Le Lézard
Sujets : Lois fédérales et d'états, Femme, Religion, Plaidoyer (politique)

La bibliothèque publique de Saskatoon interdit la tenue d'une rencontre entre des partisans pro-vie et un candidat à la direction du Parti conservateur


QUÉBEC, le 26 janv. 2017 /CNW/ - Brad Trost, candidat à la direction du Parti conservateur et député de Saskatoon, a exprimé sa frustration après que des responsables de la bibliothèque publique de Saskatoon aient empêché un groupe de chrétiens de le rencontrer afin de discuter de préoccupations liées à plusieurs questions, y compris l'avortement.

Dans une lettre qu'elle a envoyée aux organisateurs de la rencontre - certains ayant participé bénévolement à la campagne de M. Trost -, la bibliothèque a énuméré plusieurs raisons pour justifier cette interdiction, y compris des préoccupations portant sur la liberté d'expression de même que sur la sécurité.

« Le fait d'annuler cette discussion sérieuse au sujet de politiques en raison de menaces de violence de manifestants n'est pas simplement antichrétien : c'est antidémocratique », a déclaré M. Trost. « Pourriez-vous imaginer le tollé si la ville de Saskatoon annulait un événement pro-choix en raison d'objections de l'Église catholique? »

« Tous les Canadiens et Canadiennes devraient s'inquiéter de cette tendance », a-t-il ajouté. « C'est l'une des raisons pour lesquelles je me porte candidat à la direction du Parti conservateur. »

« Mentionner une préoccupation liée à la liberté d'expression en guise de raison pour empêcher des chrétiens de louer une salle de réunion publique est particulièrement contrariant », a poursuivi M. Trost. « Comment le fait de museler des chrétiens protège-t-il leur droit de s'exprimer? Il s'agit là d'un argument absurde. »

SOURCE Campagne Brad Trost



Communiqué envoyé le 26 janvier 2017 à 21:32 et diffusé par :