Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Divers

Stornoway annonce de nouveaux programmes d'exploration pour 2018



LONGUEUIL, Québec, 18 janv. 2018 (GLOBE NEWSWIRE) -- Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) (la «?Société?» ou «?Stornoway?») est heureuse de donner un aperçu des programmes d'exploration prévus pour 2018. À la suite de la construction et du démarrage réussis de la mine de diamant Renard, le conseil d'administration de Stornoway a approuvé un programme d'exploration à proximité de la mine existante et des programmes d'exploration de reconnaissance visant à découvrir à la fois de nouveaux gisements et d'accroître le potentiel de la ressource actuelle de Renard. Le budget prévoit une somme totale de 4,6 millions pour ces travaux.

Parmi les faits saillants du programme 2018, mentionnons :

Matt Manson, président et chef de la direction a déclaré : «?Avec 2018, Stornoway renouvelle son intérêt pour l'exploration et pour les nouveaux projets. Nos efforts porteront à la fois sur l'exploration à proximité de la mine et l'expansion de la ressource existante, de même que sur de nouveaux travaux exploratoires dans le but de générer de nouveaux projets viables pour l'avenir. L'essentiel du budget d'exploration 2018 sera destiné au forage. Depuis le début des années 1990, l'équipe d'exploration de Stornoway a participé, seule ou avec d'autres, à la découverte de plus de 200 kimberlites au Canada.  Notre expérience inclus la participation à la découverte ou l'avancement des mines de Diavik, de Snap Lake et de Renard, de même que les projets Aviat, Churchill, Pikoo, Qilalugaq, Coronation Gulf, Wales Island, Témiscaming Attawapiskat, Buffalo Hills et, plus récemment encore, du champs de kimberlites d'Adamantin. Nous sommes enthousiastes au sujet du potentiel de découvertes dans les zones périphériques de Renard, un grand nombre de cibles n'ayant toujours pas été testées et l'essaim de kimberlite actuel se caractérisant par une taille plutôt petite.?»

Programme de « 100 cibles » de forage à Renard

Stornoway testera, en 2018, 100 anomalies géophysiques sur la propriété Renard, identifiées lors de la réanalyse, la compilation et l'interprétation de nombreuses études géophysiques aériennes et au sol. Ces données ont été intégrées aux résultats géochimiques obtenus à partir de 4700 anciens échantillons de till de surface pour dresser une liste de cibles hautement prioritaires. Les cheminées kimberlitiques connues de Renard affichent une forte signature géophysique dans un environnement plutôt calme, une situation inhabituelle ailleurs sur la propriété. Le programme 2018 de la fin de l'hiver et du début du printemps aura pour but de découvrir des corps kimberlitiques sous forme de cheminée, ayant une taille et un tonnage potentiellement suffisants pour devenir de nouvelles sources de minerai pour l'usine de traitement située au coeur de la mine Renard. Le budget prévoit une somme de 3 millions $ pour ces travaux.

Renard est une propriété constituée de plus de 600 titres miniers, d'une superficie d'environ 33?600 hectares s'étendant de 10 à 12 km dans toutes les directions autour de la mine de diamant Renard actuellement en exploitation. Outre les neuf cheminées kimberlitiques connues de la zone centrale de Renard (dont cinq figurent au plan minier actuel), la propriété comprend au moins onze dykes kimberlitiques supplémentaires. Aucun travail d'exploration systématique n'a été effectué sur la propriété de Renard depuis 2007-2008, moment où les activités de mise en valeur minière ont commencé.  Outre les trous de forage des cheminées et des dykes connus, seulement 40 cibles environ ont déjà été testées sur l'ensemble de la propriété.

Les 100 cibles seront testées à l'aide de foreuses légères à circulation inversée, facilement déplaçables d'un endroit à un autre. C'est ce type d'approche que l'on a adoptée, ces deux dernières années, sur les propriétés d'Adamantin, Lustre et Eclat, situées à environ 100 km au sud de Renard, ce qui a permis la découverte de onze nouveaux corps kimberlitiques.

Le programme de forage de ces 100 cibles devrait commencer en mars et toute découverte devrait être suivie d'une analyse microdiamantaire et d'autres forages de délimitation.

Développement des ressources de Renard

Un programme distinct de 5000 mètres de forage souterrain est prévu pour vérifier la profondeur potentielle de la kimberlite Renard 3 sous les réserves minérales actuellement définies. L'objectif de ce programme de forage est de convertir des ressources minérales présumées et des cibles pour exploitation future («?CEF?») en ressources minérales indiquées et, le cas échéant, en nouvelles réserves minérales, en vue de l'anticipation et de l'expansion de la mine souterraine dans la kimberlite à haute teneur Renard 3 du plan minier de Renard. Le budget prévoit une somme de 0,6 million $ pour ces travaux.

Dans la version actuelle des réserves et des ressources minérales de Renard, en date du 31 décembre 2016, Renard 3 est constituée, jusqu'à une profondeur de 255 mètres, de réserves minérales prouvées et probables de 1,85 million de carats (soit 2,08 millions de tonnes à une teneur moyenne de 79 carats par cent tonnes; «?cpct?»). Le plan minier actuel de Renard, aussi appelé plan minier révisé de mars 2016, prévoit une fosse à ciel ouvert à Renard 3, présentement presque terminée, et une seule chambre d'exploitation minière en opération entre 2026 et 2027.

La société croit, cependant, qu'il serait opportun d'accélérer la mise en valeur souterraine de Renard 3, compte tenu de l'avantage d'avoir un approvisionnement minier à plus haute teneur plus tôt que prévu, et d'atteindre une plus grande profondeur, considérant les avantages d'une durée de vie de mine prolongée.

Le programme de forage de délimitation 2018 portera, d'abord, sur les zones de ressources minérales présumées déjà définies à Renard 3 de 0,61 million de carats (constituées de 0,54 million de tonnes à 112 cpct) et situées à une profondeur allant de 255 à 405 mètres. Le forage tirera profit de la rampe souterraine de la mine aménagée jusqu'à 310 mètres de profondeur.

De plus, Stornoway cherchera à cibler les grandes ressources potentielles sous les ressources minérales présumées actuelles. Il n'y a présentement aucun forage de prévu à Renard 3 à une profondeur de plus de 405 mètres. Cependant, en 2015 lors du programme de forage directionnel profond à la kimberlite Renard 2, on a interprété que Renard 3 avait été intersectée par hasard sur 126,6 mètres à une profondeur verticale d'environ 1000 mètres. La largeur véritable implicite de cette intersection était au minimum de 47 mètres, ce qui est plus large que celle de la zone des ressources minérales présumées actuelles. Cela représente plus de 500 mètres de zones de forage potentielles non testées aux niveaux intermédiaires non forés, et une cible pour exploration future de 3,5 à 6,4 millions de carats (soit 3,8 millions de tonnes à une teneur oscillant entre 105 et 168 cpct). Toutes ressources minérales de Renard 3 délimitées au-dessus des 700 mètres de profondeur sont potentiellement exploitables avec l'infrastructure minière souterraine actuelle et actuellement planifiée.

Renard 3 semble, à 1000 mètres de profondeur, plonger légèrement vers l'ouest, ce qui laisse supposer une possible convergence en profondeur des kimberlites Renard 2 et Renard 3. L'exploration de ces deux corps minéralisés à de plus grandes profondeurs que la rampe actuellement planifiée demeurera une priorité future d'exploration à la mine Renard.

Exploration préliminaire au Canada

Stornoway a un portefeuille actif de projets d'exploration préliminaire au Canada. La société planifie poursuivre activement, en 2018, des programmes d'échantillonnage, des études géologiques et géophysiques, des acquisitions de propriétés et des forages, le cas échéant, sur de nombreuses propriétés à l'est et l'ouest du Canada. Une somme de 1 million $ a été budgétée pour ces travaux.

Il est à noter que Stornoway a récemment acquis des titres miniers près de la ville de Témiscaming dans l'ouest du Québec, là où une revue d'anciens rapports d'échantillonnage de till laisse supposer la présence de kimberlites diamantifères. Des suivis d'échantillonnages de till ont été réalisés en 2017 et un levé géophysique aérien a été effectué en décembre. Ces travaux ont confirmé des cibles géophysiques compatibles avec la présence possible de plusieurs corps kimberlitiques accompagnées d'anomalies de minéraux indicateurs de kimberlite. Ce projet, appelé projet «?MET?», justifie un programme de forages de vérification, après consultation locale et obtention de permis.

À propos du projet diamantifère Renard

La mine de diamant Renard est la première mine de diamant du Québec et la sixième au Canada. Elle est située à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la Baie-James, dans le centre-nord du Québec. Le projet de construction a commencé le 10 juillet 2014 et la production commerciale a débuté officiellement le 1er janvier 2017. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,8 million de carats par an pendant les 10 premières années de la vie de la mine. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 11 janvier 2016 concernant l'estimation des ressources minérales de septembre 2015, et le rapport technique daté du 30 mars 2016 sur la mise à jour du plan minier et de l'estimation des réserves de mars 2016 pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet.

Personnes qualifiées

Les informations scientifiques ou techniques figurant dans le présent communiqué de presse ont été préparées sous la supervision de M. Patrick Godin, ing. (Québec), chef des opérations et de M. Robert Hopkins, P.Geol. (NT/NU), vice-président, Exploration. M. Godin et M. Hopkins sont tous deux des personnes qualifiées en vertu du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »). M. Hopkins est responsable de la planification et de l'exécution des programmes d'exploration de Stornoway.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Société axée sur la croissance, Stornoway détient en propriété exclusive une mine de calibre mondial, la mine Renard, la première mine de diamant au Québec.

Au nom du conseil d'administration
STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
/s/ «?Matt Manson?»
Matt Manson
Président et chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez contacter M. Ghislain Poirier, Vice-président, Affaires publiques de Stornoway
au 418 254-6550, gpoirier@stornowaydiamonds.com

For more information, please contact Matt Manson (President and CEO) at 416-304-1026 x2101
or Orin Baranowsky (CFO) at 416-304-1026 x2103 or Jodi Hackett (Manager, Communications) at 416-304-1026 x2104
or toll free at 1-877-331-2232

** Site Web : www.stornowaydiamonds.com Courriel : info@stornowaydiamonds.com **

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent document contient de l'information prospective (au sens défini dans le Règlement 51-102 sur les obligations d'information continue) et des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis (désignés collectivement ci-après par «?information prospective?» ou «?énoncés prospectifs?»). Ces énoncés prospectifs ont été établis en date du présent document, et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi. Les termes définis dans cette section qui ne le sont pas ailleurs dans le présent document ont le sens qui leur est attribué dans la plus récente notice annuelle déposée de la Société.

Ces énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur et comprennent notamment des énoncés se rapportant aux objectifs de Stornoway pour l'exercice à venir, à ses objectifs à moyen terme et à long terme et à ses stratégies en vue d'atteindre ces objectifs, ainsi que des énoncés concernant des opinions, plans, objectifs, attentes, estimations, intentions et perspectives d'avenir ou événements ou résultats prévus de la direction. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient se révéler inexactes.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard : i) de la quantité de réserves minérales, de ressources minérales et de cibles de prospection; ii) de la quantité estimée de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des attentes et des cibles relatives à la teneur récupérée, à la distribution granulométrique et à la qualité des diamants, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans le rapport technique de 2016 ainsi qu'aux niveaux de bris des diamants; v) des attentes, des cibles et des prévisions relatives au revenu brut, aux flux de trésorerie d'exploitation et aux autres données de revenu du Rapport technique de 2016, à la croissance des ventes de diamants, aux coûts des produits vendus, aux coûts de production décaissés, aux estimations des marges brutes, aux ventes et aux dépenses en capital prévues et projetées, à la situation de trésorerie et aux besoins de fonds de roulement; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires liés aux activités de construction menées actuellement à la mine Renard; viii) du calendrier prévu pour l'achèvement de la mine à ciel ouvert et de la mine souterraine Renard; ix) des obligations financières prévues de Stornoway ou des coûts engagés par celle-ci relativement à l'aménagement en cours de la mine Renard; (x) des taux d'extraction, de mise en valeur, de production, de traitement et d'exploration, de la progression et des plans, comparativement au calendrier et au budget; xi) des plans de prospection futurs; xii) des attentes relatives aux tendances dans le secteur des diamants et des cours futurs des diamants bruts; xiii) des avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au GNL plutôt qu'au diesel; xiv) des sources et des exigences de financement prévues; xv) de la capacité de la Société de respecter ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; (xvi) du taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien; (xvi) des bénéfices prévus découlant des mesures de modification de l'usine récemment approuvées et du calendrier prévu ainsi que de l'investissement prévu pour les réaliser. Toute déclaration qui exprime ou comprend des discussions concernant les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendements futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que «?s'attendre à?», «?prévoir?», «?planifier?», «?projeter?», «?estimer?», «?supposer?», «?avoir l'intention de?», «?stratégie?», «?buts?», «?objectifs?», «?calendrier?» ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats «?peuvent?», «?pourraient?» ou «?devraient?» être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le futur ou le conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'affaires actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera ses activités à l'avenir, y compris la teneur récupérée, la qualité et la distribution granulométrique des diamants, la récupération moyenne de minerai, la dilution interne, les niveaux de bris des diamants, le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, les activités et les engagements de prospection, de mise en valeur et d'exploitation minière, et le taux de change entre le dollar américain et le dollar canadien. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient se révéler inexactes. Parmi les hypothèses importantes énoncées par Stornoway ou ses consultants dans le cadre de ses énoncés prospectifs, on note entre autres les suivantes : i) l'exactitude de nos estimations concernant les exigences et les dépenses en capital ainsi que les besoins estimatifs en matière de main-d'oeuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la teneur récupérée, la distribution granulométrique et la qualité des diamants, la récupération moyenne de minerai, la dilution interne, la dilution de la mine et les autres paramètres miniers mentionnés dans le Rapport technique de 2016 ainsi que les niveaux de bris des diamants; iv) la réussite des mesures d'atténuation des problèmes en cours de bris des diamants à l'usine de traitement de la mine de diamants Renard et la réalisation des avantages prévus découlant des modifications de l'usine dans le respect de l'échéancier prévu et des couts en capital prévus; v) la stabilisation du marché de change indien et le plein recouvrement des prix; vi) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels et l'absence de fait nouveaux défavorables en matière de réglementation; vii) les délais prévus pour le démarrage et l'atteinte de la capacité nominale de la mine Renard; vii) l'échéancier de l'aménagement d'une mine à ciel ouvert et d'une mine souterraine à la mine Renard; viii) les formations géologiques que l'on s'attend à rencontrer; ix) les prix du marché pour les diamants bruts et l'acceptation par le marché de la production de diamants de Renard; x) l'échéancier, les progrès et les coûts des activités, plans, engagements et objectifs de prospection, de mise en valeur, de production et d'exploitations futurs; xi) la disponibilité du financement futur requis selon des modalités favorables et le respect de tous les engagements  et conditions préalables liés aux engagements de financement à venir; xii) la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente xiii) l'interprétation par Stornoway des données de forage géologique recueillies et de leur incidence potentielle sur les ressources minérales indiquées et la durée de vie de la mine; xi) la capacité de la Société à honorer ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xv) la robustesse persistante du dollar américain par rapport au dollar canadien et l'absence d'une variabilité importante des taux d'intérêt; et xvi) l'absence de détérioration importante de la conjoncture générale et économique.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, y compris l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter : i) les risques liés aux variations de teneur, de distribution granulométrique et de qualité des diamants, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles de prospection entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les risques associés à notre dépendance envers la mine de diamants Renard et son historique d'exploitation limité; v) les faits nouveaux défavorables touchant la conjoncture économique générale et ceux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; vi)  les variations des évaluation des diamants et les fluctuation des prix des diamants par rapport à ceux présumés; vii) la demande insuffisante et l'acceptation de nos diamants par le marché; viii) les risques associés à la production et à la demande croissante des consommateurs à l'égard de diamants synthétiques de qualité précieuse; ix) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain et la variabilité des taux d'intérêt; x) l'inexactitude de nos estimations concernant les exigences de financement et de capital ainsi que les dépenses futures, d'importants besoins additionnels futurs en capital et la non-disponibilité de financement additionnel ainsi que de l'accès au capital, selon des modalités raisonnables, voire du tout; xi) les incertitudes associées aux prévisions, aux coûts et aux échéanciers des plans de mise en valeur, des activités de prospection, de production et d'exploitation futurs; xii) les augmentations relatives aux coûts en capital, coûts d'exploitation et dépenses d'investissement de maintien proposés; xiii) les hausses des charges financières ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; xiv) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; xv) l'incertitude liée aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xvi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats de prospection; xvii) les risques liés à l'obtention des approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xviii) le défaut d'obtenir et de maintenir en poste des employés qualifiés et de maintenir des relations clés avec les collectivités locales et d'autres parties prenantes; xix) les risques associés aux problèmes actuels de bris des diamants à l'usine de traitement de la mine de diamants Renard et le défaut de concrétiser les avantages prévus découlant des modifications  apportées à l'usine dans les délais prévus et en respectant le coût du capital prévu, voire du tout; xx) les effets négatifs sur le marché de la récente démonétisation indienne et l'effet continu sur le prix et la demande; xxi) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xxii) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xxiii) le risque d'exécution lié à l'aménagement d'une mine productive à la mine Renard; xxiv)  le risque que Stornoway soit incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison de la participation liée aux diamants visés aux termes de la convention d'achat et de vente; xxv) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions et la dilution de la participation des actionnaires actuels; xxvi) le risque de défaillance des systèmes d'information; xxvii) le risque que notre assurance ne couvre pas tous les risques éventuels; xxviii) les risques associés à notre dette importante et le défaut de satisfaire à nos obligations en matière de service de la dette et xxix) les facteurs de risque additionnels décrits dans les rapports de gestion annuels et intermédiaires déposés auprès des organismes de réglementation en valeur mobilières au Canada, disponibles sur SEDAR à www.sedar.com et sur le site Web de la Société dans la section « Investisseurs », dans les autres documents d'information de Stornoway, ainsi que la prévision de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède des facteurs pouvant influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Corporation Métaux Précieux du Québec (« QPM » ou la « Société ») annonce qu'elle a octroyée un total de 2 445 000 options d'achat d'actions (« Options ») de la Société.  De ce nombre, 1 320 000 ont été octroyés à ses administrateurs et dirigeants,...

12 déc 2018
Alors que la municipalité de de Grenville-sur-la-Rouge demandera demain à la Cour d'appel du Québec d'en appeler de la décision d'un tribunal inférieur afin de faire déclarer abusive la poursuite de 96 millions de la minière Canada Carbon, une large...

12 déc 2018
Nemaska Lithium Inc. a le plaisir d'inviter ses actionnaires et les médias à son assemblée générale annuelle et extraordinaire des actionnaires 2018. La Société fera le bilan des activités du dernier exercice financier en plus de donner un aperçu...

12 déc 2018
Mason Graphite Inc. (« Mason Graphite » ou la « Société ») communique la finalisation et le dépôt du rapport technique intitulé «NI 43-101Technical Report: Feasibility Study Update of the Lac Guéret Graphite Project, Québec, Canada» qui a été établi...

12 déc 2018
Kintavar Exploration Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») , est heureuse d'annoncer la clôture de la dernière campagne de forages 2018. Le programme de 10 forages pour 1 600 mètres avait pour principaux objectifs l'investigation des extensions des...

11 déc 2018
Ressources Brunswick inc. (la « Société ou « Brunswick ») (Bourse de croissance TSX : BRU) annonce un changement au conseil d'administration de la Société ainsi qu'à l'équipe de direction de la Société. M. Rodrigue Tremblay a démissionné en tant que...




Communiqué envoyé le 18 janvier 2018 à 07:33 et diffusé par :