Le Lézard
Classé dans : Les affaires

La Société générale de financement du Québec annonce un bénéfice pour une troisième année consécutive


Tel que mentionné dans le communiqué c1650 diffusé à 10:00e, trouvez

ci-jointe la version mise-à-jour incluant le "Sommaire des résultats

consolidés"

Malgré une conjoncture difficile en 2007, la SGF a réalisé un bénéfice de

57 millions de dollars et des investissements à la hauteur de

233 millions de dollars

MONTRÉAL, le 2 avril /CNW Telbec/ - La Société générale de financement du Québec (SGF) a maintenu sa rentabilité pour l'exercice 2007, en réalisant un rendement sur les capitaux propres de 3,0 %, ce qui représente un bénéfice net de 57 millions de dollars. La SGF a investi 233 millions de dollars dans de nouveaux projets.

"Je suis heureux que nous ayons réussi à maintenir notre rentabilité, malgré une conjoncture difficile dans plusieurs secteurs de l'économie, a déclaré le Président-directeur général de la SGF, Monsieur Pierre Shedleur. Nous avons réussi à maintenir des critères de gestion et d'investissement des plus rigoureux, afin d'assurer que la SGF demeure profitable, tout en poursuivant sa mission d'investissement.", a ajouté M. Shedleur.

Résultats positifs malgré les risques inhérents aux activités de la SGF

Ainsi, malgré une conjoncture économique défavorable pour plusieurs secteurs de l'économie en 2007, la SGF a réussi à dégager un bénéfice de 57 millions de dollars.

Dans le cadre de sa mission visant à participer à des projets qui contribuent au développement économique du Québec, la SGF s'expose à des risques importants avec lesquels elle doit composer. Le portefeuille de la SGF est constitué d'investissements en équité dans des entreprises, ce qui comporte un risque élevé. Les entreprises qui constituent le portefeuille de la SGF sont pour la plupart exposées à la conjoncture mondiale, soumise notamment aux variations des taux de change, du prix des matières premières et produits substituts. Une variation défavorable de l'un ou de l'autre de ces facteurs peut avoir des répercussions majeures sur la valeur des entreprises en portefeuille.

Ainsi, plus de 80 % du portefeuille de la SGF est composé d'entreprises du secteur manufacturier, lesquelles sont frappées de plein fouet par la hausse fulgurante du prix du pétrole et de la valeur du dollar canadien, ainsi que par le ralentissement de l'économie américaine.

Par conséquent, en 2007, la SGF a dû composer avec les difficultés que vivent les entreprises de ces secteurs. De plus, au niveau de la gestion de sa trésorerie, la SGF a dû appliquer une dévaluation de 19,9 millions de dollars, représentant 15 % des 132 millions de dollars qu'elle détient dans le papier commercial non bancaire adossé à des actifs (PCAA).

Par ailleurs, la SGF a réussi à maintenir un rendement global positif, en partie grâce à des gains sur réalisation de placements, aux profits de ses filiales et de ses entreprises en portefeuille et grâce aux effets positifs de certaines restructurations effectuées dans les exercices précédents.

Principaux investissements de la SGF en 2007

En 2007, la SGF a investi 233 millions de dollars, conformément aux trois orientations stratégiques de son plan de développement.

Notamment, la SGF a acquis 490 000 actions ordinaires de Logibec Groupe Informatique ltée (Bourse de Toronto : LGI), pour un montant de 9,6 millions de dollars dans le cadre d'un placement privé portant sur l'émission de 1 204 700 nouvelles actions de la société au prix de 19,50 $. Logibec, dont le siège social est à Montréal, est l'une des dix plus grandes entreprises canadiennes spécialisées dans le développement, la commercialisation, l'implantation et le support de systèmes informatiques spécifiques au secteur de la santé et des services sociaux. Par cette transaction, la SGF participe à la stratégie de développement par acquisitions que poursuit Logibec.

Un autre investissement important fut celui de 37,5 millions de dollars dans le Groupe Induspac. Fondée en 1977 par M. Paul Gaulin, Induspac est une entreprise performante ayant son siège social à Montréal. Depuis sa création, elle développe des solutions d'emballage spécialisées à haute valeur ajoutée, destinées aux secteurs de l'aéronautique, de l'automobile, de la technologie médicale, des télécommunications et de l'électronique. Son expertise lui permet aussi d'assumer la gestion complète du portefeuille d'emballage de grandes sociétés internationales. L'investissement de la SGF contribuera au plan d'Induspac d'accroître sa présence au Canada, au Mexique et aux États-Unis et à se déployer dans les marchés en forte croissance de l'Europe de l'Est. Elle emploie 1500 personnes à travers 29 sites d'opérations.

Encore cette année, la SGF a investi en agroalimentaire, soit 5 millions de dollars dans l'entreprise Boucherie Jean-Guy Soucy inc. Il s'agit d'une entreprise familiale spécialisée dans la transformation de viandes pour les marchés des grandes chaînes d'alimentation et des services alimentaires. Depuis sa création en 1976 et l'établissement de sa première usine à St-Jean-sur-Richelieu, secteur l'Acadie, Soucy se démarque par ses normes de qualité très élevées et sa flexibilité pour répondre aux besoins de sa clientèle. Cette capacité d'adaptation lui a permis de s'imposer auprès des grandes bannières de vente au détail, de même qu'auprès de chaînes de restauration, comme un fournisseur fiable de produits de viandes transformées.

L'investissement de la SGF a notamment permis à Soucy de financer la construction d'une nouvelle usine de transformation de viandes à St-Jean-sur-Richelieu et d'acquérir deux lignes de production pour le tranchage de charcuterie et deux lignes de fabrication de produits précuits. La SGF soutient ainsi le plan de croissance mis en place par Soucy, tout en permettant à l'entreprise de développer de nouveaux marchés.

Aussi, la SGF a développé sa présence dans l'industrie cinématographique, grâce à deux investissements majeurs.

D'une part, dans le cadre de ses efforts soutenus afin d'encourager la venue au Québec de productions internationales, la SGF s'est associée à Lionsgate Entertainment, pour un projet de 400 millions de dollars US s'étalant sur les quatre prochaines années. La SGF financera jusqu'à concurrence de 35 % du coût de production de chaque long métrage et série télévisée tourné au Québec en vertu de cette entente, ce qui représente un investissement total de 140 millions de dollars US sur une période de quatre ans. La part investie par Lionsgate représente quant à elle 260 millions de dollars.US. Cette entente englobera plusieurs des productions télévisuelles et cinématographiques futures de Lionsgate qui seront entièrement tournées au Québec.

Également, par un investissement de 100 millions de dollars, la SGF a obtenu une prise de participation de 38,5 % ainsi que 51 % des droits de vote de Alliance Films inc., le plus important distributeur indépendant de films au Canada. Dans la foulée de cet investissement, le siège social et centre décisionnel d'Alliance Films, déménage de Toronto vers Montréal. Ainsi, certains hauts dirigeants, de même qu'une partie considérable des employés des finances de l'entreprise et de la division Home Video, déménageront à Montréal. Par cet investissement, la SGF aide Montréal à consolider sa place comme pôle majeur du cinéma au Canada et à se positionner avantageusement au sein de l'industrie nord-américaine et européenne, compte tenu de l'importance grandissante des activités européennes au sein d'Alliance Films.

"En 2007, nous avons contribué à la création de plus de 9 580 emplois directs et indirects en investissement dans des projets totalisant 870 millions de dollars, a déclaré Pierre Shedleur. En ligne avec sa mission, la SGF contribue ainsi au développement économique du Québec, à la création d'emplois et à l'accroissement du produit intérieur brut", s'est réjoui le Président-directeur général de la SGF.

La Société générale de financement du Québec (www.sgfqc.com), holding industriel et financier, a pour mission de réaliser des projets de développement économique, notamment dans le secteur industriel, en collaboration avec des partenaires et à des conditions de rentabilité normales, conformément à la politique de développement économique du gouvernement du Québec.

    <<
                      SOMMAIRE DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS
                   pour la période terminée le 31 décembre

    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $)                      2007   2006   2005   2004   2003
    -------------------------------------------------------------------------
    RÉSULTATS CONSOLIDÉS:
     Revenus
     Résultats des placements                 26     62     39    (66)  (242)
      Gain sur réalisation de placements
       et autres                             169    102    135    159    101
    -------------------------------------------------------------------------
                                             195    164    174     93   (141)
    -------------------------------------------------------------------------
     Frais
     Frais d'exploitation                     34     33     29     28     43
     Pertes sur placements                   104     56     75    117    327
    -------------------------------------------------------------------------
      Bénéfice (perte) net(te)                57     75     70    (52)  (511)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
      Capitaux propres (en millions de $)  1 910  1 900  1 824  1 755  1 813
      Taux de rendement annuel (%)           3,0    4,1    3,9   (2,9) (24,6)
      Taux de rendement moyen 5 ans (%)     (4,0)  (6,0)  (7,6)  (7,8)  (5,7)
      Frais d'exploitation sur capitaux
       propres (%)                           1,8    1,8    1,6    1,6    2,1
    -------------------------------------------------------------------------
     Fonds investis (en millions de $)       233    233     78    181    386
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>


Source :

Marie-Claude Lemieux

Conseillère principale

Communications et relations avec les médias

Tél.: 514 876-9368




Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:38
Aéro Montréal se réjouit de ce budget qui reconnait l'importance de l'intelligence artificielle pour la croissance des entreprises et de l'économie du Québec. C'est par un engagement financier de 329M$ sur cinq ans que le gouvernement du Québec...

à 18:34
L'Association des établissements privés conventionnés (AEPC) applaudit le premier budget de la CAQ qui confirme l'engagement du gouvernement envers les aînés, les proches aidants et les personnes en grande perte d'autonomie vivant en CHSLD....

à 18:31
Le gouvernement Legault a présenté son premier budget dont plusieurs mesures répondent aux demandes exprimées par Sylvie Parent, mairesse de Longueuil, au ministre des Finances lors des consultations prébudgétaires. « Que ce soit le prolongement de...

à 18:30
Dans le budget 2019-2020, le gouvernement du Québec accorde 15 millions de dollars sur cinq ans, à raison de 3 millions de dollars par année, à l'industrie de la musique. L'ADISQ accueille favorablement cette annonce, qui vise à soutenir les...

à 18:24
Le budget 2019-2020 déposé aujourd'hui par le ministre des Finances et député de Groulx, Monsieur Éric Girard, contient plusieurs bonnes nouvelles pour les 40 municipalités de la Couronne-Sud de Montréal, notamment parce que la question de la...

à 18:23
Dans son discours sur le budget rendu public aujourd'hui, le ministre des Finances, Éric Girard, annonce dans ses priorités que la culture doit « demeurer forte et dynamique ». Pour ce faire, il confirme le maintien des sommes annoncées en juin...



Communiqué envoyé le 2 avril 2008 à 12:18 et diffusé par :