Le Lézard
Classé dans : Science et technologie

Un rapport établi par les plus éminents chercheurs et concepteurs informatiques du monde indique que les valeurs humaines sont la clé d'une innovation réussie


LONDRES, April 2 /PRNewswire/ --

- Selon un rapport de Microsoft Research Cambridge, la conception de systèmes centrés sur l'individu est cruciale afin de tirer profit du formidable potentiel offert par la technologie d'ici 2020.

Un nouveau rapport publié aujourd'hui examine la façon dont les nouvelles technologies informatiques changeront nos vies d'ici 2020. Le rapport intitulé << Being Human: Human-Computer Interaction in the Year 2020 >> (<< Être humain : l'interaction homme-ordinateur en l'an 2020 >>) présente dans les détails les conclusions d'une conférence organisée par Microsoft Research en mars 2007 et réunissant 45 spécialistes de premier plan de l'interaction homme-ordinateur (IHO) de partout dans le monde. La conférence, qui s'est déroulée à Séville, en Espagne, portait sur la question suivante : << À quoi ressemblera l'interaction homme-ordinateur en l'an 2020 ? >>. Le rapport explore les nouvelles technologies et analyse leur impact potentiel, à la fois positif et négatif, sur le comportement et les milieux humains. Le rapport << Être humain >> offre des recommandations claires visant à placer le vécu humain au coeur du progrès afin de garantir que l'influence croissante de l'informatique au sein de la société soit positive.

(Logo : http://www.newscom.com/cgi-bin/prnh/20000822/MSFTLOGO)

<< Les ordinateurs ont forgé tant d'aspects du monde moderne que nous souhaitions réfléchir sur la manière dont les nouvelles technologies sont susceptibles de modeler notre existence en 2020 >>, explique Abigail Sellen, chercheuse principale chez Microsoft Corp et qui a participé à la rédaction du rapport. << L'informatique offre la possibilité d'améliorer les conditions de vie de milliards d'êtres humains. Nous pensons que le progrès technologique n'apporte un réel bénéfice à l'humanité que si l'impact de celui-ci et les valeurs humaines sont pris en compte au tout début du processus de conception technique. >>

Selon ce rapport, les avancées réalisées au niveau des interfaces, à savoir l'interaction physique entre l'homme et l'ordinateur, telles que les surfaces permettant une commande tactile des objets affichés à l'écran, les outils qui détectent les mouvements et réagissent en conséquence, ainsi que d'autres techniques de contrôle des ordinateurs, compléteront le rôle joué par le clavier et la souris traditionnels. Les technologies d'affichage nous permettront bientôt d'intégrer des écrans de toute taille dans les matériaux les plus divers. D'ici 2020, nous continuerons à lire des livres et des magazines, mais nous utiliserons également des écrans numériques similaires au papier pour diffuser du contenu. On peut imaginer que le << papier >> des livres et des magazines pourra être numérisé sur des écrans de poche pliables, et que nos vêtements pourront établir des diagnostics médicaux.

L'accroissement considérable des capacités de stockage numérique à moindre prix permet aux utilisateurs d'enregistrer et de conserver sur des supports électroniques des aspects de plus en plus nombreux de leur vie. Notre environnement hyperconnecté nous donne la possibilité d'entrer en contact avec des personnes du monde entier, de partager l'information avec une efficacité sans précédent et de nous libérer des contraintes des lignes téléphoniques fixes, des tables de travail et des bureaux. Parallèlement, les progrès de la robotique favorisés par les capacités d'apprentissage et de prise de décision empiriques de l'ordinateur permettent de protéger les individus des dangers auxquels ils sont exposés, d'aider les handicapés physiques et même de pallier la solitude grâce à des robots sous forme d'animaux de compagnie.

<< Les nouvelles technologies informatiques sont totalement fascinantes >>, affirme un autre rédacteur du rapport, Tom Rodden, professeur de systèmes interactifs à l'université de Nottingham, << mais l'interaction homme-ordinateur évolue dans un écosystème complexe où des modifications insignifiantes peuvent avoir un impact très important. Si les interfaces innovantes et l'hyperconnectivité témoignent de notre mobilité croissante, force est de constater qu'elles abolissent les frontières entre espace professionnel et espace personnel. Nos énormes capacités de stockage soulèvent des questions fondamentales sur le respect de la vie privée, c'est-à-dire sur ce qui peut être enregistré et ce qui ne devrait pas l'être. En raison du potentiel d'apprentissage des machines, on ne peut exclure une multiplication des situations dans lesquelles l'ordinateur prend les décisions à notre place. Nous devons impérativement allier l'innovation technologique à la compréhension de son impact sur l'individu. >>

Les auteurs du rapport considèrent que sans contrôle adéquat, il est possible qu'individuellement et collectivement, nous ne soyons plus maîtres de nous-mêmes ni du monde qui nous entoure. Cela risque de créer un antagonisme entre l'ordinateur et les valeurs et concepts humains fondamentaux, tels que l'espace personnel, la société, l'identité, l'autonomie, la perception, l'intelligence et la vie privée. Autant de questions auxquelles l'IHO doit s'efforcer de répondre dès aujourd'hui.

Le rapport recommande aux spécialistes de l'IHO l'adoption de sept mesures garantissant l'assise du progrès sur des valeurs humaines. Ces recommandations incluent les suivantes : former très tôt les jeunes à la compréhension de l'IHO et l'impact des avancées informatiques ; dialoguer avec les pouvoirs publics, les décideurs et les représentants de la société dans son ensemble pour conseiller et avertir rapidement des répercussions naissantes des nouveaux écosystèmes informatiques ; définir des limites aux rôles attribués à l'IHO et admettre la supériorité éventuelle des perspectives éclairées de spécialistes d'autres domaines (psychologues, sociologues, hommes et femmes de lettres, etc.) et reconnaître la nécessité d'inclure des personnes issues d'autres disciplines dans les efforts déployés par la communauté de recherche pour inventer ces systèmes.

<< Les recommandations fournies dans ce rapport nous permettront de décider collectivement quand, comment, pourquoi et dans quels domaines la technologie peut être incorporée à notre cadre de vie, au lieu de nous contenter de réagir à des évolutions imprévues >>, conclut Abigail Sellen. << La recommandation finale fait référence à une chose à laquelle nous devrions tous aspirer : d'ici 2020, les spécialistes de l'IHO seront en esure de baser la conception informatique sur le respect et la promotion des différences entre les valeurs humaines, quels que soient les moyens économiques de ceux qui rechercheront ces valeurs. Ainsi, l'avenir sera différent et diversifié, car il sera voulu et façonné par les individus. >>

Le rapport << Being Human: Human Computer Interaction in the Year 2020 >> et un court guide du lecteur sont disponibles à la page : http://research.microsoft.com/hci2020/download.html.

À propos de Microsoft Research

Fondé en 1991, Microsoft Research conduit des recherches fondamentales et appliquées en informatique et ingénierie logicielle. Ses objectifs consistent à améliorer l'expérience des utilisateurs sur les outils informatiques, réduire les coûts d'édition et d'entretien des logiciels et inventer de nouvelles technologies informatiques. Les chercheurs travaillent dans plus de 55 domaines des sciences informatiques et collaborent avec des universités, des administrations et des industriels de premier plan pour faire progresser l'état de l'art dans des domaines tels que le graphisme, la reconnaissance vocale, l'interface utilisateur, le traitement du langage naturel, les méthodologies et outils de programmation, les systèmes et réseaux d'exploitation ainsi que les sciences mathématiques. Microsoft Research emploie actuellement plus de 800 personnes dans six laboratoires situés à Redmond, dans l'Etat de Washington, Cambridge, Massachusetts, Silicon Valley, Californie, Cambridge, au Royaume-Uni, Pékin, Chine et Bangalore, Inde. Microsoft Research collabore ouvertement avec des établissements d'enseignement supérieur et des universités du monde entier pour améliorer la formation et l'apprentissage, insuffler l'innovation technologique et, plus généralement, promouvoir les sciences informatiques. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Web : http://www.research.microsoft.com.

À propos de Microsoft

Fondée en 1975, Microsoft (Nasdaq : MSFT) est le leader mondial des logiciels, des services et des solutions qui aident les particuliers ainsi que les entreprises à réaliser leur plein potentiel.

À propos de Microsoft EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique)

Microsoft est présente dans la région EMEA depuis 1982. Microsoft emploie dans cette région plus de 16 000 personnes au sein de 64 filiales, en fournissant des produits et des services dans plus de 139 pays et territoires.

Le présent document est fourni exclusivement à titre indicatif. Microsoft Corp rejette toutes les garanties et les conditions concernant l'utilisation du présent document à d'autres fins. Microsoft Corp ne pourra, à aucun moment, être tenue responsable des dommages directs, indirects, particuliers ou consécutifs, ayant été occasionnés au cours d'une action contractuelle, d'une négligence, ou de toute autre action découlant de l'utilisation ou du rendement du présent document, ou qui y est liée. Aucun élément du présent communiqué ne peut être interprété comme une garantie.

Site Web : http://www.microsoft.com

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:32
Le CEFRIO salue le budget 2019 du gouvernement du Québec et les mesures liées à la transformation numérique qui y sont mis de l'avant. Selon l'organisation, ces engagements permettront, notamment, de soutenir les PME dans l'accélération de leur...

à 17:14
Montréal International (MI) salue la vision budgétaire du gouvernement du Québec, qui cible les enjeux prioritaires de l'attractivité économique du Grand Montréal. « Ce nouveau budget met l'accent sur quatre facteurs déterminants pour le...

à 17:05
Le premier budget du ministre Éric Girard fournit des outils intéressants pour les entreprises, dont des mesures attendues par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) pour assurer la compétitivité des entreprises et les épauler dans...

à 14:11
Des chercheurs de l'université Xi'an Jiaotong-Liverpool (XJTLU) ont accompli une prédiction en haute résolution de la modification de la m6A d'ARN d'un transcriptome complet et créé la carte la plus précise du monde de l'épitranscriptome de la m6A...

à 14:00
Workiva , le chef de file des solutions nuagiques de données connectées, de déclaration et de conformité, a annoncé aujourd'hui que sa plateforme Wdesk a été désignée Meilleur produit réalisé par logiciel hier soir,...

à 14:00
Exploitant les derniers développements de la technologie d'intelligence artificielle, la plateforme améliorée de Taulia permet une prise de décision simplifiée et éclairée et renforce les relations acheteurs-fournisseurs....



Communiqué envoyé le 2 avril 2008 à 19:00 et diffusé par :