Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Lois fédérales et d'états, Affaires étrangères, Politique commerciale, Plaidoyer (politique), CFG

La Coalition canadienne de l'acier de construction lance un appel à la prudence en matière de tarifs et de quotas imposés sur l'acier ne provenant pas des États-Unis


OTTAWA, le 10 juill. 2018 /CNW/ - Maintenant que le gouvernement du Canada a exercé des représailles contre les tarifs américains injustes appliqués à l'acier et à l'aluminium canadiens, la Coalition canadienne de l'acier de construction exhorte le gouvernement à agir avec prudence avant d'adopter d'autres mesures, notamment des mesures de protection, qui pourraient perturber gravement l'industrie de la construction au Canada.

« Nous appuyons la réaction mesurée du gouvernement face aux tarifs américains et nous comprenons les choix difficiles qu'il a dû faire en décidant quels produits il devait cibler, a déclaré Anoop Khosla, directeur général, Midvalley Rebar, fabricant d'acier de construction et membre de la Coalition à Surrey, en Colombie-Britannique. Toutefois, nous sommes inquiets en raison du fait que le gouvernement envisage de prendre des mesures de protection - une combinaison de tarifs ou de quotas - à l'égard des importations de barres d'armature et d'autres produits d'acier de construction provenant des autres partenaires commerciaux du Canada. »

Le secteur de la construction au Canada est essentiel pour l'économie canadienne, employant près de 1,2 million de Canadiens, ce qui en fait le secteur qui génère le plus d'emplois pour la classe moyenne au pays. Le secteur dépend fortement des produits d'acier importés. Les producteurs d'acier canadiens ont la capacité de répondre à environ 50 % seulement de la demande canadienne en acier de construction. Historiquement, le Canada s'est appuyé sur les États-Unis pour la moitié du reste de la demande. Pour le reste, le Canada a toujours eu besoin et continuera d'avoir besoin d'acier qui est importé de l'extérieur de l'Amérique du Nord. Ce besoin est plus pressant que jamais maintenant que les importations américaines font l'objet de représailles tarifaires canadiennes.

Les prix de l'acier de construction ont augmenté considérablement au cours des six derniers mois et ils frôlent déjà des sommets records. S'il n'a pas accès aux importations des autres pays - il s'agirait là de la restriction qu'imposerait une mesure de protection à l'échelle mondiale -, le secteur canadien de la construction sera confronté à des pénuries liées à de nombreux types d'acier et à des prix plus encore plus élevés.

Les projets d'infrastructure essentiels partout au pays et les projets de construction résidentielle pour notre population croissante, qui dépendent d'un approvisionnement adéquat et à prix abordable en acier, sont tous menacés. Par exemple, le remplacement du pont Champlain, à Montréal, nécessite de la tôle d'acier et des barres d'armature en acier inoxydable qui ne sont pas produites au Canada. Le Residential Construction Council of Ontario prévoit que le coût d'une unité moyenne de logement en copropriété pourrait connaître une augmentation allant jusqu'à 10 000 $ ou 12 000 $ en raison de l'augmentation des coûts de l'acier.

Les problèmes liés à l'approvisionnement en acier de construction sont particulièrement graves pour la Colombie-Britannique et le Canada Atlantique. Les coûts de transport terrestre au Canada sont prohibitifs et la production est effectuée en grande majorité dans le centre du Canada, une région éloignée de nombreux marchés canadiens.

Par conséquent, la CCAC exhorte le gouvernement du Canada à mener de vastes consultations auprès des utilisateurs d'acier et à s'assurer d'obtenir un portrait complet de la situation avant d'imposer d'autres restrictions aux Canadiens en matière d'approvisionnement.

Walter Koppelaar, président-directeur général, Walters Group, aciériste et membre de la Coalition à Hamilton, en Ontario, présente une sérieuse mise en garde : « De nombreux pays sont touchés par les tarifs américains, mais le fait de dresser des obstacles à l'acier de construction provenant de ces pays s'avérera autodestructeur pour notre économie. Cela signifiera que des projets seront annulés et que les coûts de construction des ponts, des routes et des maisons neuves augmenteront. De plus, pour chaque emploi potentiellement protégé dans une aciérie canadienne, 10 emplois ou plus en aval seront menacés. »

CCAC

La CCAC représente les fournisseurs, aciéristes, centres de service et importateurs d'acier de construction établis partout au Canada. Nos membres sont responsables de la construction de logements à prix abordable pour les Canadiens, d'infrastructures essentielles comme les routes, les ponts, les aéroports et les barrages, et de certains des immeubles les plus emblématiques du Canada comme le Musée canadien de la guerre et le nouveau toit de l'édifice de l'Ouest du Parlement.

La CCAC bénéficie de l'appui d'associations liées à la construction, de sociétés d'ingénierie, de constructeurs, d'associations professionnelles et de syndicats à l'échelle nationale et provinciale, qui dépendent de l'approvisionnement d'acier en temps opportun, de manière adéquate et à un prix abordable pour favoriser un secteur canadien de la construction durable.

La création de la CCAC fait suite aux préoccupations liées au fait qu'une mesure de protection mondiale imposée à l'acier de construction aggravera les problèmes d'approvisionnement à l'échelle nationale et régionale et qu'elle fera augmenter les prix de l'acier de construction et nuira à l'économie canadienne.

SOURCE Canadian Coalition for Construction Steel


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:45
«?16 jours! 16 jours que le personnel professionnel et technique travaille sans équipement sanitaire et sans matériel de protection, qu'il lance des SOS sur toutes les tribunes pour que les établissements appliquent les mesures de distanciation...

à 09:00
Dans le contexte de la COVID-19, ArcelorMittal annonce qu'elle s'est entendue avec le syndicat des Métallos en ce qui a trait à la poursuite de ses opérations réduites jusqu'au 13 avril prochain.  Compte tenu du rôle de l'entreprise dans le soutien...

28 mar 2020
Le gouvernement du Québec accommodera les travailleuses et les travailleurs du réseau de la santé qui souhaiteraient interrompre leur congé parental ou le reporter, afin de participer aux efforts dans le contexte d'urgence sanitaire. En effet, ils...

28 mar 2020
Le Mouvement Desjardins annonce qu'à compter du 30 mars 2020, le taux préférentiel canadien de la Fédération des caisses Desjardins du Québec passera de 2,95 % à 2,45 %. SOURCE Mouvement Desjardins

28 mar 2020
Le député de Rosemont et responsable pour Québec solidaire en matière de justice économique et fiscale, Vincent Marissal, demande au gouvernement du Québec de s'assurer que les très petites entreprises (TPE) ne soient pas abandonnées à leur sort par...

28 mar 2020
La Banque CIBC  a annoncé aujourd'hui qu'elle abaisse son taux préférentiel canadien de 50 points de base, qui passera de 2,95 % à 2,45 %, à compter du lundi 30 mars 2020....



Communiqué envoyé le 10 juillet 2018 à 07:00 et diffusé par :