Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujets : Économie, Affaires étrangères, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

/R E P R I S E -- Taxes imposées par les États-Unis sur l'aluminium et l'acier - Le syndicat Unifor accueille favorablement les mesures de soutien du gouvernement québécois/


MONTRÉAL, le 11 juin 2018 /CNW Telbec/ - Le syndicat Unifor tient à souligner l'annonce du gouvernement québécois faite cet après-midi de soutenir l'industrie de deuxième et troisième transformation dans le secteur de l'aluminium.

« C'est une bonne nouvelle. Toute cette guerre commerciale avec les États-Unis est inquiétante, il faut réagir rapidement », a commenté John Caluori, adjoint au directeur québécois d'Unifor.

Présent lors de la rencontre de cet après-midi, le syndicat Unifor a ainsi appuyé l'annonce faite par la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, à l'effet de soutenir l'industrie de deuxième et troisième transformation par des garanties de prêts. Une première tranche de 100 millions a été débloquée expressément pour ce volet.

« Nous appelons maintenant le gouvernement fédéral à emboiter le pas et à s'assurer qu'il sera aussi un partenaire pour aider les entreprises. Il ne faut pas qu'il attende comme il l'a fait dans le secteur du bois d'oeuvre, autrement ce sera trop tard. Certaines PME craignent déjà que leurs clients n'absorbent pas la facture », a expliqué M. Caluori.

Il faut rappeler que les États-Unis ont imposé depuis le 1er juin dernier, des droits compensatoires de 10 % sur l'aluminium et de 25 % sur l'acier. En réplique, le Canada a annoncé l'imposition de droits compensatoires sur la production américaine. Mais dans la réalité, les pièces entrent et sortent des deux pays plusieurs fois dans le cours de leur production, c'est très complexe.

« Cette escalade devient de plus en plus dangereuse. Même si on ne peut chiffrer de manière exacte les impacts puisque l'on parle de plus de 1 400 PME seulement au Québec dans ce secteur, c'est certain que cela va finir par affecter notre économie et nos emplois. Et c'est sans parler des menaces de Trump sur l'industrie automobile qui seraient vraiment dévastatrices pour l'emploi non seulement chez les transformateurs mais tout autant pour les producteurs d'aluminium », a indiqué M. Caluori.

Le syndicat Unifor représente des milliers de membres dans le secteur de l'aluminium au Québec ainsi que plusieurs autres dizaines de milliers dans le secteur automobile.

À propos d'Unifor
Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Québec et au Canada représentant plus de 315 000 membres dans tous les secteurs de l'économie. Unifor milite pour toutes les travailleuses et travailleurs et leurs droits. Il lutte pour l'égalité et la justice sociale au pays et à l'étranger et aspire à provoquer des changements progressistes pour un avenir meilleur. Au Québec, Unifor représente près de 55 000 membres et est affilié à la plus grande centrale syndicale québécoise, la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ).

Unifor-Québec www.uniforquebec.org

 

SOURCE Syndicat Unifor Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

17 jan 2019
RESSOURCES GESPEG COPPER INC. (la « Compagnie » ou « Gespeg ») est heureux d'annoncer la signature d'une lettre d'entente avec DNA Canada Inc (« DNA ») aux termes de laquelle Gespeg doit acquérir auprès de DNA tous les actifs suivants (l'...

17 jan 2019
Assan Aluminyum exporte des produits laminés plats en aluminium vers plus de 70 pays sur 4 continents, principalement en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord. La société prévoit d'accroître ses activités en Amérique du Nord avec sa filiale Kibar...

16 jan 2019
CORPORATION AURIFÈRE MONARQUES (« Monarques » ou la « Société »)  est heureuse d'annoncer les résultats de son assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires qui a été tenue aujourd'hui au Sheraton Laval, à Laval, Québec. Tous les...

16 jan 2019
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) Le gouvernement du Canada est fier de soutenir des attraits touristiques qui relient le passé et l'avenir, comme le Centre historique de la mine King (KB3), tout en renouvelant l'offre...

16 jan 2019
À la demande de l'OCRCVM, la société souhaite se rétracter et clarifier certaines informations fournies dans son communiqué de presse du 15 janvier 2019. Plus précisément, la divulgation «doubler le potentiel des ressources» est une violation des...

16 jan 2019
ENTREPRISES MINIÈRES GLOBEX INC. (GMX ? Bourse de Toronto, G1MN ? Bourses de Francfort, Stuttgart, Berlin, Munich, Tradegate, Lang & Schwarz et GLBXF ? International OTCQX) est heureuse d'annoncer à ses actionnaires la complétion de la coupe de...



Communiqué envoyé le 12 juin 2018 à 06:00 et diffusé par :