Le Lézard

Solide bilan économique pour l'agglomération de Montréal en 2007 - Montréal atteint un nouveau sommet pour le taux d'emploi et connaît la plus importante baisse du taux de chômage au Québec


MONTRÉAL, le 2 avril /CNW Telbec/ - Lors du dévoilement du Bilan économique 2007 de l'agglomération de Montréal, le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, et le responsable du développement économique, du développement durable et de Montréal 2025 au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Alan DeSousa, avaient plusieurs raisons de se réjouir. Tout d'abord, le taux d'emploi a atteint un nouveau sommet, du jamais vu depuis vingt ans. Si bien que le taux de chômage a connu la plus forte baisse au Québec en 2007 et se situe à son plus bas niveau depuis une trentaine d'années. Ce qui s'accompagne d'une décroissance du nombre de bénéficiaires d'aide sociale. Ensuite, les investissements en immobilisations et l'émission des permis de construction ont connu une hausse significative, ce qui démontre la capacité d'attraction de la Ville de Montréal.

"Notre administration a investi beaucoup d'énergie et a posé des gestes concrets au cours des dernières années pour assumer un leadership fort afin que Montréal puisse pleinement jouer sont rôle de moteur économique pour la région métropolitaine et pour tout le Québec. Nous avons la ferme intention de garder le cap vers l'objectif ultime de hisser Montréal parmi les métropoles nord-américaines les plus dynamiques et stimulantes et continuer à contribuer de façon importante à la création de richesse au Québec", d'affirmer M. Tremblay.

Record de mises en chantier de projets structurants pour Montréal

Au cours de l'année 2007, l'administration municipale a donné le coup d'envoi à de nombreux chantiers déterminants pour l'avenir de Montréal. "Le fond d'investissement de 180 M $ sur trois ans consacré à la réalisation de grands projets dont nous nous sommes dotés et la somme de 140 M $ sur cinq ans alloués par le gouvernement du Québec pour la réalisation de projets structurants, sont des outils qui permettront à la métropole de poursuivre certains de ses objectifs fixés en matière de développement économique" d'ajouter M. Tremblay.

Excellente année pour les investissements et les permis de construction

Grâce à des investissements en immobilisations de l'ordre de 12 G $, l'année 2007 se classe au deuxième rang pour les sommes investies depuis le début de la décennie, notamment par les investisseurs qui ont profité d'un dollar fort pour renouveler leurs équipements. De plus, l'année 2007 présente la deuxième meilleure performance des dix dernières années pour la valeur totale des permis de construction émis. En effet, celle-ci a dépassé les 2,2 G $, ce qui représente une augmentation de 2,4 % comparativement à 2006. Cette croissance a été soutenue par la construction non résidentielle avec près de 1,2 G $ de permis émis, une performance de 11,4 % supérieure à 2006.

Taux d'emploi record

Le territoire de l'agglomération de Montréal a connu en 2007 son meilleur taux d'emploi au cours des vingt dernières années (59,7 %) avec 950 000 emplois comptabilisés, dont 9 800 emplois créés. Il s'agit d'une onzième année consécutive où la création d'emplois affiche des résultats positifs. Le secteur des services a été le plus performant avec une croissance de 13 500 emplois par rapport à l'année précédente.

Plus forte baisse du taux de chômage au Québec

Alors que le marché du travail fonctionne à plein régime, le taux de chômage a affiché une moyenne annuelle de 8,5 %, en régression de 1,6 point de pourcentage par rapport à 2006. Il s'agit du plus important recul observé parmi les 17 régions administratives du Québec. La plupart des groupes d'âge ont profité de cette baisse, mais c'est surtout dans la catégorie des 15-24 ans que celle-ci a été la plus marquée avec une chute de 3,1 % en un an. Enfin, le nombre de bénéficiaires de l'aide sociale aptes au travail a également atteint son plus bas niveau au cours des 15 dernières années, soit 58 449 personnes en décembre 2007. Il s'agit d'une diminution de 3,3 % en un an.

D'autres records en transport et en tourisme

L'année 2007 aura permis au port de Montréal d'afficher la meilleure performance de son histoire avec la croissance de 3,6 % de son volume de marchandises manutentionnées. L'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau a pour sa part établi, pour une quatrième année consécutive, un nouveau record de fréquentation avec 12,4 millions de passagers accueillis. Il s'agit d'un bond de 9 % par rapport à 2006. L'industrie touristique montréalaise a maintenu son rythme de croisière pour une cinquième année consécutive. Selon Tourisme Montréal, 7,8 millions de touristes auraient visité Montréal en 2007, soit 1,7 % de plus qu'en 2006. Les dépenses des touristes ont atteint 2,4 G $, en hausse de 1,8 % par rapport à 2006.

Montréal dispose de bonnes assises face au ralentissement appréhendé de

l'économie

En raison du ralentissement de l'économie américaine et de la forte hausse du dollar, la plupart des observateurs estiment que l'impact sur l'économie canadienne se fera sentir au cours de la prochaine année. Dans ce contexte, la métropole jouit de bonnes assises. Selon le Conference Board du Canada, la réalisation de plusieurs grands projets, combinée aux importantes dépenses en infrastructures et aux belles performances du secteur aéronautique, devraient assurer la résilience de l'économie montréalaise au cours des prochaines années. Les récentes prévisions économiques du Conference Board du Canada vont dans ce sens, avec une croissance économique de 2,4 % en 2008 et même plus pour les années ultérieures dans la région métropolitaine.

"Montréal a su relever des défis importants, notamment sur le plan de l'innovation et de l'investissement. Notre administration a axé sa stratégie de développement économique 2005-2010, réussir@montréal, sur des notions qui définissent la nouvelle économie montréalaise : le savoir, la culture, la créativité et l'innovation. Cette combinaison confère à Montréal une personnalité originale qui lui permet d'affronter les défis actuels de sa croissance démographique et de son taux de productivité, tout en assurant un fondement solide pour sa compétitivité future", de conclure M. DeSousa.

Le document Bilan économique 2007 de l'agglomération de Montréal est disponible pour consultation sur le site Web de la Ville de Montréal à l'adresse suivante : ville.montreal.qc.ca/affaires.

Communiqué envoyé le 2 avril 2008 à 17:23 et diffusé par :