Le Lézard
Classé dans : Transport, Vacance et tourisme
Sujets : Première Nation, CFG

Le gouvernement du Canada reçoit le don historique des épaves de l'expédition de Franklin du Royaume-Uni


Le HMS Erebus et le HMS Terror appartiennent conjointement au Canada et aux Inuits

GATINEAU, QC, le 26 avril 2018 /CNW/ - Il y a plus de 150 ans, deux navires de la Marine royale britanniques sont disparus dans les eaux glacées de l'Arctique canadien. Ils n'ont que récemment été découverts reposant sur le fond océanique près de l'île du Roi-Guillaume, aussi appelée Qikiqtaq.

Aujourd'hui, le gouvernement du Canada a reçu le don historique du HMS Erebus et du HMS Terror du gouvernement de sa Majesté du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. Les deux épaves de l'expédition de Franklin de 1845 appartiennent maintenant conjointement au Canada et aux Inuits par l'intermédiaire de Parcs Canada et de la Fiducie du patrimoine inuit. Catherine McKenna, la ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canda, a accepté le don pour le compte des Canadiens et Canadiennes. La ministre a accepté les navires avec Torsten Diesel de la Fiducie du patrimoine inuit, pendant un événement avec Susan le Jeune d'Allegeershecque CMG, Haut-commissaire britannique au Canada.

En 2016, le gouvernement du Canada a annoncé son engagement à être copropriétaire des artefacts de Franklin avec les Inuits du Nunavut. Grâce à ce don du Royaume-Uni, la Fiducie du patrimoine inuit devient copropriétaire des épaves et de tous les artefacts restants.

Ce don exceptionnel est un jalon important de l'histoire de l'expédition de Franklin et est le point culminant de 20 ans de collaboration entre les gouvernements du Canada et du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni conserve les 65 artefacts récupérés du HMS Erebus par l'équipe d'archéologie subaquatique de Parcs Canada en tant qu'échantillon représentatif de leur importance et symbolisme. En plus des épaves, tous les artefacts qui n'ont pas encore été découverts du HMS Erebus et du HMS Terror appartiennent conjointement au Canada et aux Inuits. Cette entente permet de s'assurer que ces trésors historiques seront mis à la disposition des Inuits, du public et des chercheurs du Canada et du Royaume-Uni. 

L'emplacement des navires a été un mystère pendant plus de 150 ans, après que sir John Franklin et son équipage soient disparus en 1846 lorsqu'ils essayaient de trouver le passage du Nord-Ouest. Au fil du temps, les récits traditionnels inuits ont aidé les chercheurs européens à mieux comprendre le sort des navires de Franklin. Ce même savoir traditionnel (ou l'inuit qaujimajatuqangit), combiné avec la technologie des recherches modernes, a permis de retrouver les épaves en 2014 et en 2016.

L'exploration imminente du HMS Erebus et du HMS Terror organisée par Parcs Canada en collaboration avec les Inuits sera une des plus importantes et vastes fouilles archéologiques sous-marines dans l'histoire du Canada. Les spécialistes de Parcs Canada espèrent que les milliers d'artefacts qui se trouvent dans les deux épaves (y compris possiblement des documents écrits) aideront à comprendre davantage le mystère de l'expédition britannique qui tentait de trouver le passage du Nord-Ouest. 

Dans une volonté de réconciliation, et avec les conseils du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin, le gouvernement du Canada continuera de collaborer avec les Inuits pour faire connaître l'histoire de l'expédition de Franklin et le rôle important joué par les Inuits dans la découverte et la protection continue des épaves de Franklin. Aujourd'hui, Parcs Canada travaille de concert avec le comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin afin d'élaborer un programme de gardiens inuits pour les deux navires. Des gardiens inuits seront présents sur les sites des épaves durant les périodes où il y a peu de glace afin de surveiller les sites, de signaler toute circulation maritime non-autorisée et d'aider Parcs Canada à assurer leur protection.

Citations

« Je voudrais exprimer ma gratitude au Royaume-Uni pour le don exceptionnel des épaves du HMS Erebus et du HMS Terror et des artefacts qui n'ont pas encore été découverts. Nous travaillerons avec la Fiducie du patrimoine inuit pour s'assurer que ces trésors historiques sont protégés et que la fascinante histoire de l'expédition de Franklin continue d'être racontée au Canada et partout au monde. »

L'Honorable Catherine McKenna,
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

« Nous avons des liens historiques étroits avec le Canada et ce don témoigne de notre relation florissante. L'histoire de ces navires est à la fois fascinante et incroyablement importante dans l'histoire de nos pays. Le Royaume-Uni a joint ses forces à celles du gouvernement canadien et de la population inuite pour chercher ces navires pendant 172 ans. Je suis ravi qu'ils soient maintenant protégés pour les futures générations. »

Le très honorable Gavin Williamson CBE, député
Secrétaire d'État à la défense, gouvernement du Royaume-Uni

« La Fiducie du patrimoine inuit est très heureuse du don historique du Royaume-Uni d'aujourd'hui. Grâce à ce transfert, les Inuits deviennent les copropriétaires de ces importants artefacts et nous avons hâte de collaborer avec Parcs Canada pour conserver et mettre en valeur ces éléments importants de l'histoire inuite et du Canada. »

William Beveridge
directeur exécutif, Fiducie du patrimoine inuit

« En tant que président du comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin, je suis très heureux du don du Royaume-Uni. Le Canada et les Inuits seront les propriétaires conjoints des artefacts, ce qui donne aux Inuits la possibilité de participer aux recherches futures et de les orienter. »

Fred Pederson
Président, comité consultatif provisoire de l'expédition de Franklin

Les faits en bref

Liens connexes

Parcs Canada - L'expédition de Franklin 
Fiducie du patrimoine inuit (en anglais seulement)

 

SOURCE Parcs Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
Parmi les grandes villes des Etats-Unis, Miami est cette cité multiculturelle où aucun séjour ne se ressemble. C'est l'une des rares destinations balnéaires où l'on trouvera également des musées de renommée mondiale, des quartiers d'art, des...

17 jan 2019
Le premier Boeing 787-9 Dreamliner de WestJet, nommé en l'honneur de Clive Beddoe, fondateur et président du conseil de la compagnie aérienne, est en route aujourd'hui vers Calgary, domicile de WestJet, inaugurant une nouvelle ère mondiale pour le...

17 jan 2019
L'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) souhaite annoncer la nomination de Richard Laroche au poste de directeur principal des études professionnelles, techniques et des affaires étudiantes. Reconnu pour...

17 jan 2019
Le gouvernement du Québec est fier d'accorder une aide financière de 1 427 500 $ à la Société de développement du mont Sainte-Marguerite pour l'appuyer dans la bonification des activités proposées à la base de plein air Domaine du Radar ainsi que...

17 jan 2019
Mme Jacqueline June Carrière Samson et M. Pierre Samson, un couple de Gatineau, ont mis la main sur un lot maison de 1 000 000 $ à la suite du gala Célébration 2019 du 13 janvier. La loterie Célébration a été généreuse...

17 jan 2019
Le gouvernement du Québec est heureux d'annoncer son appui au festival Igloofest, qui se déroule à Montréal jusqu'au 2 février prochain. La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, et la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de...



Communiqué envoyé le 26 avril 2018 à 13:15 et diffusé par :