Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Femme, Plaidoyer (politique)

La Journée mondiale du rein met l'accent sur la santé des femmes



Des organisations canadiennes à l'oeuvre dans le domaine rénal insistent sur l'importance de l'éducation, de l'engagement et des investissements dans la recherche

MONTREAL, le 7 mars 2018 /CNW/ - Un Canadien sur dix souffre d'insuffisance rénale. Est-ce votre cas ou celui de quelqu'un dans votre entourage? À l'occasion de la Journée mondiale du rein, le 8 mars, La Fondation canadienne du rein ainsi que le réseau Can-SOLVE CKD et la Société canadienne de néphrologie enjoignent les Canadiens à en apprendre davantage sur la santé de leurs reins. Demandez à votre médecin un simple test sanguin qui peut identifier des problèmes rénaux courants et faites prendre votre pression artérielle régulièrement.

La Fondation canadienne du rein (Groupe CNW/Fondation canadienne du rein)

« Cette année, la Journée mondiale du rein et la Journée internationale des femmes ont lieu le même jour, ce qui nous donne l'occasion de mettre l'accent sur la santé rénale chez les femmes, souligne Elizabeth Myles, directrice générale de La Fondation canadienne du rein. De concert avec le réseau Can-SOLVE CKD et la Société canadienne de néphrologie, La Fondation du rein encourage et aide les femmes à s'informer afin de pouvoir maintenir un mode de vie qui favorise leur santé rénale. »

Le thème de la Journée mondiale du rein de cette année est « Le rein et la santé de la femme - un facteur majeur à ne pas négliger ». Dans cet esprit, l'organisation responsable de cette initiative internationale préconise, pour toutes les femmes et les jeunes filles de par le monde, un accès abordable et équitable à l'éducation, aux soins et à la prévention dans le domaine de la santé rénale.

Quatre millions de Canadiens sont atteints d'insuffisance rénale chronique (IRC). On estime que l'insuffisance rénale cause la mort de 3 000 Canadiens chaque année. C'est la neuvième cause de décès chez les femmes dans ce pays. Les populations autochtones, les enfants et les aînés sont particulièrement vulnérables.

« En faisant appel aux patients, dont un grand nombre sont des femmes, pour identifier les priorités en matière de recherche et contribuer au travail du réseau dans son ensemble, nous cherchons à faire une vraie différence dans les statistiques et dans la vie des Canadiens aux prises avec l'insuffisance rénale, explique la Dre Adeera Levin qui codirige avec le Dr Braden Manns le réseau Can-SOLVE CKD. Soucieux de s'attaquer aux problèmes de santé tout particuliers des femmes et des jeunes filles souffrant d'insuffisance rénale, le réseau a récemment confié à la Dre Sofia Ahmed la direction du volet Sexualité et genre. À ce titre, la Dre Ahmed conseillera nos équipes de chercheurs quant aux enjeux reliés à la sexualité et au genre. »

Les femmes présentent davantage de risques pour certaines maladies rénales, comme le lupus érythémateux disséminé (LED) et des infections rénales tant chroniques qu'aiguës. L'insuffisance rénale chronique (IRC) peut affecter la capacité d'une femme à devenir enceinte et à avoir des enfants en santé. Les grossesses chez les femmes atteintes d'insuffisance rénale comportent différents risques, selon l'état de la fonction rénale, et peuvent entraîner des complications graves, comme la pré-éclampsie et des accouchements prématurés.

« Il n'existe pas de traitement curatif pour l'insuffisance rénale et cette maladie a des conséquences dévastatrices sur la qualité de vie et l'espérance de vie des personnes qui en souffrent, fait remarquer la Dre Deborah Zimmerman, présidente désignée de la Société canadienne de néphrologie (SCN). L'insuffisance rénale fait des ravages chez les femmes de tout âge, que ce soit en limitant leur aptitude à se bâtir une carrière et à fonder une famille ou, à l'âge d'une retraite bien méritée, en imposant des traitements qui interfèrent avec la possibilité de partir en voyage et de bien profiter de leurs petits-enfants. Il nous faut trouver de meilleurs moyens d'alléger le fardeau que représentent les symptômes et de simplifier les traitements. Si nous voulons aider les patients d'aujourd'hui et de demain, nous devons faire de nouveaux investissements dans la recherche. »

Pour savoir quels pourraient être vos facteurs de risque pour l'insuffisance rénale, répondez à ce mini-questionnaire : www.rein.ca/risque

La Fondation canadienne du rein (FCR) est l'organisme national bénévole dont l'objectif est d'alléger le fardeau que représentent les maladies rénales en finançant et en favorisant des recherches innovatrices, en offrant des programmes éducatifs et de soutien, en facilitant l'accès à des soins de santé de haute qualité et en sensibilisant le public à l'importance de maintenir les reins en bonne santé et de consentir au don d'organes. Depuis 1964, La Fondation canadienne du rein a versé plus de 119 millions de dollars à divers programmes de recherche médicale en vue de faire en sorte que les options thérapeutiques et la situation des patients ne cessent de s'améliorer.

Le réseau Can-SOLVE CKD est une initiative pancanadienne de recherche sur les maladies qui a été lancée en 2016 en vue d'aider à transformer les traitements et les soins prodigués aux Canadiens aux prises avec l'insuffisance rénale ou présentant des risques de l'être. Le réseau finance 18 projets de recherche axés sur des questions clés qui ont été identifiées par des patients. Le réseau Can-SOLVE CKD travaille en outre à éliminer les disparités entre les populations autochtones et les populations non autochtones du pays quant à la santé rénale.

La Société canadienne de néphrologie (SCN) est une organisation professionnelle de médecins et de scientifiques qui s'emploient à améliorer les soins dispensés aux Canadiens aux prises avec l'insuffisance rénale ou présentant des risques de l'être. Les membres de la SCN soutiennent des recherches novatrices visant à améliorer les résultats thérapeutiques chez les patients souffrant d'insuffisance rénale. La Société organise des ateliers et des programmes de formation pour les néphrologues. Cette année, la SCN célèbre son 50e anniversaire.

Voir plus
www.rein.ca/journee-mondiale-du-rein-2018
fr.cansolveckd.ca
www.csnscn.ca

Société canadienne de néphrologie (Groupe CNW/Fondation canadienne du rein)

Le réseau Can-SOLVE CKD (Groupe CNW/Fondation canadienne du rein)

SOURCE Fondation canadienne du rein


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
L'accès des médecins à l'information de santé connectée au Canada est maintenant répandu, mais l'accessibilité des services de santé virtuels demeure limitée, révèle un sondage d'Inforoute Santé du Canada (Inforoute), dont les résultats viennent...

à 14:00
Merck, grande entreprise scientifique et technologique et fer de lance dans l'édition du...

à 13:29
« L'adoption aujourd'hui du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières constitue un accomplissement historique pour les enfants migrants et les États. Pour la toute première fois, les enfants sont...

à 13:00
Les représentants et représentantes des médias sont priés de noter que la consultation sur la première Politique nationale pour les proches aidants organisée par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, aura lieu...

à 12:01
Mercredi dernier, le gouvernement allait de l'avant avec son projet de loi haussant l'âge légal pour l'achat et la possession de cannabis et interdisant aussi la consommation dans tous les lieux publics. « Ce projet de loi va à l'encontre des...

à 11:38
Veuillez prendre note que la députée des Mille-Îles et porte-parole de l'opposition officielle pour les aînés et les proches aidants, Mme Francine Charbonneau, sera présente à la journée de consultation sur la Politique nationale pour les proches...




Communiqué envoyé le 7 mars 2018 à 20:16 et diffusé par :