Le Lézard
Classé dans : Santé

Projet de loi C-484 - La FIQ demande aux partis de l'opposition fédéraux de protéger les droits des femmes en matière de santé reproductive


MONTRÉAL, le 3 avril /CNW Telbec/ - La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec est très préoccupée par les conséquences qu'auraient l'adoption du projet de loi C-484 - Loi sur les enfants non encore nés victimes d'actes criminels et demande aux partis de l'opposition du gouvernement du Canada de s'opposer fermement à l'adoption de celui-ci. "Ce projet de loi est une atteinte directe aux droits des femmes en matière de santé reproductive", de dire Michèle Boisclair, vice-présidente de la FIQ. Ainsi, la Fédération procédera au cours des prochains jours à l'envoi de lettres signifiant son opposition au projet de loi. Ces lettres seront envoyées entre autres, au Comité permanent de la justice et des droits de la personne, comité devant procéder à l'étude du projet de loi.

Rappelons que le projet de loi C-484 vise à modifier le Code criminel et à faire reconnaître comme une infraction le fait de blesser ou de causer la mort d'un enfant non encore né. "L'adoption de ce projet de loi viendrait modifier la définition actuelle d'un être humain soit, qu'un enfant devient un être humain que lorsqu'il est sorti et vivant du sein de sa mère. En modifiant cette définition, on veut reconnaître un statut juridique au f?tus. Le droit d'un f?tus serait ainsi mis en opposition avec le droit des femmes de disposer de leur corps et de choisir de poursuivre ou d'interrompre leur grossesse. Nous ne pouvons accepter de revenir 20 ans en arrière et ainsi, fournir des armes aux groupes désirant recriminaliser l'avortement", de poursuivre madame Boisclair.

En mars dernier, la Chambre des communes a adopté en deuxième lecture le projet de loi à 147 voix contre 132. Fait à noter, plusieurs députés libéraux étaient absents au moment du vote. "La Fédération se joint à l'appel lancé par la Fédération du Québec pour le planning des naissances (FQPN) afin de faire pression sur les partis de l'opposition et exiger le rejet de ce projet de loi", de conclure la vice-présidente.

Profil de la FIQ

Le 1er décembre 2006, la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ) a adopté un nouveau nom soit, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). La FIQ représente 57 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

20 mar 2019
En partenariat avec un certain nombre de partenaires de recherche institutionnels et industriels, Nano Graphene Inc., faisant affaire sous l'appellation GrapheneCA («?GrapheneCA?»), la société qui développe et produit des matériaux de nouvelle...

20 mar 2019
Knopp Biosciences LLC, une société privée en matière de découverte et de développement de médicaments qui se consacre à fournir des traitements révolutionnaires pour des maladies inflammatoires et neurologiques aux besoins...

20 mar 2019
Fishawack, une importante société experte en communications thérapeutiques, est ravie d'annoncer l'acquisition de Dudnyk, une agence de publicité du secteur des soins de santé basée à Philadelphie. Agence primée et à services...

20 mar 2019
La Commission de l'éthique en science et en technologie (CEST) est fière d'annoncer la publication d'un avis intitulé  Bébés génétiquement modifiés : enjeux éthiques soulevés par la modification génétique des cellules germinales et des embryons. Cet...

20 mar 2019
La ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, a annoncé aujourd'hui la nomination, par le gouvernement du Québec, de madame Chantal Friset à titre de présidente-directrice générale adjointe (PDGA) du Centre intégré de santé...

20 mar 2019
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) s'inscrit en faux contre la déclaration de la ministre québécoise de la Santé, Danielle McCann, qui soutient que le régime actuel au Québec est «?un bon système... qui fonctionne bien?»....



Communiqué envoyé le 3 avril 2008 à 13:16 et diffusé par :