Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière

Osisko présente son étude d'évaluation préliminaire du projet Canadian Malartic


MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 2 avril 2008) - Osisko Exploration Ltée (TSX:OSK)(FRANCFORT:EWX) a le plaisir d'annoncer les résultats de l'Etude d'évaluation préliminaire du projet aurifère Canadian Malartic ("l'étude"), détenu à 100 % et situé à Malartic, Québec. Les données de l'étude ont été compilées par BBA inc., en collaboration avec RSG Global Consulting, G Mining Services, Genivar, Golder Associés et le groupe technique d'Osisko. Osisko a rendu publiques ses réserves inférées actuelles de 8,4 M oz d'or à la mi-juillet (voir le communiqué de presse du 5 juillet 2007). Pour les besoins de cette étude d'évaluation préliminaire, seules les ressources inférées entre la surface et une profondeur verticale de 400 mètres ont été considérées. Un prix de l'or à 775 $ l'once a été appliqué pour l'analyse financière, et les prix courants des biens et matériaux ont été utilisés. Les valeurs en dollars figurant dans ce communiqué de presse sont exprimées en dollars US. Un taux de change de 1,10 a été utilisé en regard des dépenses canadiennes.

Les résultats de l'étude sont fort encourageants et Osisko continue à travailler sur l'étude de faisabilité finale du projet Canadian Malartic, qui devrait être terminée d'ici la fin de l'année. Selon l'étude, Canadian Malartic produira, au cours des trois premières années, une moyenne de 572 000 onces d'or par année à une teneur moyenne d'alimentation de 1,05 g/t Au et à un coût moyen de 314 $ l'once (redevances incluses). Durant les trois premières années, l'exploitation générerait des flux de trésorerie avant impôts de 731 M$. Sur une durée de vie projetée de la mine de 14 années, le gisement actuel produirait une moyenne de 457 800 onces d'or par année à un coût moyen d'exploitation de 381 $ l'once (redevances incluses), ce qui générerait des flux de trésorerie d'exploitation avant impôts de 2,58 milliards $, dont plus de 1 milliard $ de flux de trésorerie avant impôts générés dans les cinq premières années de production. L'étude présente un taux de rendement interne (en utilisant un taux d'escompte de 5 %) de 22,2 pour cent et une période de recouvrement de l'investissement de 39 mois.

Les points saillants de l'étude sont résumés dans le tableau suivant :
--------------------------------------------------------------------------
Estimation de la quantité     7 794 000 (selon les contraintes Whittle Pit)
 d'or extraite (oz)
--------------------------------------------------------------------------
Estimation de la              6 547 000  (selon un taux de récupération de
 quantité nette d'or                                                   84%)
 récupérée (oz)
--------------------------------------------------------------------------
Production aurifère             457 800          (572,000 - 1re à 3e année)
 annuelle  moyenne (oz) 
--------------------------------------------------------------------------
Coût d'exploitation par once
 - avant redevances                 369 $          (301 $ - 1re à 3e année)
 - redevances incluses              381 $          (314 $ - 1re à 3e année)
--------------------------------------------------------------------------
Investissement initial ("CAPEX")    760 M$
--------------------------------------------------------------------------
Investissement initial ("CAPEX")
 par once                           116 $
--------------------------------------------------------------------------
Investissements d'immobilisation
 de maintien                         59 M$
--------------------------------------------------------------------------
Coûts de fermeture                   52 M$
--------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
 d'exploitation avant impôts      2 582 M$
--------------------------------------------------------------------------
TRI - avant impôts
 (5 % d'escompte)                  22,2%
--------------------------------------------------------------------------
Période de recouvrement de         39 mois
 l'investissement
--------------------------------------------------------------------------
Durée de vie de la mine        14,3 années
--------------------------------------------------------------------------

Les investissements en immobilisations sont estimés à 760 M$ (incluant une contigence de 72,6 M$), équivalant à des investissements en immobilisations de 116 $ par once récupérée, ce qui se situe à l'intérieur des normes actuelles de l'industrie pour les meilleurs projets aurifères au monde. Osisko a déjà déboursé environ 30 M$ sous forme d'achats d'équipements (équipements de broyage) et dans le programme de relocalisation (achats de terrains et de maisons, et développement initial du secteur 7). L'investissement résiduel en immobilisations pour le projet est d'environ 733 M$, incluant une contigence de 72,6 M$. Il a également été estimé que seulement 15 pour cent des coûts d'exploitation seraient consacrés à l'achat de diesel, ce qui limite l'influence de l'augmentation du prix du pétrole sur le projet.

Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko, a commenté : "Nous sommes très heureux des résultats positifs de notre étude d'évaluation préliminaire. Nous continuons à démontrer que Canadian Malartic est un projet aurifère robuste, de calibre mondial et situé dans la meilleure juridiction minière au monde selon le rapport 2007 de l'Institut Fraser. Avec un coût de construction et de développement à 116 $ l'once, nous sommes au même niveau que d'autres projets de taille similaire à l'échelle mondiale. Notre estimation des investissements en immobilisations reflète la pression exercée par l'augmentation des coûts à laquelle tout nouveau projet doit faire face dans l'environnement actuel du marché. Nous croyons cependant que notre décision, prise très tôt dans le développement du projet, soit de nous procurer un broyeur semi-autogène ("SAG mill"), deux broyeurs à boulets initiaux ainsi que d'autre équipement auxiliaire, minimise l'effet de l'inflation ressenti par notre industrie. Nous avançons maintenant rapidement vers notre but de faire d'Osisko le prochain producteur aurifère intermédiaire d'envergure, sans antécédents préalables et avec une exposition très limitée à la volatilité d'un contexte géopolitique ou du coût de l'énergie.

L'étude démontre, qu'à lui seul, le gîte principal génère un rendement important dans l'environnement actuel. Ce sera la base de la croissance future de la Société qui se fera par la définition par forage de nouvelles ressources sur nos cibles actuelles, de nouvelles découvertes potentielles dans d'autres zones de notre vaste propriété d'exploration et la possibilité de faire de nouvelles acquisitions situées à une distance raisonnable par camion à partir du site proposé pour l'usine de traitement.

Au cours des douze à dix-huit prochains mois, nous allons évaluer plusieurs de nos zones minéralisées près de la surface qui ont le potentiel de fournir de fortes teneurs pour des fins de mélange à l'alimentation de l'usine, telle la Zone Barnat sud, et d'accélérer ainsi le remboursement de la dette. Nous allons aussi évaluer des cibles plus profondes, car nous nous sommes seulement concentrés sur les cibles à 400 mètres et moins jusqu'à présent."

Localisation

Le projet Canadian Malartic est situé 25 km à l'ouest de Val d'Or dans le riche district minier aurifère entre Val d'Or et Cadillac. Le projet est facilement accessible par la route, puisqu'il est situé près de l'autoroute 117, et la région est desservie par un réseau ferroviaire. L'alimentation en électricité est facilement accessible, le projet étant situé à 9 km du réseau électrique d'Hydro-Québec. La région bénéficie aussi d'un bassin d'entrepreneurs et de fournisseurs spécialisés dans l'industrie minière et d'une main-d'oeuvre minière expérimentée. La région de Malartic a produit environ 8,7 M d'onces d'or durant la période s'étendant de 1938 à 1983.

Programme d'investissement en immobilisations

Le programme initial d'investissement en immobilisations se chiffre à 760 M$US et est résumé ci-dessous :
Equipements miniers                                   92,9 M$
Préproduction minière                                 22,2 M$     115,1 M$
--------------------------------------------------------------------------
Usine de traitement du minerai                                    351,0 M$
Gestion des résidus et de l'eau                                    27,9 M$
Electricité et communications                                      19,7 M$
Bâtiments administratifs et infrastructures
 auxiliaires                                                       29,2 M$
Développement de la communauté et programme de
 relocalisation                                                    82,0 M$
Frais indirects                                                    51,5 M$
Frais du propriétaire                                              11,0 M$
--------------------------------------------------------------------------
                                                                  687,4 M$
Contingence                                                        72,6 M$
--------------------------------------------------------------------------
Total                                                             760,0 M$

La Société s'est engagée sur de nombreux équipements à long délai de livraison et a reçu des propositions fermes auxquelles elle devrait donner suite dans les 30 prochains jours pour un total d'achats de 200 M$. Conséquemment, aucune contigence n'a été appliquée à ces achats. La provision pour contigence a été estimée à 15% sur les autres dépenses du projet. Le niveau de précision de l'estimation des investissements en immobilisations est de plus ou moins 25 %.

Le programme d'investissement en immobilisations sera échelonné sur une période de 2 ans. Les investissements d'immobilisations de maintien sont estimés à 59 M$ et sont principalement reliés à l'achat d'équipements miniers additionnels. Les provisions des coûts de fermeture s'élèvent à 52 M$.

Exploitation minière

Le plan d'exploitation minière préliminaire a été établi d'après les ressources inférées calculées par RSG Global Consulting Pty. Ltd. L'optimisation de la fosse à ciel ouvert a été faite à partir du logiciel Whittle, qui se base sur l'algorithme de Lerchs-Grossmann. L'optimisation de la fosse a donné un taux de conversion de 92% de la ressource inférée publiée en ressource minière.
Le plan annuel d'exploitation minière est résumé ci-dessous :

--------------------------------------------------------------------------
Période   Minerai  Résidus  Matériel total  Utilisation des Matériel total
          extrait  miniers         extrait      empilements        déplacé 
              (kt)     (kt)            (kt)  de minerai (kt)           (kt)
--------------------------------------------------------------------------
-1          6 568    8 432          15 000                          15 000
--------------------------------------------------------------------------
 1         24 193   23 807          48 000                          48 000
--------------------------------------------------------------------------
 2         28 715   19 285          48 000                          48 000
--------------------------------------------------------------------------
 3         18 071   29 929          48 000            5 921         53 921
--------------------------------------------------------------------------
 4         16 482   31 518          48 000            3 594         51 594
--------------------------------------------------------------------------
 5         16 104   33 896          50 000            3 970         53 970
--------------------------------------------------------------------------
 6         15 627   34 373          50 000            4 448         54 448
--------------------------------------------------------------------------
 7         18 747   31 253          50 000            1 328         51 328
--------------------------------------------------------------------------
 8         22 116   27 884          50 000                          50 000
--------------------------------------------------------------------------
 9         23 541   26 459          50 000              449         50 449
--------------------------------------------------------------------------
10         18 446   16 554          35 000            1 776         36 776
--------------------------------------------------------------------------
11         19 731   15 269          35 000              345         35 345
--------------------------------------------------------------------------
12         20 501   14 499          35 000                          35 000
--------------------------------------------------------------------------
13         21 793   13 207          35 000                          35 000
--------------------------------------------------------------------------
14         17 062    7 888          24 950            3 400         28 350
--------------------------------------------------------------------------
15                                                    6 647          6 647
--------------------------------------------------------------------------
Total     287 697  334 253         621 950           31 878        653 828
--------------------------------------------------------------------------

Le gisement sera exploité à ciel ouvert selon la méthode traditionnelle en utilisant une flotte initiale de 12 camions d'une capacité de 218 tonnes, deux pelles hydrauliques électriques, ainsi que de l'équipement auxiliaire divers pour soutenir les opérations minières.

Le taux de production journalier de la mine est estimé à 120 000 tonnes, incluant le matériel stérile. Le ratio stérile / minerai est estimé à 1,16 pour 1. La conception de la fosse prévoit un angle de pente inter-rampe de 55 degrés.

Les coûts de minage ont été estimés à une moyenne de 1,52 $ par tonne minée. Les coûts de carburant sont basés sur un prix du baril de pétrole à 83 $US. La consommation annuelle moyenne de carburant est estimée à 28 millions de litres.

Traitement du minerai

Le procédé de traitement du minerai choisi est de type conventionnel de cyanuration et récupération de l'or par charbon activé ("carbon in pulp") avec une usine d'une capacité nominale de 55 000 tonnes par jour (20 M tonnes par année) basée sur une disponibilité d'opération de 92 %. Le taux de récupération de l'or est estimé à 84 % à partir d'une teneur d'alimentation moyenne de 1,2 g/t Au comme critère de conception.

Le broyage est estimé à P(80) égal 65 microns et le temps de lixiviation à 30 heures.

La conception est basée sur de nombreux essais réalisés dans divers laboratoires. Des études d'optimisation sont actuellement en cours.

Afin de minimiser l'impact du projet sur l'environnement, l'utilisation d'une technologie de résidus miniers épaissis a été retenue. Le plan proposé prévoit la disposition des résidus sur les anciens parcs à résidus de la mine East Malartic.

Les coûts de traitement du minerai, incluant les coûts de gestion des résidus et de l'électricité, sont estimés à 4,55 $/tonne.

Coûts d'exploitation

Les coûts d'exploitation, incluant 0,60 $/tonne pour les frais généraux et d'administration, sont estimés à 8,43 $ la tonne usinée, ou une moyenne de 369 $ l'once avant redevances.

Le tableau ci-dessous présente un sommaire des données pour chaque année, en se basant sur un taux moyen de récupération de l'or de 84 % .
             Tonnes      Teneur   Production      Coût/once     Coût/once
Année      traitées     moyenne     aurifère     redevances    redevances
               (000)    (g/t Au)     (000 oz)  non-incluses      incluses
-------------------------------------------------------------------------
2011         20 075        1,02          556            311           325
-------------------------------------------------------------------------
2012         20 075        1,13          615            277           289
-------------------------------------------------------------------------
2013         20 075        1,00          544            319           331
-------------------------------------------------------------------------
2014         20 075        0,82          447            383           394
-------------------------------------------------------------------------
2015         20 075        0,74          403            436           448
-------------------------------------------------------------------------
2016         20 075        0,65          354            500           512
-------------------------------------------------------------------------
2017         20 075        0,76          414            428           440
-------------------------------------------------------------------------
2018         20 075        0,83          450            398           410
-------------------------------------------------------------------------
2019         20 075        0,90          486            374           385
-------------------------------------------------------------------------
2020         20 075        0,76          411            390           401
-------------------------------------------------------------------------
2021         20 075        0,76          413            390           402
-------------------------------------------------------------------------
2022         20 075        0,81          438            371           383
-------------------------------------------------------------------------
2023         20 075        0,87          474            347           359
-------------------------------------------------------------------------
2024         20 075        0,87          473            319           330
-------------------------------------------------------------------------
2025          6 647        0,39           70            530           542
-------------------------------------------------------------------------
Total       287 697        0,84        6,547            369           381
-------------------------------------------------------------------------

Taux de rendement

Selon le scénario de base d'un prix de l'or à 775 $ l'once, le taux de rendement interne (TRI) est estimé à 22,2 % avant impôts et sans considération de l'effet d'endettement. Le tableau suivant présente une analyse de sensibilité selon divers scénarios de prix :
------------------------------------------------------------------
Prix de l'or ($)      TRI (%)       VAN à 5 %            VAN à 0 %
                               d'escompte (M$)      d'escompte (M$)
------------------------------------------------------------------
650                     13,0            394,5                904,7
------------------------------------------------------------------
775                     22,2            952,3              1 710,8
------------------------------------------------------------------
900                     30,5          1 464,1              2 516,9
------------------------------------------------------------------
1000                    36,8          1 891,9              3 161,7
------------------------------------------------------------------

Financement

La Société a entrepris des discussions avec des institutions financières au sujet du financement du projet. La Société dispose actuellement d'environ 160 M$ de liquidités et a déboursé près 30 M$ en paiements progressifs pour achats d'équipements. De plus, la Société a négocié un emprunt non garanti de 20 M$ avec le Fonds de solidarité FTQ qui devrait se clôturer au début d'avril.

Prochaines étapes

La Société s'affaire à terminer l'étude de faisabilité et l'évaluation de l'impact environnemental d'ici la fin du troisième trimestre ou le début du quatrième trimestre 2008. La fin du programme de forage de définition sur la propriété Canadian Malartic est prévue pour la fin mars 2008, et l'ensemble des résultats d'analyse devrait être disponible en mai. La publication de l'estimation des ressources mesurées et indiquées sur l'ensemble du gîte Canadian Malartic est prévue en juillet 2008. Subséquemment à la conception finale de la fosse d'exploitation, un calcul des réserves probables sera réalisé pour les besoins de l'étude de faisabilité définitive.

Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko, a déclaré : " Nous avons un plan agressif qui vise à mettre en exploitation le projet Canadian Malartic d'ici la fin de 2010. Au cours des six prochains mois, nous allons nous concentrer sur la réalisation de l'étude de faisabilité définitive, sur l'optimisation des investissements en immobilisations et du plan d'exploitation, ainsi que sur l'obtention du financement du projet."

Rapport détaillé

L'étude d'évaluation préliminaire complète sera disponible à partir du 1er avril 2008 sur www.sedar.com et sur le site Web de la Société au www.osisko.com. Note : cette étude d'évaluation préliminaire est de nature conceptuelle, puisqu'elle se base sur les ressources inférées, qui, à cette étape, n'ont pas un niveau de confiance géostatistique suffisant pour servir de base économique à une décision de production. La Société s'affaire à terminer son programme de forages de définition et l'étude reliée, qui, si positive, ferait avancer le projet vers la phase de faisabilité définitive.

Personne qualifiée

L'étude d'évaluation préliminaire a été préparée par BBA inc. sous la supervision de M. David Runnels, ingénieur professionnel agréé, à titre de personne qualifiée indépendante d'après les normes établies par le Règlement 43-101. M. Luc Lessard, Vice-président Ingénierie et construction chez Osisko et ingénieur professionnel agréé, est la personne qualifiée désignée par la Société pour les besoins de l'étude. M. Runnels et M. Lessard ont revu et approuvé le contenu du présent communiqué de presse.

Conférence téléphonique

Osisko tiendra une conférence téléphonique le lundi 31 mars à 10 h (HAE) pendant laquelle la haute direction, ainsi que les représentants des groupes techniques d'Osisko et de BBA inc. discuteront de l'étude et seront disponibles pour répondre aux questions des analystes et des investisseurs. Les personnes intéressées à participer à la conférence téléphonique sont priées de composer le (416) 850-9144 (appels locaux de Toronto et internationaux) ou le numéro sans frais 1 (866) 400-3310 (Amérique du nord). Un téléphoniste donnera accès à la communication aux participants.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué de presse, incluant ceux portant sur la production, les coûts, l'échéance relative à l'octroi des permis, la construction, le rendement ou les perspectives de production futures et tout autre énoncé qui exprime les attentes ou les estimations de la direction sur les perspectives futures constituent des énoncés de nature prospective portant notamment sur des événements futurs ou sur le rendement ou les perspectives futures de la Société. Exception faite de ceux portants sur des faits avérés, tous les énoncés peuvent être considérés comme des énoncés prospectifs. Les renseignements concernant l'interprétation des estimations des ressources et des réserves minérales et l'estimation des coûts en capitaux peuvent aussi être réputés constituer des énoncés prospectifs, étant donné qu'ils constituent des prévisions sur l'ampleur de la minéralisation qui pourrait être découverte et les coûts en capitaux qui pourraient être encourus advenant la mise en valeur effective d'un projet. Ces énoncés comportent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats ou les événements réels diffèrent considérablement de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes incluent notamment: la conjoncture économique en général; l'offre et la demande, les livraisons et le niveau et la volatilité des prix de l'or ainsi que des produits pétroliers; la date de délivrance des approbations réglementaires et gouvernementales pour le développement du projet et les autres activités de la Société; la disponibilité de sources de financement à des conditions raisonnables pour le développement du projet de la Société; l'estimation par Osisko de ses coûts de production, de sa production anticipée ainsi que sa productivité, de même que ceux de ses concurrents; les prix de l'énergie; la capacité de se procurer des équipements et du matériel de production en quantité suffisante et en temps opportun; la capacité d'attirer et de retenir du personnel qualifié; l'échéancier de l'ingénierie et de la construction ainsi que les coûts en capitaux pour le développement du projet d'Osisko; la concurrence sur le marché; la justesse de l'estimation de la ressource (notamment à l'égard de son volume, sa teneur et du taux de récupération) et les hypothèses portant sur la géologie, l'opération et le prix de l'or sur lesquelles cette estimation repose; les avantages fiscaux et les taux d'imposition; le maintien de bonnes relations entre la Société et ses employés, ses partenaires d'affaires et la communauté de la Ville de Malartic. Ces énoncés prospectifs signalent des risques et des incertitudes portant notamment sur l'évolution des marchandises, et plus particulièrement sur le prix de l'or, l'accès à une main-d'oeuvre qualifiée dans les secteurs de l'extraction et du traitement du minerai, les résultats découlant des activités d'exploration et de mise en valeur, l'expérience limitée de la Société en matière d'exploitation et de mise en valeur de propriétés minières, les risques non assurés, l'évolution de la réglementation, les vices de titres, la disponibilité du matériel et de l'équipement, les délais d'obtention des approbations gouvernementales, le rendement réel des installations, de l'équipement et des procédés par rapport aux spécifications et aux attentes ainsi que les impacts environnementaux imprévus sur les activités minières. Ces facteurs de risques sont plus amplement décrits dans la Notice Annuelle de la Société déposée sur SEDAR. D'autres hypothèses sont également plus amplement décrites dans l'étude.

La Société met en garde le lecteur que la liste des facteurs importants précités n'est pas exhaustive. Les investisseurs et les autres personnes qui se fondent sur les énoncés prospectifs de la Société devraient examiner attentivement les facteurs susmentionnés ainsi que les incertitudes qu'ils représentent et les risques qu'ils entraînent. La Société est d'avis que les attentes dont il est fait état dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, mais ne peut donner aucune garantie qu'elles se révéleront fondées. Les investisseurs sont donc invités à ne pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs que contient le présent communiqué de presse. Ces énoncés sont établis en date présent communiqué de presse. Les résultats ou les événements réels sont susceptibles de différer, et pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou suggérés par les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse. En outre, ces énoncés prospectifs peuvent ne pas convenir pour l'établissement de priorités stratégiques et d'objectifs, de stratégies ou actions futures ou de projections et d'objectifs financiers autres que ceux mentionnés ci-dessus.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 jun 2019
Du 10 au 14 juin, 900 cyclistes se sont relayés sur notre vélo géant de 30 places pour Pédalez pour les enfants à l'Hôpital de Montréal pour enfants (le Children). Trente équipes -- pour la plupart du secteur privé -- ont...

14 jun 2019
La centrale thermique de DENSO située à Guelph, en Ontario, au Canada, souligne ses 20 ans, temps que la société a investi à façonner l'avenir de la mobilité avancée et à offrir des emplois de qualité à la collectivité locale. Au cours des deux...

14 jun 2019
Mines d'or Dynacor inc. (Dynacor ou la Société), chef de file dans l'achat et le traitement de minerai et au service des mineurs artisanaux (ASM) du Pérou, annonce aujourd'hui les résultats des votes de son assemblée annuelle des actionnaires tenue...

14 jun 2019
Alors que François Legault s'apprête à imposer deux bâillons pour faire adopter ses projets de loi sur la laïcité et l'immigration, Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois ont dressé ce matin leur bilan de cette première session parlementaire. Pour les...

14 jun 2019
Ressources minières Radisson Inc. («Radisson» ou la «Société») annonce que les sept candidats désignés dans la circulaire d'information datée du 2 mai 2019 ont été élus à titre d'administrateurs de la Société lors de l'assemblée annuelle tenue à...

14 jun 2019
L'Association minière du Québec (AMQ) est fière de présenter la composition de son nouveau conseil d'administration à la suite de sa récente assemblée générale annuelle. Ce conseil allie l'expérience au renouveau afin de préparer l'avenir de l'AMQ....



Communiqué envoyé le 2 avril 2008 à 16:30 et diffusé par :