Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Vacance et tourisme
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Transport scolaire - Les transporteurs n'ont plus de marge de manoeuvre



QUÉBEC, le 8 févr. 2018 /CNW Telbec/ - Au cours des derniers jours, la CSN a dénoncé les conditions de travail des conducteurs d'autobus scolaires et la pénurie de main-d'oeuvre qui secoue l'industrie. La Fédération des transporteurs par autobus (FTA) confirme que les transporteurs ont de plus en plus de difficulté à recruter et à maintenir à l'emploi leurs conducteurs. Les entreprises de transport scolaire ont de moins en moins de marge de manoeuvre et peinent à maintenir un niveau de service adéquat. Une main-d'oeuvre qualifiée est essentielle pour transporter les enfants à l'école de façon sécuritaire. Pas de conducteur, pas de service de transport scolaire.

Logo : Fédération des transporteurs par autobus (Groupe CNW/Fédération des transporteurs par autobus)

Plusieurs facteurs expliquent la dégradation des conditions de travail des conducteurs d'autobus scolaires. La pression à la baisse des prix de contrats de transport, l'augmentation des clauses contractuelles obligeant les transporteurs à se doter d'outils technologiques pour leurs véhicules (ex. GPS et appareil de communication), l'augmentation des coûts des autobus scolaires et des augmentations annuelles des prix de contrats se limitant à l'inflation (1,43 % et parfois moins) ont nécessairement des impacts directs ou indirects sur le salaire des conducteurs.

Il est important de mentionner que pour une entreprise de transport scolaire, la main d'oeuvre représente plus de 40 % du coût d'un contrat de transport. Les entreprises doivent dégager une marge bénéficiaire suffisante pour renouveler leur flotte d'autobus, qui ont une durée de vie utile de 12 ans selon le Règlement sur le transport des élèves, pour réinvestir dans leurs infrastructures, pour former les conducteurs d'autobus scolaire à leur emploi et pour améliorer leurs conditions de travail.

Il est aussi important de souligner que le ministère de l'Éducation met à la disposition des commissions scolaires une enveloppe budgétaire pour le transport scolaire. Actuellement, ce n'est pas l'entièreté de cette enveloppe qui est directement injectée au transport des élèves. Les commissions scolaires ont l'opportunité de financer d'autres services avec les économies engrangées (jusqu'à 50 %) par le transport scolaire. La FTA s'était opposée vigoureusement contre cette pratique, alléguant que cela affecterait la qualité des services de transport des élèves. On ne peut que constater aujourd'hui les conséquences malheureuses de cette mesure.     

La Fédération des transporteurs par autobus souhaite, tout comme la CSN et les autres centrales syndicales, que le ministère de l'Éducation s'assure que l'enveloppe budgétaire allouée au transport scolaire soit bonifiée et dédiée à 100 % au transport des élèves, mais souhaite également que le ministère alloue un budget spécifique afin d'améliorer les conditions de travail des conductrices et des conducteurs d'autobus scolaire. Il en va de la sécurité des élèves transportés quotidiennement et du maintien des services de transport scolaire.

À propos de la Fédération des transporteurs par autobus
La Fédération des transporteurs par autobus regroupe plus de 650 entreprises privées oeuvrant dans tous les secteurs du transport de personnes tels que le transport scolaire, interurbain, urbain, nolisé-touristique, adapté, aéroportuaire, médical et par abonnement.

 

SOURCE Fédération des transporteurs par autobus


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:40
L'Opération Nez rouge invite les médias à la centrale de Québec pour souligner un moment historique de sa 35e campagne. Le 13 décembre 1984 commençait la toute première campagne de l'Opération Nez rouge, alors que 260 bénévoles de Québec offraient...

à 13:53
Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. François Bonnardel, et le maire de Sherbrooke, M. Steve Lussier, invitent les représentants des médias à une conférence de presse concernant le pont Bernier. Cet...

à 13:49
La demande mondiale de poissons et de fruits de mer comme source alimentaire à haute teneur en protéines a  considérablement augmenté, et elle devrait continuer d'augmenter tandis que la population mondiale continue de croître. En combinant la...

à 13:00
Les Canadiens, les touristes et les entreprises y gagnent lorsque les aéroports sont sécuritaires et bien entretenus. Qu'il s'agisse de rendre visite à des amis ou à la famille, de nous déplacer pour des rendez-vous chez le médecin ou de transporter...

à 13:00
L'Office de la protection du consommateur annonce que M. Jacques Bernier a plaidé coupable, le 23 octobre 2018, à des accusations portées en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Il devra payer des amendes totalisant 1 350 $. L'Office...

à 11:54
Sean Casey, le secrétaire parlementaire du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, au nom de l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, sera à Washington pour...




Communiqué envoyé le 8 février 2018 à 08:00 et diffusé par :