Le Lézard
Sujets : Religion, Plaidoyer (politique)

World Religion News : Pour quelle raison a-t-on mis en place un nouveau conseil interreligieux ukrainien et qu'a-t-il accompli ?


SANTA MONICA, Californie, November 7, 2017 /PRNewswire/ --

Dans son article publié le 2 novembre 2017, James Wilson, directeur du Conseil commercial UE-Ukraine, explique que le Conseil pan-ukrainien des églises et des organisations religieuses (AUCCRO) a été crée en 1996 pour « rassembler les efforts des Églises et des organisations religieuses en vue du renouveau spirituel de l'Ukraine, de la coordination du dialogue inter-églises, de la rédaction d'actes réglementaires concernant les questions afférentes aux relations entre l'église et l'État et de l'organisation d'évènements de bienfaisance ».

     (Photo: http://mma.prnewswire.com/media/597725/World_Religion_News_Infographic.jpg )

C'est ainsi que l'auteur s'interroge sur la raison pour laquelle le 26 janvier 2017, le Conseil pan-ukrainien des associations religieuses (AUCRA) a été mis en place avec des objectifs similaires, notant que toutes les confessions adhérentes sont des confessions présentes de longue date mais minoritaires dans l'espace religieux ukrainien. Le professeur A. Sagan, vice-président de l'UARS (association d'universitaires religieux), affiliée à l'AUCRA, a affirmé, quant à lui, ce qui suit : « le potentiel de nombreuses associations religieuses présentes en Ukraine doit encore être réalisé et exploité de manière plus efficace. Entre-temps, ces organisations disposent de capacités importantes en vue du développement de l'Ukraine pour l'établissement de liens internationaux ». Selon le théoricien de l'AUCRA L. Filipovich, la distinction majeure par rapport à l'AUCCRO est son ouverture et son adhésion aux valeurs postmodernistes de l'Euromäidan.

M. Wilson soutient, quant à lui, que les représentants des confessions religieuses plus importantes dans le pays risquent fort de ne pas répondre à l'appel de l'AUCRA, en dépit de la médiation de l'UARS, car elles demeurent fidèles à la mission de l'AUCCRO consistant à démontrer aux autorités que les croyants constituent une part importante de la société. Les confessions plus importantes ne sont par ailleurs pas convaincues par la tentative de l'AUCRA d'attirer l'attention sur ses activités.

M. Wilson note également que jusqu'à ce jour, les résultats des réunions de l'AUCRA ne sont pas intéressants, car les décisions adoptées ne suscitent pas de grands espoirs quant à la contribution de l'AUCRA au développement des relations internationales ou des sphères sociales et caritatives en Ukraine.

L'auteur affirme que l'AUCRA entend augmenter le rôle des minorités religieuses libérales, en promouvant leur idéologie dans la sphère publique, afin de renforcer la rhétorique post-Maïdan. Dans ces conditions, le fait que l'AUCRA soit constitué de figures importantes des gouvernements présidentiels précédents suggère que l'association est bien consciente de la magnitude politique et des conséquences de l'ingérence dans le système pré-établi de valeurs sociales, et du fait qu'elle tente sciemment de transformer l'espace religieux sans demander la permission ni recevoir l'accord des autorités étatiques.

Retrouvez l'intégralité de l'article ici : http://www.worldreligionnews.com/religion-news/reason-another-ukrainian-inter-religious-council-established-achieve  



Communiqué envoyé le 7 novembre 2017 à 06:30 et diffusé par :