L'industrie du cannabis est admissible aux programmes fédéraux du Partenariat canadien pour l'agriculture. Les provinces et les territoires ont le pouvoir discrétionnaire de déterminer l'admissibilité des producteurs de cannabis aux programmes à coûts partagés.

En ce qui a trait aux programmes de GRE, les revenus du cannabis (qu'il soit utilisé à des fins thérapeutiques ou récréatives) ne sont pas admissibles à une aide des programmes Agri?stabilité et Agri?investissement. Les gouvernements ont convenu de surveiller la situation au cours des prochaines années au fur et à mesure que l'industrie du cannabis prendra de la maturité et se stabilisera.

Après avoir déployé des efforts considérables au cours de la dernière année, le comité d'experts externe a présenté ses recommandations sur les programmes de GRE. Les ministres ont remercié le comité d'avoir complété son travail. Ils ont également demandé aux hauts fonctionnaires d'aller de l'avant avec le travail additionnel à faire pour donner suite aux recommandations et de leur rendre compte des progrès accomplis en 2019. Les ministres demeurent résolus à continuer de consulter le secteur, les spécialistes externes et les autres intervenants.

Entre autres sujets, les ministres ont discuté des façons d'accentuer la collaboration pour simplifier la réglementation, réduire le fardeau réglementaire et maintenir la salubrité et la qualité supérieure des produits agricoles. En outre, les ministres ont eu l'occasion de se familiariser avec les activités agricoles autochtones en cours en Colombie-Britannique et le gouvernement fédéral a fait pour eux le point sur la préparation en cours d'Une politique alimentaire pour le Canada.

La prochaine réunion annuelle des ministres FPT aura lieu à Québec en juillet 2019.

Citations

« Les agriculteurs, les éleveurs et les transformateurs d'aliments au Canada fournissent des produits alimentaires salubres, nutritifs et durables pour les consommateurs du monde entier, tout en créant des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne. Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux participent à cette réunion dans le but d'examiner la compétitivité de l'ensemble du secteur et de créer de meilleurs débouchés pour les agriculteurs et les Canadiens. »
L'honorable Lawrence MacAulay, ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« Ce fut un plaisir d'accueillir mes homologues des autres gouvernements du Canada ici à Vancouver. En tant que ministres de l'agriculture, nous cherchons toujours des façons de faire en sorte que nos programmes et nos politiques fonctionnent bien pour les agriculteurs et les transformateurs du pays. Dans nos discussions sur le soutien de la recherche, du commerce et du développement ainsi que sur les prochaines étapes pour les programmes de gestion des risques de l'entreprise, nous avons tenu compte des opinions, des idées et des préoccupations des agriculteurs canadiens. Je me réjouis de la perspective de continuer d'établir de solides relations à travers le Canada et de poursuivre notre collaboration dans l'intérêt de la production et de la sécurité alimentaires canadiennes. »
L'honorable Lana Popham, ministre de l'Agriculture de la Colombie-Britannique

Les faits en bref

Liens additionnels

Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez-nous sur Facebook : AgricultureCanadienne

Résumé des points découlant de la réunion annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) de l'agriculture de 2018

Commerce
Les ministres ont discuté de l'état des négociations commerciales et des initiatives d'accès aux principaux marchés d'exportation et ils ont réaffirmé leur appui à la gestion de l'offre. Les ministres ont discuté des pourparlers sur la modernisation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et souligné que le Canada demeurait optimiste quant à la conclusion d'un accord avantageux pour le pays et les producteurs canadiens. Les provinces et les territoires travaillent énergiquement avec le gouvernement du Canada pour moderniser l'ALENA de façon à protéger et à préserver les intérêts supérieurs des Canadiens. Les ministres ont discuté aussi du commerce et de la création de débouchés économiques à l'étranger pour favoriser la compétitivité des entreprises canadiennes et diversifier nos marchés.

Main-d'oeuvre
Les ministres ont discuté des problèmes à court et à long terme liés aux marchés de la main-d'oeuvre agricole, y compris le recours aux travailleurs étrangers temporaires par l'entremise du Programme des travailleurs étrangers temporaires, et les besoins futurs en main-d'oeuvre et en compétences du secteur. Les ministres ont approuvé un plan de travail pour mettre au point des stratégies et consulter le secteur au sujet des problèmes de main-d'oeuvre. Ils ont reconnu la possibilité de collaborer dans le cadre du Partenariat canadien pour l'agriculture (PCA) afin de remédier à certains de ces problèmes. Les ministres ont convenu de continuer à surveiller la situation.

Examen des programmes de GRE
Les ministres FPT ont discuté de l'ensemble de programmes de gestion des risques de l'entreprise (GRE) du PCA. En juillet 2017, les ministres ont convenu d'entreprendre un examen des programmes de GRE pour en évaluer l'efficacité et l'incidence sur la croissance et l'innovation. Un comité d'experts composé de producteurs, d'universitaires et d'autres spécialistes a été créé afin de fournir des commentaires et des conseils sur l'examen. Le comité a présenté ses recommandations aux ministres le 20 juillet 2018. Les ministres ont demandé aux hauts fonctionnaires d'aller de l'avant avec le travail additionnel à faire pour donner suite aux recommandations et de leur rendre compte des progrès accomplis en 2019.

Réglementation
Les ministres ont reconnu que le secteur évolue rapidement et qu'il est nécessaire de remédier aux obstacles réglementaires. Ils ont aussi reconnu l'importance de la collaboration avec d'autres  organismes de réglementation à l'extérieur du domaine agricole et l'importance d'une  de la réglementation entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Ils ont souligné que le Canada a des systèmes de réglementation fédéraux, provinciaux et territoriaux de renommée mondiale pour assurer la sécurité du public et ils examinent les possibilités d'en améliorer la capacité pour stimuler l'innovation et accroître la résilience. Les ministres se sont engagés à renforcer la collaboration FPT pour réduire le fardeau réglementaire, dans le respect de leurs compétences législatives respectives. Des initiatives importantes seront mises de l'avant à court terme : établir un conseil canadien sur la santé des végétaux dans le cadre de la Stratégie nationale sur la santé des végétaux et des animaux, mettre la touche finale à un système national de traçabilité et mettre en oeuvre le nouveau Règlement sur la salubrité des aliments au Canada. Les ministres ont également convenu de l'importance de mettre des mesures en place pour aider le secteur à faire face à des situations d'urgence dans le domaine de la santé animale.

Cannabis
Les ministres ont discuté de la Loi sur le cannabis (projet de loi C-45), qui a reçu la sanction royale le 21 juin 2018.

Les ministres ont parlé de la manière dont le cannabis sera traité dans le cadre des programmes fédéraux et des programmes à coûts partagés pour l'agriculture. L'industrie du cannabis est admissible aux programmes fédéraux du Partenariat canadien pour l'agriculture. Les provinces et les territoires ont le pouvoir discrétionnaire de déterminer l'admissibilité des producteurs de cannabis aux programmes à coûts partagés.

En ce qui a trait aux programmes de GRE, les revenus du cannabis (qu'il soit utilisé à des fins thérapeutiques ou récréatives) ne sont pas admissibles à une aide des programmes Agri-stabilité et Agri?investissement. Les gouvernements conviennent de surveiller la situation au cours des prochaines années à mesure que l'industrie du cannabis prendra de la maturité et se stabilisera.

Les programmes de GRE sont des outils efficaces pour gérer les risques dans des secteurs bien établis, mais ils n'ont pas pour but de soutenir la prise intentionnelle de risques financiers que l'on voit fréquemment dans les nouveaux secteurs. La production de chanvre industriel est admissible à l'aide des programmes de GRE depuis quelque temps, et elle continuera de l'être.

 

SOURCE Agriculture et Agroalimentaire Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:45
«?16 jours! 16 jours que le personnel professionnel et technique travaille sans équipement sanitaire et sans matériel de protection, qu'il lance des SOS sur toutes les tribunes pour que les établissements appliquent les mesures de distanciation...

à 09:00
Dans le contexte de la COVID-19, ArcelorMittal annonce qu'elle s'est entendue avec le syndicat des Métallos en ce qui a trait à la poursuite de ses opérations réduites jusqu'au 13 avril prochain.  Compte tenu du rôle de l'entreprise dans le soutien...

28 mar 2020
Le gouvernement du Québec accommodera les travailleuses et les travailleurs du réseau de la santé qui souhaiteraient interrompre leur congé parental ou le reporter, afin de participer aux efforts dans le contexte d'urgence sanitaire. En effet, ils...

28 mar 2020
Le Mouvement Desjardins annonce qu'à compter du 30 mars 2020, le taux préférentiel canadien de la Fédération des caisses Desjardins du Québec passera de 2,95 % à 2,45 %. SOURCE Mouvement Desjardins

28 mar 2020
Le député de Rosemont et responsable pour Québec solidaire en matière de justice économique et fiscale, Vincent Marissal, demande au gouvernement du Québec de s'assurer que les très petites entreprises (TPE) ne soient pas abandonnées à leur sort par...

28 mar 2020
La Banque CIBC  a annoncé aujourd'hui qu'elle abaisse son taux préférentiel canadien de 50 points de base, qui passera de 2,95 % à 2,45 %, à compter du lundi 30 mars 2020....



Communiqué envoyé le 20 juillet 2018 à 17:25 et diffusé par :