Le Lézard
Classé dans : Transport
Sujet : Plaidoyer (politique)

Agrandissement du Port de Québec : un projet durable qui valorise un atout indéniable pour le Québec et le Canada, selon le CPQ


MONTRÉAL, le 3 févr. 2017 /CNW Telbec/ - De passage aux audiences publiques de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale sur le projet Beauport 2020 du Port de Québec, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a tenu à souligner l'importance économique de ce projet d'agrandissement, qui s'inscrit dans une démarche stratégique d'optimisation des pôles logistiques au Québec.

« Dans le contexte où le gouvernement est en train de mettre en place les outils pour orchestrer la transition énergétique du Québec et diminuer son empreinte carbone, le secteur du transport des marchandises, pilier de l'économie essentiel autant à la qualité de vie des citoyens qu'aux échanges commerciaux, doit aussi faire partie de la solution », a déclaré Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « L'optimisation des chaines d'approvisionnement, l'intermodalité, l'innovation technologique, la valorisation de modes de transport moins polluants et l'amélioration de la performance sont autant d'ingrédients qui jouent un rôle clé dans les efforts de réduction de nos émissions de GES. »

La contribution du transport maritime, reconnue pour son efficacité énergétique et responsable déjà du tiers du tonnage total au Québec, est ainsi appelée à croître davantage au cours des prochaines années, et notamment grâce à l'application de la Stratégie maritime gouvernementale. Dans ce contexte, le projet d'agrandissement Beauport 2020 du Port de Québec, avec son terminal multifonctionnel, prend toute sa pertinence.

Le Port de Québec bénéficie d'un emplacement et de caractéristiques techniques qui en font une plaque tournante stratégique pour le transport maritime. Situé au centre du réseau routier et ferroviaire, ce site a la capacité d'accueillir d'imposants navires nécessitant une certaine profondeur pour accoster et mise sur une grande intermodalité, qui sera optimisée par le projet Beauport 2020. En étant en opération toute l'année, il joue d'ailleurs un rôle incontournable au sein de la route de commerce continentale, en en faisant un des ports les plus importants au Canada en termes de tonnage et de retombées économiques.

Mais dans un contexte marqué par une forte concurrence internationale et une évolution rapide des capacités logistiques, il n'est pas étonnant que le Port de Québec ait atteint sa pleine capacité de développement et qu'il n'échappe pas à la compétition féroce qui existe entre les ports de la côte Est américaine.

« Beauport 2020 représente un fort potentiel de développement économique non seulement pour la région de Québec, mais pour l'ensemble de la province qui bénéficiera du gain d'efficacité et de capacité de traitement, des recettes fiscales supplémentaires engendrées, du réaménagement de la Baie de Beauport et des autres retombées connexes », selon M. Dorval.

Ce projet majeur représente en fait un investissement initial de l'ordre de 190 M$, dont 70 % proviennent du privé, auquel sont susceptibles de s'ajouter des investissements de 250 à 400 M$ pour l'aménagement des installations supplémentaires à construire sur le terrain de l'arrière-quai. Dans sa phase de construction, qui devrait durer 5 ans, il est estimé que le projet créera 1 200 emplois par année et quelque 1 100 emplois permanents supplémentaires durant la phase d'opération. En somme, Beauport 2020 pourrait ajouter 100 M$ par an en retombées économiques pour les vingt prochaines années selon les estimations du Port.

De plus, tout en répondant à certaines préoccupations environnementales et sociales par des études d'impact, des mesures d'atténuation et des programmes de surveillance et de suivi environnemental rigoureux, l'organisme a déjà mis sur pieds plusieurs outils de gestion significatifs et différentes activités porte-ouvertes avec les communautés avoisinantes, dans le but de développer de façon durable et avec transparence ce projet porteur.

Historiquement, le fleuve Saint-Laurent a été au coeur de la découverte de la Nouvelle-France à partir de l'Europe, du développement et de l'essor du Québec jusqu'à aujourd'hui, sans compter la fondation de la Ville de Québec. Or, « dans un contexte de concurrence mondiale accrue, le Québec et le Canada doivent investir dans la compétitivité de leurs pôles logistiques. Ils doivent profiter de l'avantage du Port de Québec, qui est le chemin le plus court entre l'Europe et les Grands Lacs, et ce, alors que les ports américains en eaux profondes ont déjà investi massivement pour offrir des infrastructures modernisées. Beauport 2020 s'inscrit dans cette démarche globale d'optimisation porteuse pour la prospérité de l'économie de tout le Québec et le Canada », de conclure, M. Dorval.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour consulter le mémoire du CPQ : https://www.cpq.qc.ca/wp-content/uploads/2017/02/memoire020217.pdf

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 70 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

 

SOURCE Conseil du patronat du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:56
Le ministère des Transports informe les usagers de la route et ses partenaires qu'il procédera de manière préventive à la fermeture complète de la bretelle menant du boulevard des Sources vers l'autoroute 20 en direction ouest pour une durée...

à 15:30
À la suite de la fermeture de la Route blanche sur le tronçon entre Pakuashipi et Saint-Augustin par le ministère des Transports du Québec aujourd'hui, la Société des traversiers du Québec (STQ) informe sa clientèle qu'elle mettra en place un service...

à 15:02
La période au cours de laquelle les limites de charges autorisées sont réduites en raison de la diminution de la capacité portante du réseau routier débutera le lundi 6 avril pour les zones 2 et 3. En vue de protéger le réseau routier, le contrôle...

à 14:46
Lorraine Richard, députée de Duplessis et porte-parole du Parti Québécois en matière de sécurité publique, relaie un nombre grandissant de voix qui réclament des précisions quant aux barrages routiers censés protéger les régions contre la propagation...

à 12:29
Il est nécessaire d'assurer la sécurité du transport de marchandises dangereuses par chemin de fer et de protéger les cheminots et les personnes qui vivent à proximité des corridors ferroviaires du Canada. Aujourd'hui, le ministre des Transports,...

à 11:34
Quoi faire avec une voiture qui, comme son propriétaire, ne sort que pour faire l'épicerie? Comment désinfecter convenablement son véhicule? Pourquoi l'essence est-elle revenue au prix d'il y a 12 ans? CAA-Québec répond aux questions relatives à...



Communiqué envoyé le 3 février 2017 à 10:31 et diffusé par :