Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Transport, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : Nouveaux produits et services

Shell et AirFlow Truck Company lancent Starship, un camion hyperefficace



Cette collaboration, amorcée dans une logique de recherche, vise à réaliser des améliorations de l'efficacité énergétique applicables à l'échelle mondiale

SONOMA, Californie, 23 avril 2018 /CNW/ - Shell Lubricants et AirFlow Truck Company ont dévoilé un nouveau camion très économe en carburant. Baptisé Starship, ce camion de nouvelle génération a été conçu et construit par les deux sociétés dans le but de démontrer ce qu'il est possible de faire pour réduire la consommation carburant dans le transport de fret. En effet, mettant à profit des technologies actuellement disponibles, le camion réduit au minimum la quantité d'énergie nécessaire au transport d'une cargaison d'un point à un autre. Le camion est actuellement exposé au public, au Sonoma Raceway, dans le cadre de l'événement gratuit « Shell Make the Future California » (www.shell.us/makethefuturecalifornia).

Le camion Starship de Shell est arrivé au circuit automobile Sonoma Raceway

« Nous recherchons des projets comme Starship pour garder Shell à la pointe du développement technologique et de l'efficacité énergétique », a déclaré Robert Mainwaring, directeur de la technologie, Innovation, chez Shell Lubricants, expliquant que « Shell Lubricants, en travaillant avec AirFlow Truck Company et d'autres fournisseurs, se donne la possibilité de s'associer à des entreprises innovantes pour explorer ce qui est réellement possible en matière d'économies de carburant. Le transport, dit-il, représente plus d'un quart de la consommation totale d'énergie dans le monde et un cinquième des émissions mondiales de dioxyde de carbone liées à l'énergie. C'est-à-dire que 72 pour cent de ces émissions sont imputables au transport routier dont les camions constituent une part importante. Pour autant qu'on augmente les gains d'efficacité et l'économie de carburant dans le secteur du transport commercial, cela pourra contribuer substantiellement à la réduction des émissions. »

Alors que se pointent à l'horizon de nouvelles réglementations sur la consommation de carburant, et ce, dans le monde entier, et devant la nécessité de continuer à faire des progrès en matière d'économie de carburant, Shell Lubricants reconnaît que, pour faire des progrès, une approche globale est importante mais que, s'agissant de camions lourds, apporter des améliorations importantes à l'économie de carburant est un processus difficile vu la taille et la construction d'un tracteur semi-remorque et étant donné que le défi relève d'un domaine qui n'a pas eu beaucoup d'attention au cours des dernières décennies.

« Shell est tout à fait persuadée que les relations de collaboration sont essentielles à la réduction efficace des émissions et à l'amélioration des gains d'efficacité comme en témoignent ses relations de co-ingénierie avec plusieurs équipementiers mondiaux de premier plan », a repris Mainwaring. « La relation avec AirFlow Truck Company et d'autres fournisseurs, qui a permis de réaliser le projet Starship, s'inscrit dans le cadre d'une collaboration menée par Shell, qui favorise la co-ingénierie et qui a donné un camion qui aura certainement son mot à dire dans la définition de l'efficacité du camionnage. Au cours des dernières années, nous avons développé une voiture concept qui explore le rôle que jouent la légèreté, le profilage et la lubrification dans le transport de personnes. Starship est l'équivalent Shell de voiture concept pour le transport de fret. »

Pour le projet du camion Starship, Shell a fourni des conseils techniques sur les composants du moteur et le groupe motopropulseur, ainsi que des recommandations relatives aux besoins en lubrifiant. À ce propos, le camion utilise la nouvelle génération d'huile moteur lourde entièrement synthétique à faible viscosité de Shell. L'utilisation d'huiles de base entièrement synthétiques et d'une technologie auxiliaire avancée offre une protection contre l'usure, les dépôts et la dégradation de l'huile. La viscosité réduite permet une économie de carburant supérieure à celle d'une SAE 15W-40 conventionnelle. La technologie de lubrification a la même viscosité que le Shell Rimula Ultra E+ et fait l'objet actuellement d'essais par des équipementiers du monde entier.

« Étant leader dans le domaine des lubrifiants lourds, nous avons une responsabilité envers l'industrie au-delà de nos produits. C'est pourquoi je suis si fier de cette collaboration avec AirFlow Trucking, une occasion unique d'explorer des moyens d'améliorer l'économie de carburant dans les applications de transport. Dans une perspective d'avenir, nous avons besoin de solutions ingénieuses au défi énergétique mondial, des solutions comme Starship qui profiteront à nos clients, aux conducteurs et au reste du monde, pour les années à venir », a déclaré Chris Guerrero, directeur de la marque mondiale, Lubrifiants pour poids lourds.

En prévision de sa première exposition publique, dans le cadre de l'événement-campagne « Shell Make the Future » à Sonoma, les deux sociétés ont continué à peaufiner le camion. En mai 2018, Shell et AirFlow Truck Company feront la démonstration des performances du Starship, lors d'une tournée des États-Unis, d'un océan à l'autre, de la Californie à la Floride. Le camion transportera la quantité maximale viable de fret dans les limites du poids brut autorisé de 36 287 kg (80 000 lbs).

L'efficacité tonne-fret et l'économie de carburant seront mesurées en cours de route et les résultats communiqués publiquement. De fait, l'efficacité tonne-fret, définie comme l'énergie nécessaire pour déplacer le fret du point A au point B, sera l'indicateur principal qui sera mesuré sur le camion Starship, Shell et Airflow estimant que cette mesure est la plus significative de l'efficacité du transport des marchandises. Dès lors, maximiser la quantité de charge que transporte le camion diminuera l'économie de carburant, mais améliorera l'efficacité tonne-fret et réduira les émissions de carbone spécifiques au poids.

Les leçons tirées du projet Starship s'appliquent à l'échelle mondiale, puisque le secteur du camionnage du monde entier est uni dans le défi « d'aller plus loin avec moins », de réduire la consommation de carburant tout en maximisant la charge, deux objectifs menés dans la poursuite de coûts plus bas, et de répondre aux réglementations en matière d'économie de carburant. Le camion fonctionne avec la technologie moderne des moteurs de classe 81, dont les exigences sont reproduites dans le monde entier : températures plus élevées, usure mécanique et corrosive, minimisant l'accumulation de dépôts et la nécessité d'intervalles de vidange d'huile prolongés et durée de vie du moteur. Starship bénéficie également de plusieurs innovations amélioratrices de l'efficacité énergétique (carburant), choisies dans une large gamme de technologies de pointe disponibles sur de nombreux marchés autour du globe. Il s'agit donc de solutions que les propriétaires de camions du monde entier peuvent facilement mettre en oeuvre dans leurs propres véhicules pour réaliser les mêmes avantages. Le projet Starship est une étape dans la démarche visant à relever le défi énergétique mondial, une démarche qui profitera directement au secteur du camionnage et à l'environnement au sens large. Pour suivre l'actualité des activités Starship d'Airflow, rendez-vous sur www.shell.com/starship.

NOTES AUX RÉDACTEURS
Apports technologiques au camion Starship

Collaborations Shell

À PROPOS d'AirFlow Truck Company
AirFlow Truck Company a construit deux tracteurs semi-remorques de classe 8, aérodynamiques et économes en carburant, le premier en 1983 et le plus récent en 2012. Baptisé « Bullet Truck », le tout dernier camion a parcouru le pays, d'un océan à l'autre, transportant des marchandises de près de 30 000 kg (65 000 lb), masse totale en charge, et a atteint une moyenne record de 5,7 km/l (13,4 mi/gal).

À PROPOS DE Shell Lubricants
Shell Lubrifiants produit et commercialise une large gamme de lubrifiants répondant aux besoins d'une vaste clientèle, des consommateurs aux entreprises, dans 150 pays. Nos lubrifiants, dont les marques incluent Pennzoil, Quaker State, Shell Helix, Shell Advance, Shell Rotella et Shell Rimula, Shell Tellus et Shell Gadus, sont utilisés dans des secteurs comme l'automobile, le transport lourd, l'exploitation minière, la production d'électricité, la fabrication générale et d'autres encore. Nous distribuons nos produits à l'échelle mondiale grâce à notre chaîne d'approvisionnement robuste comprenant cinq usines de production d'huile de base, 40 usines de mélange (et d'emballage) de lubrifiants et 10 usines de production de graisses, dans 32 pays autour du globe.

Les acquis technologiques de Shell dans le développement de lubrifiants, déjà solides et qui remontent à plus de 70 ans, sont confortés par plus de 200 scientifiques et ingénieurs qui travaillent dans des centres techniques spécialisés en Chine, au Japon, en Allemagne et aux États-Unis, consacrés aux lubrifiants. Nous détenons plus de 150 brevets couvrant les huiles de base, les lubrifiants et les graisses, réalisons des millions d'essais chaque année et, forts de nos relations étroites avec les équipementiers (OEM), poursuivons nos efforts de production de lubrifiants de haute qualité. Par ailleurs, nous travaillons avec des équipes de sport automobile de haut niveau, telles que Scuderia Ferrari, BMW Motorsport, Hyundai Motorsport et Ducati Corse, pour faire que les courses servent de banc d'essai à la commercialisation des lubrifiants de qualité course aux clients sur route. Nous offrons également un large éventail de services techniques à nos clients : Shell LubeMatch, Shell LubeAdvisor et Shell LubeChat. Pour tout complément d'information, consultez notre site www.shell.com.
*Kline & Company, « Global Lubricants Industry November 2016: Market Analysis and Assessment » (Industrie mondiale des lubrifiants novembre 2016 : analyse et évaluation du marché)

MISE EN GARDE
Les sociétés dans lesquelles Royal Dutch Shell plc détient directement et indirectement des participations sont des entités juridiques distinctes. Dans le présent communiqué de presse, « Shell », le « groupe Shell » et « Royal Dutch Shell » sont parfois utilisés pour des raisons de commodité lorsque référence est faite à Royal Dutch Shell plc et à ses filiales en général. De même, les pronoms « nous » et « notre » sont également utilisés pour désigner Royal Dutch Shell plc et les filiales en général ou celles qui travaillent pour elles. Ces termes sont également utilisés dans les cas où la mention d'une entité ou des entités particulières n'a aucun but utile. Les termes « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés Shell », tels qu'ils sont utilisés dans ce communiqué de presse, désignent les entités sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce directement ou indirectement un contrôle. Les entités et les entités non constituées en société sur lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont généralement appelées « coentreprises » et « exploitations conjointes », respectivement. Les entités sur lesquelles Shell exerce une influence notable, mais n'a ni contrôle ni contrôle conjoint, sont appelées « associées ». Le terme « participation de Shell » est utilisé par commodité pour indiquer la participation directe et/ou indirecte détenue par Shell dans une entité ou un partenariat non constitué en société, exclusion faite de tous les intérêts de tiers.

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives (au sens de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États-Unis) concernant la situation financière, les résultats d'exploitation et les activités de Royal Dutch Shell. Toutes les déclarations autres que les énoncés de faits historiques sont ou peuvent être réputées être des déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés d'attentes futures, fondées sur les prévisions et hypothèses actuelles de la direction, et comportent des risques et incertitudes connus et inconnus qui pourraient faire que les résultats, le rendement ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux exprimés explicitement ou implicitement dans ces déclarations. Les déclarations prospectives comprennent, entre autres, des déclarations concernant l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des déclarations exprimant les attentes, les opinions, les estimations, les prévisions, les projections et les hypothèses de la direction. Les déclarations prospectives se signalent par l'emploi des termes et expressions tels que « viser », « ambition », « anticiper », « croire », « pourrait », « estimer », « s'attendre à », « objectifs », « intention », « pouvoir », « objectifs », « perspectives », « plan », « probablement », « projet », « risques », « planifier », « recherche », « devrait », « cible », « volonté » ainsi que d'autres termes et expressions semblables. Un certain nombre de facteurs pourraient influer sur les activités futures de Royal Dutch Shell et faire que les résultats diffèrent sensiblement de ceux exprimés dans les déclarations prospectives que contient le présent communiqué de presse, notamment (sans s'y limiter) : a) les fluctuations des prix du pétrole brut et du gaz naturel; (b) les variations de la demande des produits de Shell; (c) les fluctuations de change; (d) les résultats de forage et de production; (e) les estimations des réserves; (f) la perte de parts de marché et la concurrence dans l'industrie; (g) les risques environnementaux et physiques; (h) les risques associés à l'identification de propriétés et de cibles d'acquisition potentielles adéquates, ainsi qu'à la négociation et à la clôture de telles transactions; (i) le risque inhérent à la conduite des affaires dans les pays en développement et les pays faisant l'objet de sanctions internationales; (j) les évolutions du paysage législatif, fiscal et réglementaire, y compris les mesures réglementaires relatives au changement climatique; (k) les conditions économiques et des marchés financier dans divers pays et régions; (l) les risques politiques, y compris les risques d'expropriation et de renégociation des conditions des contrats avec les entités gouvernementales, les retards ou les progrès intervenus dans l'approbation des projets ainsi que les retards dans le remboursement des coûts partagés; et (m) l'évolution des conditions commerciales. Rien ne garantit que les paiements de dividendes futurs égaleront ou excéderont les versements de dividendes antérieurs. Toutes les déclarations prospectives dans ce communiqué de presse sont expressément qualifiées dans leur intégralité par les mises en garde contenues dans la présente section. Le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Les facteurs de risque additionnels qui pourraient influer sur les résultats futurs sont exposés dans le formulaire 20-F déposé par Royal Dutch Shell pour l'exercice clos le 31 décembre 2017 (disponibles sur le sites www.shell.com/investor et www.sec.gov). Ces facteurs de risque qualifient également expressément toutes les déclarations prospectives dans ce communiqué de presse et doivent être pris en compte par le lecteur. Chaque déclaration prospective n'est valable qu'à la date du présent communiqué de presse, soit le 19 avril 2018. Ni Royal Dutch Shell plc ni aucune de ses filiales ne s'engage à mettre à jour ou à réviser publiquement une déclaration prospective quelle qu'elle soit par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres éléments d'information. Compte tenu de ces risques, les résultats pourraient varier sensiblement de ceux qui sont énoncés, sous-entendus ou déduits des déclarations prospectives que contient le présent communiqué de presse.

Nous avons peut-être utilisé dans ce communiqué de presse certains termes, comme ressources, que la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC) nous interdit strictement d'inclure dans nos documents déposés auprès de la SEC. Les investisseurs des États-Unis sont priés d'examiner de près les mentions dans notre formulaire 20-F, dossier n° 1-32575, disponible sur le site Web de la SEC, à l'adresse www.sec.gov.

1 Un camion de classe 8 est un camion lourd selon le classement établi par l'administration fédérale des autoroutes (Federal Highway Administration) du département des Transports des États-Unis (US Department of Transportation).

Shell Oil Company Logo. (PRNewsFoto/Shell Oil Company)

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/679737/Shell_Starship.jpg

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/449079/shell_oil_company_logo.jpg

SOURCE Shell


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 01:37
CHANGSHA, Chine, 31 juillet 2015 /PRNewswire/ -- ZKenergy Science & Technology Co., Ltd. (« ZKenergy ») a annoncé aujourd'hui que la société a gagné son procès contre Wuxi Suntech Power Co., Ltd. (« Wuxi Suntech ») au sujet de différends contractuels...

1 aoû 2015
Ces fonds permettront d'assurer la gestion et l'exploitation des nouvelles parcelles récemment cédées au parc urbain national de la Rouge, qui s'étendent sur 21 kilomètres carrés TORONTO, le 1er août 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Paul Calandra,...

31 jui 2015
LAKE LOUISE, AB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Blake Richards, député de Wild Rose, au nom de l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements s'élevant à plus de...

31 jui 2015
QUÉBEC, le 31 juill. 2015 /CNW Telbec/ - L'Administration portuaire de Québec (APQ), par l'entremise de son président-directeur général, Monsieur Mario Girard, a effectué une demande afin de soumettre le projet de terminal multifonctionnel en eau...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - L'honorable Leona Aglukkaq, ministre de l'Environnement, ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord et ministre du Conseil de l'Arctique, a annoncé aujourd'hui une aide financière...

31 jui 2015
OTTAWA, le 31 juill. 2015 /CNW/ - Dans le cadre de la modernisation et du renforcement de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012) (LCEE 2012) mise en place pour appuyer l'initiative gouvernementale de « Développement responsable...




Communiqué envoyé le 23 avril 2018 à 10:59 et diffusé par :