Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Femme, Nouvelles - Monde du travail, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

La FTQ réagit à la hausse du salaire minimum


« On est encore loin du salaire minimum à 15 $ l'heure »
-- Daniel Boyer, président de la FTQ

MONTRÉAL, le 17 janv. 2018 /CNW Telbec/ - La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) estime que la grande mobilisation en faveur de la hausse du salaire minimum a porté fruit. Cependant, le gouvernement Couillard aurait pu faire mieux pour sortir les travailleurs et travailleuses de la pauvreté. « On est encore loin de l'objectif de 15 $ l'heure que se sont fixé la Colombie-Britannique, l'Alberta et l'Ontario. Franchement, le gouvernement du Québec aurait pu faire un effort et s'engager à atteindre les 15 $ l'heure le plus rapidement possible », déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

« Un salaire minimum à 15 $ l'heure permettrait aux travailleurs et travailleuses de sortir un peu la tête de l'eau, de vivre plus dignement et décemment. Il faut savoir que 59 % des personnes travaillant au salaire minimum sont des femmes et, contrairement au mythe voulant qu'une grande majorité d'entre elles soient aux études, 48 % ne sont pas aux études. Nous avons été des dizaines de milliers à nous mobiliser et nous pouvons aujourd'hui nous féliciter de ce pas dans la bonne direction », ajoute Daniel Boyer.

Dans un contexte économique de plein emploi, la centrale rappelle que chaque dollar supplémentaire gagné sera dépensé par les travailleurs et travailleuses dans les commerces locaux, faisant ainsi tourner l'économie d'ici. « Le gouvernement du Québec doit mettre ses peurs de côté et s'engager fermement à améliorer le sort des travailleurs et travailleuses au salaire minimum. De notre côté, nous poursuivrons notre engagement à lutter pour sortir tous les travailleurs et travailleuses de la pauvreté », conclut le président de la FTQ, Daniel Boyer.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600?000 travailleurs et travailleuses.

 

SOURCE FTQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 avr 2020
En vue d'aider les clients qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19, la Banque Tangerine, la principale banque numérique du Canada réduit temporairement les taux d'intérêt des cartes de crédit à 10,99 % pour les personnes...

6 avr 2020
Franklin Templeton Canada a annoncé aujourd'hui une réduction des frais de gestion pour le FNB équilibré de base Franklin Liberty (FLBA), le FINB de marchés émergents Franklin LibertyQT (FLEM) et le FINB de dividendes mondiaux Franklin LibertyQT...

6 avr 2020
Canadiennes, Canadiens, Sachant qu'en ces temps de crise importante ayant de profondes répercussions sur la société, les entreprises et les organisations canadiennes ont la responsabilité de regrouper leurs ressources et de les mettre à la...

6 avr 2020
À l'occasion du lancement aujourd'hui du Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, la Fédération des cégeps souligne son enthousiasme pour...

6 avr 2020
Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) craint qu'une nouvelle entente de distribution ne récompense Amazon Canada, une entreprise qui crée des emplois stressants et précaires, qui ne tient pas compte des revendications des...

6 avr 2020
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain accueille très favorablement la décision du gouvernement du Québec de profiter du ralentissement ou de l'arrêt complet des activités des entreprises pour financer la formation des travailleurs. «...



Communiqué envoyé le 17 janvier 2018 à 09:17 et diffusé par :