Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

L'UPA propose au gouvernement du Québec un plan agricole ambitieux


QUÉBEC, le 6 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Réunis en congrès général jusqu'à jeudi, les quelque 320 délégués de l'Union des producteurs agricoles (UPA) ont profité aujourd'hui du passage du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Laurent Lessard, pour lui remettre un plan agricole ambitieux en vue de la future politique bioalimentaire québécoise.

« Lors du récent Sommet sur l'alimentation, M. Lessard a confirmé le dépôt d'une politique bioalimentaire québécoise au printemps 2018. Aujourd'hui, nous lui présentons des mesures concrètes pour répondre aux attentes de nos concitoyens, assurer le développement à long terme du secteur agricole et atteindre les cibles de croissance proposées par le gouvernement du Québec », a déclaré le président général de l'UPA, Marcel Groleau.

Le plan agricole proposé par l'UPA en vue de la future politique bioalimentaire québécoise répond à plusieurs enjeux du secteur, incluant l'achat local, la salubrité, la traçabilité, le développement durable, les investissements à la ferme, l'agroenvironnement, la gestion des risques, la protection du territoire agricole, l'accès aux terres ainsi que le développement des diverses filières agroalimentaires.

Pour l'UPA, il est impératif d'adopter une politique d'achat de produits d'ici pour le secteur institutionnel, d'accroître l'offre de produits québécois sur les tablettes des détaillants et d'aider les consommateurs à faire des choix éclairés en priorisant l'identification Aliments du Québec. Il est aussi important de développer les marchés locaux, d'appuyer les circuits courts de commercialisation et d'accroître les investissements visant le développement de la production biologique.

L'UPA considère également qu'il faut appuyer l'adaptation des entreprises dans les domaines de l'environnement et du bien-être animal, protéger davantage le territoire agricole et freiner le phénomène d'accaparement des terres. Pour l'Union, il est inacceptable que des deniers publics servent à financer un modèle qui concurrence les agriculteurs de métier, qui empêche le développement d'entreprises familiales, qui favorise l'émergence d'une agriculture de locataires et qui menace l'entrepreneuriat, comme le fait la Caisse de dépôt et placement du Québec (10 M$) et le Fonds de solidarité FTQ (10 M$) avec PANGEA terres agricoles.

« L'agriculture de chez nous a déjà beaucoup à offrir aux consommateurs d'ici et d'ailleurs dans le monde, tant par sa qualité que par sa diversité. Le plan de match que nous proposons aujourd'hui au gouvernement du Québec permettra à nos entreprises agricoles d'aller encore plus loin », a ajouté M. Groleau, faisant notamment référence à des mesures concrètes comme une bonification des programmes de La Financière agricole du Québec, la levée du moratoire sur les superficies en culture ainsi que la mise en place d'un régime de taxation foncière agricole et forestière équitable.

 

SOURCE Union des producteurs agricoles


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Les représentants des médias sont invités à une conférence de presse conjointe entre le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) et les trois...

à 07:00
Entre le malaise de l'appropriation culturelle autochtone accolé à son titre et le discours désobligeant du directeur des ventes à l'endroit des travailleuses du sexe, le projet OSHA vise à développer 200 condos et se targue d'y inclure 40 logements...

15 fév 2019
Bitsane a annoncé le lancement d'une nouvelle fonctionnalité permettant à ses utilisateurs de modifier les commandes actives. Cette fonctionnalité exclusive permet aux traders d'ajuster le tarif et le volume de leurs commandes actives. En...

15 fév 2019
Industries Lassonde inc. (« Lassonde » ou la « Société ») annonce aujourd'hui des résultats préliminaires non audités pour son quatrième trimestre et son exercice terminés le 31 décembre 2018. Ces résultats préliminaires non audités sont fondés sur...

15 fév 2019
Le conseil d'administration de la Compagnie d'assurance générale Co-operators (ci-après « Co-operators Générale ») a aujourd'hui déclaré sa distribution trimestrielle de dividende non cumulatif de 0,3125 $ par action privilégiée rachetable de...

15 fév 2019
Le conseil d'administration de Boralex inc. (« Boralex » ou la « Société ») a déclaré un dividende trimestriel de 0,165$ par action ordinaire. Ce dernier sera versé le 15 mars 2019 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 28 février...



Communiqué envoyé le 6 décembre 2017 à 17:19 et diffusé par :