Le Lézard
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Religion, Première Nation

Déclaration des Oblats de Marie-Immaculée


SEPT-ILES, QC, le 29 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Les Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée entendent collaborer pleinement à l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Les Oblats sont profondément préoccupés et affligés suite aux témoignages entendus à l'occasion de cette enquête et souhaitent que toute la lumière soit faite sur ces événements. Les Oblats souhaitent ardemment que les membres de la communauté puissent témoigner librement pour retrouver la paix d'esprit. Ils condamnent vigoureusement toute forme de violence physique ou psychologique.

Les Oblats sont des gens engagés et dévoués dans les communautés qui les accueillent et qu'ils accompagnent. Ils souhaitent que les personnes qui les côtoient aujourd'hui puissent bénéficier de leur accompagnement spirituel, si elles le désirent, afin de les aider à surmonter leur douleur.

À propos des Oblats de Marie-Immaculée

Les Missionnaires Oblats de Marie-Immaculée forment une congrégation cléricale de droit pontifical. En 1841, à la demande de Mgr Ignace Bourget, la congrégation envoie ses premiers missionnaires au Canada. Les Oblats sont connus au Québec pour leur engagement auprès des Premières Nations, particulièrement auprès des Innus (Montagnais) de la Côte-Nord. Depuis 1903, ils sont les gardiens du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières et sont aussi actifs notamment à Québec, Montréal et Ottawa. Ils ont fondé l'Université d'Ottawa en 1848 sous le nom de Collège de Bytown, dont ils ont assuré la direction jusqu'en 1966.

 

SOURCE Oblats de Marie-Immaculée



Communiqué envoyé le 29 novembre 2017 à 09:03 et diffusé par :