Le Lézard
Sujets : Sans buts lucratifs, Enfance, Sondages, Opinions et Recheches, Femme

Selon les nouvelles estimations de l'UNICEF, 25 millions de mariages d'enfants ont été évités au cours des dix dernières années grâce à la réalisation de progrès accélérés


L'amélioration de la situation concernant les mariages d'enfants est en grande partie attribuable aux réductions observées en Asie du Sud, mais le problème persiste, plus de 150 millions de jeunes filles étant susceptibles de se marier d'ici 2030.

NEW YORK, le 6 mars 2018 /CNW/ - L'UNICEF rapporte que la prévalence du mariage d'enfants est en baisse à l'échelle mondiale, bon nombre de pays affichant des diminutions importantes à cet égard au cours des dernières années. Dans l'ensemble, la proportion de femmes qui se sont mariées alors qu'elles étaient des enfants a diminué de 15 % au cours des dix dernières années, passant d'une femme sur quatre à environ une femme sur cinq.

Halim? s'est mariée à 14 ans. Contrairement à ses frères, elle n'est jamais allée à l'école. Elle croit que le mariage d'enfants est la principale cause de pauvreté dans son village. Région du Ouaddai, Sahel, Tchad. © UNICEF/UN014189/Sang Mooh (Groupe CNW/UNICEF Canada)

L'Asie du Sud est l'endroit où l'on constate la plus forte baisse des mariages d'enfants au monde au cours des dix dernières années, le risque qu'une fille se marie avant son 18e anniversaire ayant chuté de plus d'un tiers, passant de près de 50 % à 30 %, principalement en raison des progrès réalisés en Inde. L'accroissement du taux de scolarisation des filles, les investissements proactifs du gouvernement pour les adolescentes et la communication de messages d'information publique puissants sur l'illégalité des mariages d'enfants et sur ses méfaits font partie des raisons de ce changement.

« Lorsqu'une fille est contrainte de se marier alors qu'elle n'est qu'une enfant, elle en subit les conséquences immédiatement et tout au long de sa vie. Ses chances de terminer ses études diminuent tandis que le risque de se faire maltraiter par son mari et de souffrir de complications pendant sa grossesse augmente. Les conséquences sociétales sont gigantesques et les cycles intergénérationnels de pauvreté sont plus susceptibles de perdurer », affirme Anju Malhotra, conseillère principale de l'UNICEF pour l'égalité des sexes. « Compte tenu des répercussions profondes d'un mariage précoce sur la vie d'une jeune fille, toute réduction est la bienvenue, mais il nous reste encore beaucoup de travail à faire. »

Selon les nouvelles données de l'UNICEF, le nombre total de filles mariées dans leur enfance se chiffre maintenant à environ 12 millions par année. Ces nouveaux chiffres sont attribuables à une baisse de 25 millions de mariages d'enfants à l'échelle mondiale par rapport à ce qui avait été prévu il y a dix ans. Toutefois, pour mettre fin à cette pratique d'ici 2030 - soit la cible établie dans le Rapport sur les Objectifs de développement durable - il faut sensiblement accélérer le pas. Sans élan supplémentaire, plus de 150 millions de filles se marieront avant leur 18e anniversaire d'ici 2030.

À l'échelle mondiale, on estime actuellement à 650 millions le nombre de femmes en vie qui se sont mariées dans leur enfance. Bien que l'Asie du Sud soit en tête en matière de réduction des mariages d'enfants au cours des dix dernières années, la charge mondiale en matière de mariages d'enfants s'est déplacée en Afrique subsaharienne, où des progrès considérables doivent être réalisés pour contrebalancer la croissance de la population. Parmi les fillettes mariées récemment, près d'une fillette sur trois provient de l'Afrique subsaharienne, comparativement à une sur cinq il y a dix ans.

De nouvelles données laissent également entrevoir des progrès possibles sur le continent africain. En Éthiopie - pays qui de classait parmi les cinq premiers pays de l'Afrique subsaharienne en matière de mariage d'enfants - la prévalence a dégringolé d'un tiers au cours des dix dernières années.  

« Chaque mariage d'un enfant qui est évité donne la chance à une fillette de s'épanouir », indique Anju. « Cependant, étant donné que le monde s'est engagé à mettre fin au mariage d'enfants d'ici 2030, nous devrons redoubler d'efforts collectivement pour éviter que des millions de filles se fassent voler leur enfance en raison de cette pratique destructrice.»

Notes aux rédacteurs

Le contenu multimédia peut être téléchargé ici.

Les estimations sur la prévalence du mariage d'enfants à l'échelle mondiale et régionale sont calculées d'après les estimations nationales provenant des bases de données mondiales de l'UNICEF, qui comprennent des données représentatives sur le plan national pour plus de 100 pays. Les données nationales sur le mariage d'enfants sont en grande partie tirées d'enquêtes sur les ménages, dont les Enquêtes à grappes à indicateurs multiples (MISC) de l'UNICEF et les Enquêtes démographiques et de santé et à indicateurs multiples (EDS) de USAID. Les données démographiques proviennent du Département des affaires économiques et sociales, Division de la population, des Nations Unies.

À propos de l'UNICEF

L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada



Communiqué envoyé le 6 mars 2018 à 06:00 et diffusé par :