Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation pétrolière

Beaucoup d'activité à la raffinerie Jean-Gaulin d'Ultramar - Des investissements de plus de 400 millions de $ au cours des deux dernières années



LÉVIS, le 12 juillet /CNW/ -- LÉVIS, le 12 juillet /CNW Telbec/ - Ce matin, alors qu'il accueillait le ministre québécois du travail et responsable de la région de Chaudière-Appalaches, M. Laurent Lessard, M. Jean-Pierre Bazinet, Conseiller municipal et président de l'arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Est et M. André Ménard, PDG de la Commission de la Construction du Québec de même que des représentants des centrales syndicales, le vice-président et directeur général de la raffinerie Jean-Gaulin d'Ultramar Ltée, monsieur Richard Boucher, a rencontré les médias pour dresser un bilan des récentes activités et réalisations. "L'événement nous paraissait tout à fait approprié, puisque les derniers mois ont été fertiles en activités à la raffinerie. Nous avons cru qu'il serait intéressant de faire le point avec la presse", a indiqué monsieur Boucher.

LE PROJET DIESEL À TRÈS FAIBLE TENEUR EN SOUFRE

C'est avec beaucoup de satisfaction qu'Ultramar a procédé, le 1er juin dernier, à la mise en service de la toute nouvelle unité d'hydrotraitement, qui permet désormais à la Raffinerie Jean-Gaulin de produire du carburant diesel à très faible teneur en soufre (DTFTS).

Les travaux reliés à cette nouvelle unité, de même que plusieurs autres projets exécutés durant la même période, ont nécessité des investissements d'environ 400 millions $. Ceux-ci ont été entrepris il y a maintenant deux ans afin de permettre à la raffinerie de répondre aux nouvelles normes fédérales en matière de teneur en soufre du carburant diesel. Ces normes, qui établissent la teneur maximale en soufre du carburant diesel à 15 particules par million (ppm) sont entrées en vigueur le 1er juin. Ces investissements ont aussi permis d'adapter un hydrotraiteur existant pour la production de kérosène à très faible teneur en soufre, l'augmentation de la capacité et du taux de conversion du flexicraqueur et de mettre de l'avant d'autres projets reliés aux infrastructures et à l'environnement.

Monsieur Boucher a tenu à préciser que "c'est grâce aux efforts remarquables des employés de la raffinerie et des nombreux travailleurs spécialisés qu'a été rendue possible la mise en service de la nouvelle unité".

LA NOUVELLE TORCHE

L'accroissement de l'activité de raffinage résultant de l'ajout de nouvelles unités produisant des carburants plus propres mais fonctionnant toutefois à des pressions supérieures a par ailleurs nécessité la mise en place d'une nouvelle torche plus haute, de plus grande capacité et plus performante. Cette nouvelle torche permet de contrôler de façon sécuritaire le trop plein de gaz de procédés en cas de variations importantes des conditions d'exploitation.

LA MISE HORS-SERVICE MAJEURE DE SES INSTALLATIONS

D'autre part, comme elle a l'habitude de le faire tous les quatre ans, la Raffinerie de Lévis a aussi mis en ?uvre un programme complet d'entretien de toutes ses unités de raffinage et de son équipement connexe. Ces travaux d'entretien, qui se sont déroulés sur une période de près de deux mois, auront permis, entres autres, de faire la mise au point des différents procédés et de l'équipement afin d'en optimiser le rendement et la performance environnementale. De plus, c'est durant cette période que les raccordements aux unités existantes ont été réalisés, permettant la mise en service du nouveau procédé de traitement. Mis à part l'incendie et l'explosion rapidement maîtrisés du 14 juin dernier, qui heureusement, n'ont fait aucun blessé, tous ces travaux se sont déroulés sans incident. Les activités ont d'ailleurs repris normalement quelques heures après cet incident, sans impact notable sur le fonctionnement et la production de la raffinerie.

"Nous tenons à remercier sincèrement les citoyens de Lévis, habitant à proximité de nos installations, pour leur compréhension et leur collaboration durant la récente période de travaux qui a vu un nombre de véhicules et de personnes beaucoup plus élevé qu'à la normale se déplacer à proximité de la raffinerie, ainsi que sur les différentes voies d'accès. Nous sommes conscients que ce niveau élevé d'activité a généré plus de bruit, de poussière et d'inconvénients qu'à l'habitude. Soyez assurés qu'en tout temps, et particulièrement durant ces périodes intenses, notre souci est de réduire le plus possible les impacts sur la communauté" a déclaré Richard Boucher.

Tous ces projets ont permis l'embauche, sur les différents chantiers de la raffinerie durant les derniers mois, de plus de 2000 personnes appartenant à divers corps de métier et provenant de plusieurs firmes de construction et d'ingénierie, et ce, principalement de la région de Québec. Près de la moitié des sommes investies dans ces différentes activités ont servi à défrayer les salaires de ces nombreux travailleurs qui, à leur tour, en ont fait bénéficier de nombreux commerces locaux et régionaux.

UN BILAN TRÈS POSITIF

La majorité des investissements effectués au cours des 35 dernières années aura permis, entre autres, de réaliser des projets qui ont des répercussions avantageuses pour l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique, d'accroître la capacité de raffinage et de rendre les installations encore plus sécuritaires. Depuis le début des années 90, l'intensité des principales émissions atmosphériques de la raffinerie a chuté de façon importante (GES: - 25%, et SOx: -25%), alors que son efficacité énergétique s'est accrue de plus de 15%.

"Vous comprendrez facilement que nous sommes tous très fiers de notre bilan qui fait état de réalisations majeures. Nous sommes par ailleurs très heureux de pouvoir affirmer que ces travaux se sont déroulés dans le respect de nos budgets et de notre échéancier initial, et surtout, de façon extrêmement sécuritaire. À titre d'information, près de 850 000 heures ont été travaillées durant l'intense période des deux derniers mois sans que nous n'ayons à déplorer un seul accident avec perte de temps" a tenu à souligner M. Boucher. Ce dernier a d'ailleurs profité de l'occasion pour remettre à Messieurs Bernard St-Charles et Éric Sirois de la compagnie Onyx Industries le prix de l'entrepreneur s'étant le plus distingué par sa performance en sécurité durant la période des travaux de la mise hors service.

"Ces réalisations sont tout à l'honneur de notre équipe de direction, de tous nos employés et de l'ensemble des travailleurs que nous avons accueillis pour la durée de ces travaux pour qui, la sécurité et la responsabilité environnementale sont des questions primordiales", a conclu monsieur Boucher.

À propos d'Ultramar

Ultramar Ltée, filiale de Valero Energy Corporation (symbole VLO à la bourse de New-York), possède et exploite une raffinerie dont la capacité de production actuelle est de 215 000 barils de pétrole par jour à Lévis (Saint-Romuald), près de Québec. Elle commercialise de l'essence et du carburant diesel par le biais d'un réseau d'environ 1 000 postes de vente au détail, 90 postes d'approvisionnement par carte et vend du mazout domestique à plus de 160 000 clients. Ultramar, dont le siège social est situé à Montréal, emploie plus de 3 700 personnes. Ses réseaux de raffinage, de distribution et de vente au détail contribuent à plus de 10 000 emplois, ce qui fait d'Ultramar l'un des plus importants employeurs de l'Est du Canada.

Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:10
VANCOUVER, le 23 oct. 2017 /CNW/ - Reprise des négociations pour : Société : Sama Resources Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : SME Reprise (HE) : 14 h 30 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les...

à 14:05
SASKATOON, le 23 oct. 2017 /CNW/ - Les gouvernements du Canada et de la Saskatchewan travaillent avec Habitat pour l'humanité et ses partenaires pour aider les Saskatchewanais ayant les plus grands besoins de logement et pour renforcer les...

à 14:00
BOUCHERVILLE, QC, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Afin que le centre de la petite enfance (CPE) Ses Amis, situé à Boucherville, puisse procéder à des travaux de décontamination des murs et au remplacement de plusieurs fenêtres dans ses deux...

à 14:00
MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Dans un geste inhabituel sans précédent, quatre organismes représentant les patients, les médecins, les travailleurs et les gestionnaires unissent leurs voix pour demander des changements dans le système de...

à 13:49
MONTRÉAL, le 23 oct. 2017 /CNW Telbec/ - Pour le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, il est toujours gratifiant de lire que l'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) considère que le travail de planification effectué par...

à 13:47
Manuvie est la première société d'assurance vie du Canada à récompenser ses membres pour leur choix d'une vie saine et active En dollars canadiens, sauf indication contraireTSX/NYSE/PSE : MFCSEHK : 945 WATERLOO, ON, le 23 oct. 2017 /CNW/...




Communiqué envoyé le 12 juillet 2006 à 12:08 et diffusé par :