Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Actualité gouvernementale, Sécurité publique

Mise à jour - Santé Canada rappelle aux Canadiens les risques associés à la consommation d'amandes d'abricots amères



OTTAWA, le 5 déc. 2017 /CNW/ - Santé Canada rappelle aux Canadiens qu'ils doivent limiter leur consommation d'amandes d'abricots amères en raison du risque d'empoisonnement au cyanure. Les amandes d'abricots amères contiennent de l'amygdaline (aussi connue sous le nom de laétrile et commercialisée sous le nom de vitamine B17), une substance naturelle qui donne aux amandes leur goût amer et qui peut libérer du cyanure après avoir été ingérée.

Le corps humain peut éliminer de petites quantités de cyanure, mais de grandes quantités peuvent poser un grand danger pour la santé. L'ingestion de plus que quelques amandes d'abricots amères peut faire augmenter la concentration de cyanure dans l'organisme au point de causer un empoisonnement pouvant mener au décès. L'empoisonnement au cyanure peut entraîner des symptômes tels qu'une faiblesse et de la confusion, de l'anxiété, de l'agitation, des maux de tête, des nausées, une difficulté à respirer, un essoufflement, des évanouissements, des convulsions et un arrêt cardiaque. Santé Canada conseille aux adultes qui choisissent de consommer des amandes d'abricots amères de limiter leur consommation à trois amandes par jour, de les moudre et de les mélanger à d'autres aliments. Les enfants ne devraient pas consommer d'amandes d'abricots amères.

L'amande d'abricot est la graine qui se trouve à l'intérieur du noyau de l'abricot. Il en existe deux types : les amandes douces et les amandes amères. Les amandes douces et la chair des abricots ne posent aucun risque pour la santé des Canadiens.

Des emballages d'amandes d'abricots amères entières sont vendus dans les magasins d'aliments naturels et dans certaines épiceries asiatiques, et on peut aussi s'en procurer sur Internet. Sur le marché, on peut trouver le noyau entier ou l'amande qu'il contient. Les noyaux d'abricots ressemblent à ceux des prunes. Une fois écalées, les amandes d'abricots amères sont généralement blanchâtres et ont l'aspect d'une petite amande, mais leur goût est amer.

Les amandes d'abricots amères peuvent servir à aromatiser les aliments. Cependant, sur certains emballages d'aliments naturels, elles peuvent être présentées comme un ingrédient médicinal qui permet de traiter des maladies telles que le cancer.

Aucun produit de santé contenant de l'amygdaline (ou laétrile ou vitamine B17) n'a été approuvé par Santé Canada pour le traitement du cancer ou d'une autre maladie. Santé Canada n'autorise pas les allégations de traitement du cancer dans le cas des produits de santé naturels. L'utilisation de produits médicinaux ou produits de santé non approuvés contenant cet ingrédient peut entraîner un empoisonnement au cyanure pouvant mener au décès.

Récemment, Santé Canada a appris que certaines personnes pouvaient consommer des amandes d'abricots amères entières comme collation, en quantités suffisantes pour provoquer un empoisonnement aigu au cyanure. Le Ministère évalue donc la façon dont ces produits sont vendus et n'hésitera pas à prendre les mesures qui pourraient s'imposer pour protéger adéquatement les Canadiens.

Les consommateurs qui sont inquiets au sujet de symptômes qui pourraient être associés à l'utilisation de produits contenant des amandes d'abricots amères devraient consulter leur professionnel de la santé.

Pour plus de renseignements

Also available in English

 

SOURCE Santé Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:00
Les coprésidentes de la Grande semaine des tout-petits (GSTP), Mme Lucie Champagne, conseillère stratégique, Association québécoise des centres de la petite enfance et Mme Isabelle Lizée, directrice générale, Carrefour action municipale et famille,...

à 12:00
Aujourd'hui, la ministre responsable des Affaires Autochtones, Mme Sylvie D'Amours a participé à l'inauguration officielle des nouveaux locaux du Centre d'amitié Eenou de Chibougamau. C'est en partie grâce à une subvention de 600 000 $, provenant du...

à 11:37
La ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, a annoncé aujourd'hui la nomination, par le Gouvernement du Québec, de madame Josée Filion à titre de présidente-directrice générale adjointe (PDGA) du Centre intégré de santé...

à 10:00
La Société canadienne de la SLA annonce aujourd'hui un investissement d'un million de dollars dans huit nouveaux projets de recherche financés en 2018 dans le cadre du programme de recherche de la Société canadienne de la SLA, qui constitue la seule...

à 09:45
L'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) met en ligne les trois premières capsules vidéo de sa série de micro-reportages Les experts. Cette série de courtes vidéos met en vedette des témoignages de résidents et d'usagers, de...

à 09:30
L'Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS) ainsi que la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec-FIQ ont décidé d'unir leurs forces et annoncent aujourd'hui qu'elles parleront...




Communiqué envoyé le 5 décembre 2017 à 15:02 et diffusé par :