Le Lézard

Le président national du SCFP présentera des lockoutés du Journal de Québec et félicitera les délégués pour leur lutte contre la privatisation


FREDERICTON, le 2 avril /CNW Telbec/ - Paul Moist, président national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), va s'adresser aux délégués au congrès de division du SCFP-Nouveau-Brunswick ce vendredi 4 avril à 11 h 10 au Fredericton Inn.

En plus de remercier les membres de la division pour leur travail de défense des services publics, Paul Moist va discuter des failles significatives des projets d'infrastructures publiques en partenariat public-privé (PPP) envisagés par le gouvernement provincial. Il va aussi dénoncer les baisses d'impôts des entreprises de 15 millions de dollars accordées récemment par ce même gouvernement, alors que nombre de programmes sociaux et communautaires essentiels pour les Néo-Brunswickois demeurent sous-financés.

Les délégués vont aussi accueillir deux représentants des 252 travailleurs du Journal de Québec mis en lock-out par Corporation Sun Media (Quebecor) il y a presque un an. Paul Moist invitera ces représentants à témoigner de leur combat à 11 h 40 ce vendredi.

"Le conflit au Journal de Québec pourrait avoir des conséquences majeures sur la qualité et la diversité de l'information au Canada, à l'ère de la 'convergence' et de la centralisation. Ce lock-out montre bien l'arrogance absolue et débridée de certaines grandes entreprises du pays", a déclaré M. Moist.

Pour Paul Moist, le congrès de division du SCFP-Nouveau-Brunswick est un moment-clé pour souligner la collaboration entre tous les paliers du SCFP dans le but de "contrer les privatisations sous toutes leurs formes, comme les PPP, et de s'allier avec les citoyens qui en ont assez de voir le secteur privé s'emparer des services publics tels les écoles."

Paul Moist poursuivra son dialogue sur les priorités du SCFP auprès des congrès de division ailleurs au pays et du congrès du CTC jusqu'à la fin de mai 2008.

Pour en savoir plus sur la campagne du SCFP en faveur des services publics: scfp.ca/privatisation;

Pour en savoir plus sur le lock-out au Journal de Québec et la liberté de la presse au Canada: scfp.ca/journaldequebec

Communiqué envoyé le 2 avril 2008 à 15:00 et diffusé par :