Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement, Science et technologie, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Économie, Conservation / Recyclage, CPG, CFG

De simples résidus à source d'énergie verte - Inauguration de l'usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe



SAINT-HYACINTHE, QC, le 26 janv. 2018 /CNW Telbec/ - Les gouvernements du Canada et du Québec sont fiers de constater le fruit de leurs investissements dans les infrastructures vertes, qui favorisent la réduction des émissions de gaz à effet de serre tout en valorisant le plein potentiel des matières organiques de la région de Saint-Hyacinthe. Ces investissements profitent aux collectivités et appuient une transition continue vers une économie axée sur une croissance propre et durable, qui bénéficiera aux Québécoises et aux Québécois pendant des générations.

La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, aux côtés du maire de Saint-Hyacinthe, M. Claude Corbeil, a procédé aujourd'hui à l'inauguration de l'usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe, qui est la plus importante de ce genre au Canada.

Réalisées dans le cadre d'une deuxième phase de travaux, les nouvelles installations de Saint-Hyacinthe permettront de traiter des matières organiques générées par les entreprises agroalimentaires de la région, ainsi que les résidus de table et résidus verts provenant de 25 municipalités des MRC des Maskoutains et d'Acton, soit une population de plus de 100 000 habitants.

D'une part, les résidus traités par cette usine seront valorisés et transformés en biométhane, un gaz utilisable en remplacement des combustibles fossiles, qui pourra notamment être injecté dans le réseau d'Énergir, distributeur de gaz naturel au Québec. D'autre part, les résidus solides restants, le « digestat », sont destinés à une valorisation sur les terres agricoles et les espaces verts de la ville. Cette forme de valorisation est donc, en quelque sorte, doublement verte.

Plus de 200 000 tonnes de matières organiques sont traitées annuellement à Saint-Hyacinthe. Grâce à ces installations, la ville de Saint-Hyacinthe offre à ses résidents et aux entreprises locales une solution de rechange compétitive et respectueuse de l'environnement pour la gestion de leurs résidus, tout en maintenant des emplois de qualité dans la région.

Citations

« Nous marquons aujourd'hui une étape importante pour Saint-Hyacinthe et son projet innovateur de biométhanisation. Je suis fier que le gouvernement du Canada ait réalisé cet investissement qui permettra d'assainir l'environnement en diminuant l'utilisation des combustibles fossiles et la production de gaz à effet de serre, en plus de contribuer à bâtir une économie verte. »

L'honorable Amarjeet Sohi, ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités

« On ne doit plus voir nos matières résiduelles comme de vulgaires déchets. Aujourd'hui encore, trop de matières finissent leur vie sans être exploitées à leur plein potentiel. Bâtir une économie verte et durable, c'est notamment donner une seconde vie à ces matières afin de produire une énergie propre, comme le fait Saint-Hyacinthe. Ensemble, nous devons faire le maximum, afin de réduire nos déchets et de léguer aux prochaines générations une société sans gaspillage et plus sobre en carbone! »

Mme Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« En matière de développement durable, notre gouvernement agit efficacement, et je suis fière de constater que l'usine de biométhanisation de Saint-Hyacinthe sera un acteur positif dans l'application de notre vision écoresponsable, ici en Montérégie. »

Mme Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Saint-Hyacinthe est fière d'être l'une des premières villes en Amérique du Nord à valoriser ses matières organiques grâce à la biométhanisation. Il s'agit d'un bon exemple d'économie circulaire. En effet, les citoyens et les entreprises agroalimentaires locales fournissent leurs matières organiques à la filière de biométhanisation, qui les transforme en gaz naturel renouvelable (GNR). Celui-ci est utilisé par la Ville pour alimenter sa flotte de véhicules et pour chauffer ses bâtiments. Les surplus de GNR sont vendus à Énergir contre une rétribution qui servira à améliorer les services offerts à nos citoyens. En 2018, les revenus attendus liés à la filière de biométhanisation s'élèvent à 5,8 millions de dollars. Saint-Hyacinthe est une pionnière et montre, une fois de plus, qu'elle est une véritable terre d'innovation. »

M. Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe

Faits saillants

Liens connexes

Plan Investir dans le Canada de plus de 180 milliards de dollars du gouvernement du Canada : www.infrastructure.gc.ca/plan/about-invest-apropos-fra.html

*Nouveau* - Carte des projets du Plan Investir dans le Canada : www.infrastructure.gc.ca/gmap-gcarte/index-fra.html

Défi des villes intelligentes : www.infrastructure.gc.ca/plan/cities-villes-fra.html  

Investissements fédéraux dans les projets d'infrastructures au Québec : www.infrastructure.gc.ca/map-carte/index-fra.html

Pour plus d'information sur le PTMOBC, visitez le
www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/biomethanisation/index.htm.

Prenez connaissance de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, qui prévoit le bannissement des matières résiduelles organiques des lieux d'élimination, en visitant le www.mddelcc.gouv.qc.ca/matieres/pgmr/index.htm.

 

SOURCES :


Brook Simpson
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Infrastructure
et des Collectivités
Tél. : 613 219-0149

Julien Marcotte
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et de la Lutte
contre les changements climatiques du Québec
Tél. : 418 521-3911

Alexandra Régis
Attachée de presse
Cabinet de la ministre déléguée à la Réadaptation,
à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique
et aux Saines habitudes de vie
et ministre responsable de la région de la
Montérégie
Tél. : 418 266-7181

INFORMATION :


Infrastructure Canada
Tél. : 613 960-9251
Sans frais : 1 877 250-7154
Adresse courriel : infc.media.infc@canada.ca
Twitter : @INFC_fra

Site Web : Infrastructure Canada

Relations médias
Ministère du Développement durable, de
l'Environnement et de la Lutte contre les
changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

SOURCE Cabinet de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 déc 2018
La ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et députée de Châteauguay, Mme MarieChantal Chassé, le représentant de la couronne Sud de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et maire de la Ville de...

16 déc 2018
La députée de Mercier et responsable solidaire en matière de transition économique et écologique, Ruba Ghazal, juge décevante la participation du Québec à la COP24 de Katowice en Pologne et demande à la ministre de l'Environnement, MarieChantal...

15 déc 2018
« On démontre aujourd'hui que le multilatéralisme donne des résultats lorsque vient le temps de lutter contre un problème mondial évident : les changements climatiques. Il y a presque trois ans jour pour jour, quelque 200 pays se sont réunis pour...

14 déc 2018
Les représentants des médias sont priés de noter que la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, annoncera des mesures de soutien visant l'action climatique et l'efficacité énergétique en Ontario.   Activité :...

14 déc 2018
Effenco, un chef de file en mobilité durable et intelligente a recruté un investisseur majeur pour alimenter sa croissance rapide et l'expansion de son marché. Cet investissement de 6M$ de BDC fait partie d'un programme destiné au financement des...

14 déc 2018
Protéger la santé des océans est une priorité pour les Canadiens et le gouvernement du Canada. Nous avons une responsabilité collective de nous assurer que les poissons et leur habitat sont protégés pour les générations futures, et nous prenons cette...




Communiqué envoyé le 26 janvier 2018 à 10:00 et diffusé par :