Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Conservation / Recyclage, Plaidoyer (politique)

La ministre Melançon aura beaucoup de travail à faire dans le dossier de la consigne!



LAVAL, QC, le 16 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Le syndicat des Teamsters est d'avis que la nouvelle ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, aura beaucoup de pain sur la planche au cours des prochains mois, notamment en ce qui concerne la promotion de la bouteille brune décapsulable.

En effet, le syndicat des Teamsters, qui représente plus de 1 500 travailleurs et travailleuses à l'emploi des brasseurs Molson et Labatt entre autres, estime que des centaines d'emplois sont menacés dans l'industrie brassicole parce que cette dernière a pris un virage canette il y a quelques années.

Les grands brasseurs, qui sont toujours à la recherche de moyens d'accroître leurs parts de marché et leur profitabilité pour leurs actionnaires, ont augmenté leur offre de canettes sur le marché pour suivre la tendance nord-américaine de l'industrie.

Il est pourtant établi que près d'une canette sur trois aboutit dans un site d'enfouissement, ce qui est contraire aux principes de développement durable et coûte cher non seulement à l'ensemble de la collectivité, mais aussi aux municipalités québécoises qui doivent souvent payer un fort prix pour se débarrasser de leurs déchets.

L'organisme Consignaction estime d'ailleurs que 440 millions des 1,8 milliard de contenants consignés ne sont pas récupérés et ne seront donc jamais recyclés. Les canettes font partie de ces 440 millions de contenants, tandis que 98 % des bouteilles brunes sont récupérées et réutilisées.

« Enfouir 440 millions de contenants non récupérés, dont des canettes, ça coûte très, très cher et ça cause de la pollution, explique le président de la Section locale 1999 du syndicat des Teamsters, Michel Héroux. Et il y en aura de plus en plus puisque l'entente Recyc-Québec, échue depuis 2016, n'a pas été reconduite par le gouvernement. Cela ouvre une porte aux brasseurs, qui pourraient être tentés de ne produire et vendre que de la bière en canette. »

Pourtant, les bouteilles brunes présentent des avantages incontestables : elles sont récupérées à 98 % et réutilisées jusqu'à 17 fois chacune.

L'entente Recyc-Québec est morte

L'entente Recyc-Québec, qui est à la base du système de consignation de canettes en place au Québec depuis 1984, lie les brasseurs ainsi que les fabricants et détaillants de boissons gazeuses. Cette entente découle de la Loi sur la vente et la distribution de bière et de boissons gazeuses dans des contenants à remplissage unique.

Jusqu'à l'année dernière, les brasseurs payaient des pénalités lorsqu'elles vendaient plus de 37 % de leur production de bière en canettes, mais est-ce encore le cas à l'heure actuelle? De plus, le non-renouvellement de l'entente a créé un vide réglementaire qui pourrait inciter les brasseurs à ne produire que des canettes de bière.

Mentionnons que 55 % de la production de bière au Québec est vendue en canettes... Par conséquent, les brasseurs, loin d'être lésés par les pénalités financières imposées par le gouvernement, continuent de favoriser le contenant en aluminium.

La construction de la nouvelle usine de Molson, annoncée il y a quelques mois par les dirigeants de l'entreprise, jumelée à la fin de l'entente Recyc-Québec pourrait mener à la disparition totale des chaînes de production de bouteilles brunes au profit de la canette. Ainsi, près de 150 emplois bien rémunérés seraient supprimés à l'ouverture de la nouvelle usine. On parle ici que des emplois en embouteillage et il s'agit d'une estimation conservatrice.

« La canette n'est pas écologique, point à la ligne, affirme sans détour le leader syndical. Le gouvernement doit annoncer ses couleurs et laisser savoir aux Québécoises et Québécois, s'il favorise réellement la protection de l'environnement, comment il entend faire la promotion de la bouteille brune et convaincre les brasseurs que c'est socialement inacceptable de produire plus de canettes. »

Les dirigeants du syndicat des Teamsters ont d'ailleurs fait parvenir une lettre à la nouvelle ministre afin de lui solliciter une rencontre.

« Je crois qu'une rencontre dans les plus brefs délais s'impose parce que Molson, par exemple, prendra des décisions à très court terme qui auront des impacts sur l'environnement et les emplois, termine M. Héroux. Nous sommes disposés à collaborer avec elle [la nouvelle ministre] afin de trouver des solutions avantageuses pour toutes les parties, à condition qu'elles soient profitables pour la collectivité et, bien entendu, nos membres. »

La bouteille brune en bref

Le syndicat des Teamsters représente les intérêts de près de et 125 000 membres au Canada, dont
45 000 au Québec. La Fraternité internationale des Teamsters compte 1,4 million de membres en Amérique du Nord.

 

SOURCE Teamsters Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:00
Cibler des consommateurs de plus en plus aventureux, axés sur les nouvelles découvertes et expériences, sera essentiel aux développements dans le secteur de l'alimentation et des boissons en 2019. Le monde connecté a conduit des consommateurs de tous...

14 nov 2018
Le gouvernement du Canada reconnaît l'importance des aliments récoltés traditionnellement dans l'alimentation et la culture des Autochtones et des habitants du Nord, et il appuie ces derniers ainsi que les scientifiques qui travaillent ensemble pour...

14 nov 2018
Les inondations sont la catastrophe naturelle la plus coûteuse et la plus fréquente au Canada. Aujourd'hui, l'honorable Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, annonce un financement fédéral de près d'un million de...

14 nov 2018
L'Agence canadienne d'évaluation environnementale (l'Agence) réalise une évaluation environnementale fédérale pour le projet de mine d'or Blackwater, situé à environ 110 kilomètres au sud-ouest de Vanderhoof, en Colombie-Britannique. L'Agence invite...

14 nov 2018
L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, annoncera de nouvelles mesures pour la Colombie-Britannique, dans le cadre du Plan de protection des océans du gouvernement du Canada. Ce plan est le...

14 nov 2018
Les Canadiens savent que la protection de notre patrimoine naturel est essentielle au bien de notre environnement, de notre économie et de nos collectivités. C'est pourquoi le gouvernement du Canada s'est engagé à doubler la superficie de nature...




Communiqué envoyé le 16 octobre 2017 à 13:42 et diffusé par :