Le Lézard

Une étude confirme un important potentiel de modération de la demande d'énergie au Canada à l'horizon 2025



OTTAWA, le 12 juillet /CNW/ -- OTTAWA, le 12 juillet /CNW Telbec/ - Une étude diffusée conjointement par l'Association canadienne du gaz (ACG) et l'Association canadienne de l'électricité (ACÉ) confirme que l'application de mesures d'efficacité énergétique et de la gestion axée sur la demande (GAD) permettrait d'améliorer sensiblement les perspectives d'un avenir énergétique durable pour le Canada.

L'étude, intitulée Potentiel de la gestion axée sur la demande au Canada : Étude sur l'efficacité énergétique conclut que la mise en place d'instruments politiques couvrant les secteurs résidentiel, commercial et industriel entraînerait une réduction de 3 à 10 % de la demande d'énergie totale en 2025. Une telle action équivaudrait à une réduction de 16 à 56 % de la croissance de la demande d'énergie en 2025.

"Pour la première fois, nous avons une compréhension claire de la réduction de la demande d'énergie que permettraient d'obtenir des mesures de conservation, d'efficacité énergétique et de gestion axée sur la demande, indique le président-directeur général de l'AGC, Mike Cleland. Ces chiffres démontrent que même avec le scénario le plus interventionniste, la moitié de l'augmentation de la demande future devra être couverte par une offre additionnelle."

Première de cette ampleur au Canada, l'étude a une portée nationale, mais prend en compte les aspects régionaux et sectoriels pour analyser de manière approfondie la gestion de toutes les formes d'énergie dans tous les compartiments de l'économie, sauf les transports.

L'étude fournit des résultats pour la consommation d'énergie modélisée sur une période de 25 ans, de 2000 à 2025, dans trois scénarios différents basés sur une situation de référence. Chaque scénario modélise l'effet d'un éventail d'instruments politiques de gestion de l'énergie allant des mesures déjà en place à une politique très interventionniste selon l'AGC et l'ACÉ, qui serait sans doute difficile à mettre en ?uvre. Les consultants qui ont effectué la recherche ont pris en considération des mesures telles que la tarification au coût marginal, des politiques d'utilisation du territoire à plus haute densité, des codes et des normes visant à améliorer le rendement énergétique, la taxation des émissions de carbone et une plus grande pénétration des marchés par les technologies énergétiques d'application et de production sur les lieux.

"Les résultats de l'étude confirment la nécessité d'une meilleure coordination des politiques d'efficacité énergétique et du développement de programmes entre les gouvernements, les services publics, les organismes de réglementation et les autres intervenants, précise Mike Cleland. Cette coordination permettra d'identifier les obstacles qui s'opposent à la réduction de la demande et à la mise en ?uvre d'instruments politiques dont les gouvernements peuvent se doter d'une manière réaliste."

"Cette étude démontre également l'importance de s'assurer que la gestion axée sur la demande et la recherche de l'efficacité doivent faire partie des futures discussions sur l'avenir énergétique durable du Canada, ajoute le président de l'ACÉ, Hans Konow. Dans une ère d'inflation marquée des coûts de l'énergie, il est essentiel d'offrir aux consommateurs des options leur permettant de mieux gérer leur consommation et, par conséquent, leurs factures d'énergie."

C'est l'ACG qui a agi comme directeur de projet au nom d'un groupe de travail constitué de représentants des gouvernements fédéral et provinciaux, des fournisseurs d'énergie, des utilisateurs d'énergie et d'organisations non gouvernementales. Le financement de l'étude a été assuré par Ressources naturelles Canada (RNCan), l'ACG et l'ACÉ.

Fondée en 1907, l'Association canadienne du gaz (ACG) regroupe plus de 128 entreprises, organismes et individus participant à la livraison du gaz naturel au Canada et aux États-Unis. Fondée en 1891, l'ACÉ représente l'industrie électrique canadienne dont les membres travaillent à assurer une livraison fiable de l'énergie électrique aux consommateurs de l'ensemble du Canada.


Communiqué envoyé le 12 juillet 2006 à 11:10 et diffusé par :