Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Réduction de lits à l'installation des Escoumins - Le SIISNEQ et la FSQ dénoncent ce manque de respect à l'égard de la population et du personnel



LES ESCOUMINS, QC, le 14 nov. 2017 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des intervenantes et des intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) et la Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) qualifient de très mauvaise surprise pour la population et le personnel la décision, prise par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, de réduire le nombre de lits d'hospitalisation à l'installation des Escoumins.

La présidente du SIISNEQ-CSQ, Nathalie Savard, n'en revient pas que le syndicat n'ait pas été informé auparavant de cette décision qui a pourtant des impacts sérieux sur certains de ses membres. « Pour un employeur qui prétend habituellement que le syndicat est un partenaire, il n'a certainement pas mis en pratique sa philosophie dans ce cas-ci. Un simple avis de quatre jours pour une annonce aussi sérieuse démontre le peu de respect de la direction générale du CISSS, tant à l'égard de la population que du personnel », commente Nathalie Savard.

De graves inquiétudes

Selon elle, cette façon de faire désinvolte rend le personnel et la population encore plus méfiants envers les autorités du CISSS et augmente leur inquiétude quant à l'accès aux soins de santé, pourtant essentiels. « Du jour au lendemain, on décide de transférer des patients à Baie-Comeau, obligeant leurs proches à faire trois heures de route, aller-retour, en voiture pour aller les visiter. Sans compter que la route peut être très difficile en hiver dans cette région, ce qui augmente d'autant plus les risques encourus. Ça n'a aucun sens », dénonce la présidente du SIISNEQ-CSQ.

Nathalie Savard ajoute que ce n'est guère mieux pour le personnel touché, qui est très inquiet. « Personne ne sait ce qu'il va lui arriver à compter de lundi prochain. Il faut être irresponsable pour placer son personnel dans une telle situation d'insécurité », constate-t-elle.

Des questions qui nécessitent des réponses

Pour sa part, la présidente de la FSQ-CSQ, Claire Montour, met en doute le bien-fondé de cette décision et se demande si le CISSS n'a pas choisi de protéger le confort des médecins au détriment des intérêts de la population et du personnel.

« Le projet de loi no 130 donne des pouvoirs contraignants aux gestionnaires des CISSS pour obliger les médecins à se déplacer sur le territoire afin d'assurer les services pour répondre aux besoins de la population. A-t-on envisagé un tel recours dans ce cas-ci? Et si cela était impossible, a-t-on réfléchi à la possibilité d'embaucher des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) pour pallier l'absence de médecins pour une période aussi courte? Voilà des questions auxquelles le CISSS de la Côte-Nord doit répondre rapidement, au nom de la transparence la plus élémentaire », somme Claire Montour.

Un appel à la mobilisation

Nathalie Savard renchérit en invitant la population et ses représentants politiques, sur les scènes municipale et provinciale, à se mobiliser pour défendre leur droit à des services de santé de proximité.

« La direction générale du CISSS prétend que cette diminution de lits d'hospitalisation n'est que pour une courte durée, mais peut-on faire confiance à des gens qui n'ont manifesté jusqu'à présent aucune transparence? N'est-ce pas plutôt le début de la fin pour l'installation des Escoumins? Les petits milieux sont-ils en train de faire les frais de la création des CISSS imposée par Gaétan Barrette? Les dirigeants du CISSS doivent rendre des comptes à la population et au personnel. Nous devons être nombreux à la prochaine assemblée publique qui aura lieu le 22 novembre prochain, à 16 h 30 », conclut la présidente du SIISNEQ-CSQ, Nathalie Savard.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente plus de 5 000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), centre hospitalier de réadaptation, centre de réadaptation en dépendance et Héma-Québec. Elle est membre de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public.

Profil du SIISNEQ-CSQ

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) représente 1 250 membres infirmières et infirmiers, infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires et inhalothérapeutes oeuvrant dans trois réseaux répartis dans les régions de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

 

SOURCE SYNDICAT DES INTERVENANTES ET INTERVENANTS DE LA SANTE DU NORD-EST QUEBECOIS (SIISNEQ-CSQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 05:44
CannTrust Holdings Inc. (« CannTrust » ou la « société » | TSX: TRST), producteur agréé de cannabis médical et récréatif en vertu de la Loi sur le cannabis et de ses réglementations, a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers et opérationnels...

à 05:00
Deloitte est heureux de dévoiler aujourd'hui les lauréates 2018 de ses programmes Technologie Fast 50, Sociétés prometteuses et prix Leadership Technologie Fast 50. Le palmarès Technologie Fast 50 souligne les réalisations de classe mondiale de...

à 03:00
Capua BioServices, le plus grand fournisseur indépendant de services de qualité dans le domaine du développement et de la fabrication de procédés microbiens en sous-traitance d'Europe pour les secteurs pharmaceutique et alimentaire, a annoncé...

14 nov 2018
Dragonfly Therapeutics, Inc. (« Dragonfly » ou la « société »), a annoncé aujourd'hui avoir signé avec Celgene Corporation et ses...

14 nov 2018
Prolongement des dates d'échéance de la marge de crédit et des prêts à long terme à septembre 2024 Implantation de mesures de contrôle des coûts afin de réduire de façon significative le taux d'absorption des liquidités et accroître les liquidités...

14 nov 2018
ProblèmeLe Laboratoire Riva Inc. et les Laboratoires Trianon Inc. procèdent au rappel volontaire de plusieurs solutions orales d'acétaminophène à saveur de fraise pour les enfants, vendues sans ordonnance sous les marques Biomedic, Option+ et...




Communiqué envoyé le 14 novembre 2017 à 11:53 et diffusé par :