Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Lois fédérales et d'états, Économie, Affaires étrangères

25 ans plus tard : il faut désacraliser l'ALÉNA



MONTRÉAL, le 13 juin 2018 /CNW Telbec/ - Dans une note socio-économique publiée aujourd'hui, l'IRIS remet en doute les bénéfices généralement associés à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) pour les populations des trois pays signataires. Alors que les promoteurs de l'Accord promettaient une augmentation substantielle du taux de croissance du PIB avant son entrée en vigueur en 1994, il est passé de 2,14 % entre 1961 et 1993 à 1,51 % au cours des 25 dernières années.

« On fait grand cas du libre-échange en général et de l'ALÉNA en particulier, mais on s'aperçoit qu'il n'est pas lié à augmentation de la croissance ou à une hausse de la productivité. En revanche, l'Accord a permis aux dirigeants d'entreprises d'évoquer de possibles délocalisations afin de soutirer des concessions salariales aux travailleuses et aux travailleurs. Plutôt que de défendre bec et ongles l'accord existant, on devrait profiter de la négociation actuelle pour relancer le commerce sur de nouvelles bases », affirme Mathieu Dufour, économiste à l'IRIS et co-auteur de la note socioéconomique.

La note souligne également que certaines clauses de l'ALÉNA qui n'ont rien à voir avec les tarifs douaniers ont l'effet d'une camisole de force sur les gouvernements. C'est le cas par exemple des garanties d'exportation de pétrole aux États-Unis qui obligent le Canada à maintenir un certain niveau de production et fait obstacle à l'adoption d'une nouvelle politique industrielle qui viserait à amorcer une véritable transition écologique, par exemple.

« Un éventuel abandon de l'ALÉNA ne signifie pas que le Canada s'enfermerait dans un protectionnisme à tout crin. Après tout, le Canada est membre de l'Organisation mondiale du commerce », explique Olivier Viger Beaudin, chercheur-associé à l'IRIS et co-auteur de la note. « Faire un bilan des vingt-cinq dernières années est toutefois une démarche pertinente qui nous permettra après coup d'adopter des objectifs plus réalistes que ceux qu'on avait associés à l'ALÉNA, tout en laissant de côté ce qui va à l'encontre de l'intérêt des peuples ».

À propos 
Institut de recherche à but non lucratif, indépendant et progressiste, l'IRIS a été fondé en 2000. L'Institut produit des recherches sur les grands enjeux de l'heure (partenariats public-privé, fiscalité, éducation, santé, environnement, etc.) et diffuse un contre-discours aux perspectives que défendent les élites économiques.

Pour lire la note : https://iris-recherche.qc.ca/publications/alena

 

SOURCE Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

19 nov 2018
L'Assemblée nationale déploie une importante campagne de sensibilisation pour prévenir des situations de harcèlement et d'incivilité à l'ouverture de la 42e législature. Son objectif est de sensibiliser le personnel administratif et politique de...

19 nov 2018
Le 12 novembre 2018, une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a accepté l'entente de règlement, comprenant des sanctions, conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Raymond James...

19 nov 2018
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) demande à Postes Canada de retourner à la table de négociation pour y conclure un règlement dès maintenant. « Nous n'accepterons pas l'arbitrage obligatoire pour régler nos différends...

19 nov 2018
Une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) tiendra une audience en vue de déterminer si elle devrait accepter l'entente de règlement conclue entre le personnel de l'OCRCVM et Paul...

19 nov 2018
Le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire Lawrence MacAulay et le secrétaire parlementaire Jean-Claude Poissant parleront des initiatives que mène le gouvernement pour améliorer la santé mentale et le mieux-être dans le secteur agricole....

19 nov 2018
Le Québec et l'Ontario travaillent ensemble à soutenir la croissance économique et la création d'emplois, afin de rendre la vie plus abordable aux familles des deux provinces. Les premiers ministres du Québec et de l'Ontario, François Legault et Doug...




Communiqué envoyé le 13 juin 2018 à 07:15 et diffusé par :