Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujets : Prix et Récompenses, Comptabilité, Expansion d'entreprise

Le consortium HyDeploy de National Grid décroche un financement de 7 millions GBP de la part d'Ofgem pour la conversion d'électricité en gaz au Royaume-Uni Vente d'un électrolyseur de 0,5 MW


LONDRES, November 30, 2016 /PRNewswire/ --

ITM Power (AIM : ITM), la société de stockage d'énergie et de combustible propre, a le plaisir d'annoncer que dans le cadre du consortium HyDeploy, elle fournira un électrolyseur de 0,5 MW pour un programme visant à démontrer l'utilisation d'hydrogène mélangé dans le réseau de gaz britannique. Ce projet d'une valeur de 6,8 millions GBP, financé par Ofgem et dirigé par National Grid, est un projet essentiel qui établira un cadre pour l'injection d'hydrogène dans le réseau gazier du Royaume-Uni et pour l'ouverture d'un nouveau marché de la conversion de l'électricité en gaz dans le pays.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20161129/443809LOGO )

D'après National Grid, « Ce projet d'une durée de trois ans commencera en 2017 et les résultats seront utilisés comme base pour un essai public supplémentaire de l'utilisation de gaz naturel à base d'hydrogène mélangé dans le réseau britannique, avec pour objectif de déployer par la suite l'utilisation de mélanges d'hydrogène à l'échelle nationale. »

Le consortium HyDeploy comprend National Grid, Northern Gas Networks, l'université de Keele, The Health and Safety Laboratory (HSL), ITM Power et Progressive Energy. Il est soutenu par les experts en gaz KIWA Gastec et la société d'ingénierie Otto Simon.

Le Dr Graham Cooley, PDG d'ITM Power, a commenté : « Ce financement par Ofgem d'une démonstration de l'utilisation d'hydrogène dans le réseau gazier constitue le premier pas vers la création d'un marché britannique de la conversion d'électricité en gaz, qui jouera un rôle important dans la décarbonisation du réseau de gaz du Royaume-Uni.  Nous sommes ravis de contribuer à l'établissement de la structure et des avantages pour le public de ce nouveau marché. »

Le texte ci-dessous est issu de l'annonce faite aujourd'hui par National Grid :

7 millions GBP pour un système de chauffage écologique révolutionnaire à l'université de Keele 

Un projet pilote révolutionnaire qui pourrait transformer la manière dont la Grande-Bretagne chauffe ses foyers et son industrie, tout en luttant contre les changements climatiques, a décroché aujourd'hui (30 novembre) un financement de 7 millions GBP de la part d'Ofgem.

National Grid Gas Distribution, en collaboration avec Northern Gas Networks et le consortium HyDeploy, a reçu 6,8 millions GBP dans le cadre du concours Network Innovation Competition d'Ofgem. Ce financement sera utilisé pour une initiative innovante de chauffage écologique, à l'aide du réseau de gaz de l'université de Keele dans le Staffordshire.

Le projet HyDeploy vise à injecter de l'hydrogène dans le réseau de gaz naturel existant. L'hydrogène est un gaz propre et sans carbone qui ne contribue pas aux changements climatiques.

Il représenterait un maximum de 20 % du volume de gaz dans le réseau. Les utilisateurs de ce gaz ne remarqueront aucune différence dans leur approvisionnement, aucune modification ne sera nécessaire pour les appareils à gaz et il sera aussi sûr que le gaz naturel.

Si le projet parvient à ses fins, il permettra à de l'hydrogène d'être mélangé à du gaz naturel dans les réseaux gaziers de l'ensemble du pays. Potentiellement, ce projet pourrait éviter que 120 millions de tonnes de carbone atteigne l'atmosphère d'ici à 2050.

Il aidera le gouvernement à atteindre ses objectifs difficiles de « décarbonisation ». Ce dernier s'est engagé à réduire les émissions de dioxyde carbone de la Grande-Bretagne de 80 % par rapport aux niveaux de 1990 d'ici à 2050. Le chauffage est responsable d'un tiers des émissions.

Utilisant le réseau de gaz de classe mondiale existant de la Grande-Bretagne, HyDeploy pourrait ouvrir la voie à un réseau gazier propre et à faibles émissions de carbone, permettant de chauffer les foyers et d'alimenter l'industrie.

David Parkin, directeur de la stratégie de réseau chez National Grid Gas Distribution, a déclaré : « La décision d'Ofgem d'accorder un financement de 6.8 millions GBP à National Grid confirme le rôle majeur du réseau de gaz de classe mondiale du Royaume-Uni dans la fourniture de chauffage à faible émission de carbone. Nous sommes convaincus que l'introduction d'un mélange d'hydrogène à l'échelle nationale pourrait permettre de réduire de plus de 6 millions de tonnes les émissions de carbone chaque année. »

Le professeur Mark Ormerod, vice-chancelier adjoint et doyen de l'université de Keele, a commenté : « L'énergie et la durabilité sont des priorités institutionnelles fondamentales pour l'université de Keele, et nous sommes ravis d'être un partenaire de ce projet important, extrêmement pertinent et prestigieux. Ce projet collaboratif s'attaque à l'un des plus grands défis sociétaux et possède les atouts afin d'avoir un impact significatif et mener à une réduction considérable des émissions de carbone. »

Martin Alderson, directeur de la gestion des actifs pour Northern Gas Networks, a ajouté : « Il s'agit d'un moment extrêmement palpitant pour le secteur de l'énergie.  Nous sommes persuadés que ce projet va prouver que l'hydrogène mélangé peut être distribué et utilisé en toute sécurité et de manière efficace au sein du réseau gazier existant, un pré-requis essentiel pour le développement global d'hydrogène propre et rentable dans le réseau de gaz britannique. »

Le pilote d'une durée de trois ans commencera en 2017. Le financement d'Ofgem, ainsi que les 760 000 GBP apportés par National Grid et Northern Gas Networks, seront utilisés pour mettre en place des dispositifs de production et d'injection d'hydrogène à l'université de Keele et pour mener un programme de tests et de sécurité expérimental rigoureux.

Keele a été considéré comme le site de test idéal pour le projet. Il s'agit du plus grand campus universitaire du pays. L'université possède et exploite son propre réseau de gaz, qui est indépendant du réseau national.

Avec plus de 340 locaux résidentiels, d'enseignement et commerciaux, le campus ressemble fortement à une petite ville.  Ce projet sera exécuté sur une partie du réseau de gaz de l'université, qui approvisionne 17 bâtiments et plus de 100 foyers abritant des chercheurs et des membres du personnel.

Il a été développé par National Grid Gas Distribution, Northern Gas Networks et le consortium HyDeploy. Le consortium comprend l'université de Keele, The Health and Safety Laboratory (HSL), la société de production d'hydrogène ITM Power et l'entreprise d'énergie propre Progressive Energy. Il est soutenu par les experts en gaz KIWA Gastec et la société d'ingénierie Otto Simon.

Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site http://www.itm-power.com

À propos d'ITM Power plc :  

ITM Power fabrique des solutions intégrées d'énergie à base d'hydrogène qui offrent une réponse rapide et une pression élevée conformes aux exigences des services d'équilibrage de réseau et de stockage d'énergie, ainsi que pour la production de combustible propre pour les transports, le chauffage renouvelable et les produits chimiques. ITM Power plc a été admise sur le marché AIM de la Bourse de Londres en 2004. La société a reçu la somme de 4,9 millions GBP en tant qu'investissement stratégique de la part de JCB en mars 2015. Elle a signé un accord d'implantation avec Shell en septembre 2015. Le groupe compte actuellement 18,27 millions GBP de projets sous contrats ainsi que 2,79 millions GBP de contrats en phase finale de négociation, totalisant 21,06 millions GBP, sous réserve de la variation du taux de change. ITM Power est un membre fondateur du Social Stock Exchange.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:05
SugarCRM Inc., l'inventeur des solutions d'expérience client (CX) « time-aware », annonce le lancement de SugarPredict, première solution décisionnelle CRM alimentée par des données. SugarPredict apporte des niveaux de précision des prédictions sans...

à 11:00
Il est aujourd'hui plus important que jamais de protéger les cybersystèmes sur lesquels reposent les services et infrastructures énergétiques de notre pays. Les cybermenaces évoluent au rythme accéléré des progrès technologiques et peuvent non...

à 11:00
À l'occasion de la Journée de la protection des données, le Bureau du commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'Ontario diffusera une webémission le jeudi 28 janvier à 9 h 30 sur l'utilisation des technologies de...

à 10:55
Temenos (SIX: TEMN), l'éditeur de logiciels bancaires, a annoncé aujourd'hui que Schroders Wealth Management, basée en Suisse, a sélectionné Temenos Wealth Front Office afin d'automatiser et de renforcer son activité de conseil. Schroders Wealth...

à 10:00
DoorDash a annoncé aujourd'hui qu'elle fournirait 1 125 000 $ CA en subventions locales dans le cadre de son programme élargi de subventions pour aider les restaurants de Montréal, de Toronto et de Vancouver suite à la COVID-19. Les restaurants...

à 09:56
Eucure Biopharma, une filiale de Biocytogen, a annoncé la première inscription d'un patient à un essai clinique de phase 1 en Chine pour évaluer l'innocuité, la tolérabilité, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire de son anticorps...



Communiqué envoyé le 30 novembre 2016 à 10:57 et diffusé par :