Le Lézard

Microsoft poursuit un nouveau concurrent

Un nouveau concurrent, qui promet d'être très coriace, se présente le bout du nez devant Microsoft et ce dernier s'empresse de le poursuivre. Est-ce vraiment pour des raisons de marketing ou tout simplement qu'il en a peur?

Déjà connu pour avoir fondé MP3.com, avoir été poursuivi par les maisons de disques et ensuite s'en être débarrassé pour 370 millions$US, Michael Robertson avait promis tout récemment de créer un nouveau système d'exploitation qui mènerait une lutte chaude à Windows. Il ronronnerait sous son capot l'architecture de Linux mais aurait la même facilité d'utilisation que le système d'exploitation installé sur plus de 90% des ordinateurs dans le monde, Windows.

Son nom, Lindows. C'est un nom qui déplait beaucoup aux oreilles de M.Gates qui s'est alors empressé d'envoyer une mise en demeure à l'auteur. Robertson affirme ne pas avoir eu vent de cette poursuite ou avoir été contacter par l'entreprise de Redmond mais qu'il n'est pas rare de les voir tenter d'intimider ses concurrents.

Microsoft soutient sa poursuite en énonçant que Lindows viendrait déjouer la valeur qu'on les utilisateurs envers ses produits. Le nom se ressemble beaucoup et détruirait les 1,2 milliards$US investit depuis 12 ans pour faire connaître son nom. La ressemblance pourrait également porter à croire que Microsoft à investit ou certifie ce logiciel concurrent.

Robertson a quant à lui déclarer que la probabilité de confusion entre les deux produits était de «zéro pour cent.» «Il ne s'agit pas d'un problème de confusion sur le marché, mais d'un problème de concurrence. Pour la première fois en 10 ans (...) Microsoft va devoir faire face à une véritable concurrence; il se sent menacé et fera tout ce qu'il pourra pour nous stopper et nous entraver,» a-t-il dit.

Dossier connexe:
Lindows: éventuel concurrent à Windows

Publié le 2002-01-02 00:59:52 dans la catégorie Informatique par DuFF1

Source:
Cyberpresse.ca

Nouvelle précédente:
L’image la plus cool de l’espace de 2001

Nouvelle suivante:
Achats par les femmes sur le web