Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Transactions immobilières, Personnes âgées

Projet de loi 492 sur les reprises de logement - Le gouvernement libéral vient bafouer les droits des propriétaires


QUÉBEC, le 2 juin 2016 /CNW Telbec/ - La CORPIQ qualifie d'irrecevable la décision du gouvernement Couillard de s'attaquer au droit historique de la propriété en interdisant aux propriétaires bailleurs d'utiliser leur propre logement lorsque le locataire est âgé.

Le gouvernement fait un mauvais calcul politique qui, en bout de ligne, va nuire aux personnes âgées elles-mêmes. Il sera désormais plus difficile pour les aînés de se loger, soutient la CORPIQ. En effet, la CORPIQ voit une grave menace dans le projet de loi 492 amendé, soit celle de rendre indésirables tous les locataires vieillissants qui jusqu'à présent constituaient une clientèle appréciée.

« Le fait que des propriétaires ne pourront plus loger leur propre famille dans l'immeuble qui leur appartient est inacceptable. Cela aura des conséquences sociales et économiques graves mais le gouvernement libéral semble penser avant tout à ses propres intérêts », a déclaré le directeur des Affaires publiques de la CORPIQ, Hans Brouillette, présent à l'Assemblée nationale tenue aujourd'hui. « La disparition graduelle des petits immeubles locatifs va maintenant s'accélérer, car les droits fondamentaux de la majorité des propriétaires de plex sont brimés ».

La CORPIQ compte étudier les recours judiciaires possibles, puisqu'une telle mesure gouvernementale bafoue le droit de propriété historique ainsi que le droit de disposer de son propre bien.

« La loi 492 ne vise pas à protéger les droits des locataires aînés, comme son titre trompeur le prétend. Elle confère plutôt un nouveau droit à des personnes, en le soutirant à d'autres - de petits propriétaires - qui ont économisé, investi et pris des risques dans le but de procurer un toit à leur famille immédiate », rappelle le porte-parole de la CORPIQ. « On écarte ainsi les proches parents d'un propriétaire et on l'oblige à s'occuper d'un étranger dans son propre immeuble. Comment peut-on dire à un propriétaire qu'il ne pourra pas loger son enfant dans son immeuble, si lui-même n'a pas 70 ans? », s'interroge Hans Brouillette.

« Il n'appartient pas à une catégorie de contribuables en particulier, sous le prétexte qu'ils procurent un bien essentiel comme le logement, de subvenir personnellement et individuellement aux besoins des locataires âgés ou à faible revenu. Ce rôle de soutien au logement revient à l'État, par l'intermédiaire de la Société d'habitation du Québec, grâce à des programmes et des organismes qu'elle finance », soutient la CORPIQ.

La CORPIQ a suggéré que les personnes âgées puissent être considérées prioritaires pour obtenir un logement social en cas de reprise de logement.  Une idée qui avait été bien accueillie à l'époque par le ministre car elle permettrait véritablement de répondre au besoin des personnes âgées.

Mentionnons également qu'un sondage Léger réalisé en septembre 2015, avait révélé que les deux tiers des Québécois seraient d'accords pour qu'un propriétaire puisse reprendre le logement d'un locataire afin d'y loger sa famille, quelle que soit sa condition sociale.

À propos de la CORPIQ

Organisme à but non lucratif réunissant 25 000 propriétaires et gestionnaires qui possèdent près de 500 000 logements, la CORPIQ est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements et à défendre leurs intérêts. Elle est aussi la seule à être présente dans toutes les régions. Les propriétaires québécois fournissent un logement à 1,3 million de ménages locataires et possèdent, dans huit cas sur dix, un duplex ou un triplex. 

 

SOURCE CORPORATION DES PROPRIETAIRES IMMOBILIERS DU QUEBEC INC.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 19:28
Bell Canada (Bell) a annoncé aujourd'hui l'émission publique au Canada d'un capital global de 1,5 milliard de dollars canadiens de débentures MTN en deux séries dans le cadre de son programme de débentures à moyen terme (« MTN »). Les débentures MTN...

à 18:09
Le conseil d'administration de Groupe TMX Limitée (le « Groupe TMX ») a déclaré aujourd'hui un dividende de 0,87 $ par action ordinaire en circulation, soit une augmentation de 0,04 $ ou 5 % en regard du montant précédent de 0,83 $. Ce dividende est...

à 18:07
Produits de 274,1 millions de dollars, en hausse de 9 % en regard de ceux de 252,4 millions de dollars inscrits au quatrième trimestre de 2021, compte tenu du montant de 27,7 millions de dollars au titre de l'acquisition du contrôle des voix de BOX...

à 16:30
La CDPQ, un groupe mondial d'investissement, annonce aujourd'hui avoir conclu une entente avec Transurban afin d'acquérir une participation de 50 % dans la Concession A25, un lien de 7,2 km composé d'une...

à 16:18
Le 2 février, GWM a publié l'estimation préliminaire des bénéfices pour 2022 : GWM a atteint un niveau record de revenus d'exploitation. Avec 137 351 milliards de CNY en 2022, il a dépassé les 100 milliards de CNY pour la quatrième année, tandis que...

à 16:10
Le bénéfice opérationnel du quatrième trimestre établi à 216,9 M$ a augmenté de 1 % comparativement au trimestre correspondant de l'exercice précédentLe bénéfice net du quatrième trimestre s'est élevé à 153,5 M$, soit une augmentation de 6 %...



Communiqué envoyé le 2 juin 2016 à 18:32 et diffusé par :