Le Lézard

Azerbaïdjan - Des journalistes en grève de la faim pour protester contre les atteintes à la liberté de la presse


MONTRÉAL, le 3 avril /CNW Telbec/ - Plusieurs journalistes ont entamé une grève de la faim pour protester contre l'emprisonnement de certains de leurs collègues et les atteintes à la liberté d'expression. Ils ont été rejoints par des défenseurs des droits de l'homme et des hommes politiques. Tous réclament, à l'instar d'Eynulla Fatullaïev, rédacteur en chef des quotidiens d'opposition Gundalik Azerbaïdjan et Realny Azerbaïdjan, condamné en octobre 2007 à huit ans et demi de prison, la libération de tous les journalistes et prisonniers politiques. Ils appellent également les organisations internationales (l'OSCE et le Conseil de l'Europe, dont une délégation se trouve en Azerbaïdjan jusqu'au 5 avril) à intervenir pour mettre un terme aux violations de la liberté d'expression dans le pays.

Reporters sans frontières soutient l'initiative des grévistes de la faim et espère qu'ils seront entendus par les autorités.

"Nous regrettons que des journalistes aient dû en venir à cette extrémité pour attirer l'attention de la communauté internationale sur les persécutions répétées dont la presse est victime", a déclaré l'organisation. "Nous demandons aux représentants de la communauté internationale d'aborder cette question à chacune de leur rencontre avec des représentants azerbaïdjanais et de leur rappeler les engagements que ce pays a pris devant le Conseil de l'Europe et l'OSCE, en adhérant à ces institutions, en 1992 et en 2001", a continué Reporters sans frontières.

Le 26 mars 2008, Eynulla Fatullaïev a entamé une grève de la faim depuis sa cellule. Le journaliste réclame le réexamen de son dossier, ainsi que la libération de Sakit Zahidov (condamné en octobre 2006 à trois ans de prison) et de Ganimat Zahidov (condamné à 4 ans de prison le 7 mars dernier), respectivement journaliste et rédacteur en chef du quotidien Azadlig.

Il a été rejoint par d'autres professionnels de la presse (notamment des journaux Yeni Musavat, Gundalik Azerbaijan et Bizim Yol), des défenseurs des droits de l'homme (Arzu Abdullaïeva...) et des hommes politiques (le président du parti libéral Avaz Temrikhan, le vice-président du parti du Front populaire Fuad Mustafaïev, etc.).

Communiqué envoyé le 3 avril 2008 à 10:54 et diffusé par :