Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Religion, Politique intérieure, Plaidoyer (politique)

Adoption du projet de loi no 62 - Une finale décevante


MONTRÉAL, le 19 oct. 2017 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) accueille tièdement l'adoption du projet de loi sur la neutralité religieuse par l'Assemblée nationale.

« Nous aurions plutôt souhaité que le gouvernement pose un geste clair en déclarant que l'État est laïque et non pas seulement neutre sur le plan religieux. Si les libéraux avaient été sérieux dans leur démarche, ils seraient allés beaucoup plus loin. Ils pouvaient politiquement le faire, et ils devaient le faire », soutient Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Par ailleurs, la CSQ voit d'un bon oeil l'article qui force le ministre à établir des lignes directrices portant sur le traitement d'une demande d'accommodement pour un motif religieux et du fait que ces lignes directrices devront être publiées sur le site Web du ministère de la Justice. « Or, nous trouvons rassurant le fait que les lignes directrices devront faire l'objet d'une étude par la commission compétente de l'Assemblée nationale. Cela permettra de continuer le débat et de faire les ajustements requis », ajoute Louise Chabot.

Des demandes entendues

Dans son mémoire, la CSQ soulevait l'importance de ne pas mettre tout le poids d'une telle décision sur les épaules des employés d'un organisme public sans les outiller : « Le gouvernement semble nous avoir entendus. Les salariés auraient une personne désignée à qui ils pourraient se référer pour des cas précis, au-delà des grands principes d'application. C'est particulièrement important pour les milieux où on a à prendre en considération à la fois l'intérêt des enfants et celui des parents, comme dans les écoles ou les services de garde », souligne la présidente.

Un problème non réglé

Enfin, pour la CSQ, l'enjeu des écoles privées confessionnelles reste entier : « Même si on prévoit maintenant que les écoles privées subventionnées seront sujettes à cette loi, les écoles confessionnelles continueront d'être financées. C'est un non-sens. Nous réclamions que ces subventions soient abolies tout en s'assurant de l'intégration du personnel de ces écoles privées au réseau public d'éducation », conclut Louise Chabot.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 dans le secteur public. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Twitter : @csq_centrale

 

SOURCE Centrale des syndicats du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:36
La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) procède actuellement à une perquisition des Entreprises Landco inc. à Piedmont dans le but d'enquêter sur un possible stratagème de travaux visant à contourner les exigences de la Loi sur le bâtiment. Ce...

à 11:32
Fisher Investments ? la société mère de Fisher Investments Europe, qui propose ses services en France, a récemment franchi la barre des 100.000 clients au sein de ses quatre principaux pôles : Clientèle privée US, Institutionnel, Clientèle privée...

à 11:16
Reprise des négociations pour : Société : Stuve Gold Corp. Symbole à la Bourse de croissance TSX : STUV Les titres : Oui Reprise (HE) : 11 h 30 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard...

à 11:12
La Monnaie royale canadienne est ravie d'annoncer que sa Médaille de reconnaissance a remporté le prix spécial de l'International Association of Currency Affairs (IACA) pour la meilleure initiative en matière de devise en contexte de pandémie...

à 11:00
Pendant des années, François Legault et la CAQ ont nié l'existence de la pénurie de main-d'oeuvre et ignoré les impacts économiques importants sur les entreprises du Québec. Après maintenant trois ans, il est clair que le laisser-aller caquiste a...

à 10:22
Reprise des négociations pour : Société : Facedrive Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : FD Les titres : Non Reprise (HE) : 10 h 00 m 55 s L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard...



Communiqué envoyé le 19 octobre 2017 à 15:48 et diffusé par :